Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Communiqué

La Fondation 30 Millions d’Amis lance une mobilisation nationale contre l’euthanasie d’animaux abandonnés

Chaque année, des milliers d'animaux abandonnés sont euthanasiés. ©Fondation 30 Millions d'Amis

« En France, la peine de mort n’existe plus, sauf pour les innocents ! Chaque année, des milliers d’animaux abandonnés sont euthanasiés ». Avec sa nouvelle campagne choc contre l’abandon, la Fondation 30 Millions d’Amis combat ce fléau et dénonce les comportements qui l’amplifient. Elle lance une grande pétition nationale afin de mettre en œuvre 10 propositions concrètes pour que cesse enfin cette tragédie.

L’abandon peut conduire à la mort. Si l’euthanasie reste l’exception pour les animaux abