Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Référendum pour les animaux : vent de panique chez les veneurs face à une possible abolition de la chasse à courre ?

Face au succès de l'initiative du Référendum pour les animaux, les veneurs multiplient les courriers pour défendre la pratique cruelle de la chasse à courre./©Adobe Stock-sebastien rabany

Alors que le référendum d’initiative partagée (RIP) pour les animaux – soutenu par la Fondation 30 Millions d’Amis – réunit déjà plus de 364 000 soutiens et 110 parlementaires, la Société de Vénerie a adressé un courrier à 900 sénateurs et députés ainsi qu’un manifeste pour tenter de préserver la cruelle pratique de la chasse à courre. Signe que le vent tourne en faveur du bien-être animal ?

Un vent de panique soufflerait-il dans les rangs des défenseurs de la chasse à courre et de la vénerie sous terre !? Face au succès du référendum d’initiative partagée (RIP) pour les animaux (soutenu par 44 associations et ONG de protection animale, dont la Fondation 30 Millions d’Amis) les veneurs tentent d’organiser la contre-attaque. Dans un courrier lunaire intitulé « Référendum pour les animaux : la dictature antispéciste triomphera-t-elle ? », envoyé aux parlementaires français, la Société de Vénerie souhaite faire pression sur les élus de la Nation pour empêcher toute abolition de cette pratique cruelle.

Les veneurs avancent « 10 raisons de ne pas interdire la chasse à courre », des pépites qui ne manquent pas de mauvaise foi : « La souffrance n’a pas la même signification dans l’univers des animaux sauvages que dans la société des hommes », « la vénerie contribue de plusieurs manières au bien-être des animaux » ou encore « faire disparaître la chasse à courre reviendrait, quoi qu’on en dise et quoi qu’on pense, à détruire une parcelle de l’âme de la France ». Ubuesque !

Reconnaissance dans le code Civil de l’animal comme « être vivant doué de sensibilité », un texte fondateur

Cet affolement des veneurs semble démontrer le potentiel de succès du référendum d’initiative partagée pour les animaux qui a déjà obtenu le soutien de 110 parlementaires et plus de 364 000 personnes. L’objectif est de demander aux députés et sénateurs de déposer une proposition de loi référendaire sur la cause animale. Pour cela, le texte doit être signé par 185 parlementaires et soutenu par 10% des électeurs avant un possible référendum. Six propositions, parmi lesquelles l’interdiction de la chasse à courre et des chasses traditionnelles, figurent au menu de ce projet inédit.

La Fondation 30 Millions d’Amis a ouvert la voie à une meilleure prise en compte du bien-être animal en obtenant en 2015 – par la loi – que le code Civil, pilier du droit français, reconnaisse enfin l’animal en tant qu’« être vivant doué de sensibilité » et non plus comme un « bien meuble ». Un point de départ ambitieux qui a créé en France les conditions favorables à de futures avancées législatives améliorant la condition des animaux.

Alors que les Français sont 76% à se prononcer contre la chasse à courre (Baromètre Fondation 30 Millions d’Amis/IFOP - 2020), il est désormais plus que temps que les politiques soient en phase avec les attentes sociétales. D’où certaines réactions fébriles des plus réfractaires !

Commenter

  1. Patatrack 25/07/2020 à 12:05:59

    Ne nous réjouissons pas si vite tant que Jupiter sera à la tête de ce gouvernement, les tueurs seront encore bien protégés malheureusement ! Et avoir nommé une ministre soi-disant "verte", n'est qu'un leurre de plus pour enfumer les français sur les intentions de ce gouvernement en matière de protection de l'environnement et des animaux. La preuve en est que l'une des 1ères mesures de Pompili a été de recevoir le président des chasseurs, et qu'elle a osé twitter juste après, que ces derniers sont des acteurs directs de la protection de la nature et de la biodiversité (MDR !!)   Et comme par hasard à l'issue de cette rencontre, ne voilà-t-il pas qu'elle entend offrir en cadeau (un de plus !), une espèce protégée et ce, malgré l'injonction de l'Union Européenne à la France de faire respecter la directive Oiseaux, sous peine d'amendes (à payer avec notre pognon bien sûr !!)...  Vivement 2022 que ce gouvernement de la honte dégage ! Mais en attendant, il est vrai que tout ce petit monde de la tuerie flippe, c'est sans doûte que les choses bougent, ENFIN !   Alors, ne lâchons surtout pas le morceau, et mobilisons-nous de plus belle pour porter l'estocade là où il le faut vraiment pour une fois !  

    Merci donc de participer en grand nombre à la consultation publique sur le site d'Aves (lien dans l'article de la LPO suivant : https://www.lpo.fr/actualites/chasse-a-la-tourterelle-des-bois-la-france-tente-de-pigeonner-l-europe

    et surtout de participer au Référendum d'Initiative Partagée si redouté de ce cher Schraen qui ose écrire aux députés que le RIP est anti-démocratique (ah, ah, la belle mauvaise foi !), et qu'il ne faut surtout pas qu'ils le soutiennent, à vomir : https://www.chassons.com/chasse-en-france/faits-divers/referendum-dinitiative-partagee-lettre-ouverte-de-willy-schraen-aux-parlementaires/348768/

     

     

  2. Marie-Thé/75 24/07/2020 à 20:11:47

    Oh la la les pauvres!!!!chéris (es)je me pose aussi la question que feront ils de leurs chiens

    je ne crois plus au Pere Noêl c'est comme la corrida..............

  3. gavroche69 23/07/2020 à 18:25:52

     « La souffrance n’a pas la même signification dans l’univers des animaux sauvages que dans la société des hommes », « la vénerie contribue de plusieurs manières au bien-être des animaux » ou encore « faire disparaître la chasse à courre reviendrait, quoi qu’on en dise et quoi qu’on pense, à détruire une parcelle de l’âme de la France »

    Mais comment peut-on sortir des co****ries pareilles sans être soi-même très c** ?

    Ah les pauvres choux !! Mais que vont devenir ces pauvres gens si on les prive de l'immense bonnheur de faire souffrir et de massacrer des animaux qui n'ont rien demandé à personne ?

    Comment vont-ils pouvoir encore jouir (pas en se reproduisant de trop j'espère) ?

    Une suggestion :

    Que ces braves gens fassent un tirage au sort parmi eux et donnent à "l'élu" le rôle du gibier. [***] Pour le coup ça deviendrait vraiment utile et même écologique...

    J'ai entendu ce matin que le nouveau premier ministre était lui aussi très attaché aux traditions, notamment les corridas...

    Une fois de plus, pas grand chose à attendre du côté gouvernemental...

  4. Mnbvcx 23/07/2020 à 17:21:59

    Pauvres sadiques inadaptés qui ne vont plus pouvoir se défouler sur des animaux innocents (à défauts d'êtres humains)... Vraiment ils sont à plaindre...

  5. queniart.56 23/07/2020 à 16:40:26

    toutes les chasses doivent etre abolies que ce soit la chasse a courre ou la chasse traditionnelle,que les chasseurs se chassent entre eux,ils le font deja pourquoi s'arreter en si bon chemin,qu'ils continuent sur leurs lancees

  6. malitorne 23/07/2020 à 15:40:46

    c'est bien de rêver mais nous avons un dirigeant qui s'il surfe sur la vague écolo parce que c'est dans l'air du temps, lui et les sénateurs écouteront en final la petite musique des lobbys de la chasse en tout genre, dont le digne président des chasseurs a bureau ouvert au palais!!!!ne pas oublier que c'est lui qui a remis au goût du jour les chasses présidentielles, tout est commu nication pour faire croire au bas peuple qu'iln'est plus financier mais proche de la nature et de ceux qui la peuplent; au fait, qu'est devenu le brave chien adopté à grands renforts de photos ???? j'ose espérer maintenant qu'il a disparu des photos officielles, qu'il est heureux dans le grand jardin aimé sans doute par le personn el plutôt que par son présumé patron; non, vous avez tort d'être optimistes, les dirigeants ne sont pas concernés et c'est dommage3.

  7. louise28 23/07/2020 à 10:38:52

    Il faut que cette barbarie cesse. Nous ne sommes plus à l'époque féodale et tous ces messieurs assoiffés de souffrance et de sang iront chercher leur plaisir ailleurs. 

    La nature ne leur appartient pas et nul n'a le droit de vie ou de mort sur un être vivant. Il est temps que nous reprenions possession de nos fôrets et nos bois sans risquer de tomber sur ces mises à mort d'un autre temps.

     

  8. PRIORITE ANIMALE 22/07/2020 à 23:17:07

    Les veneurs de la mort pourront se reconvertir chez les pompes funèbres.

  9. AID 22/07/2020 à 19:38:54

    On croise les doigts !!!

  10. nous pour eux 22/07/2020 à 19:28:00

    Il faut interdire la chasse à courre mais comme c'est des gros gueules ce n'est hélas pas demain la veille !!! Et pourtant il faudrait l'abolir le plus rapidement possible...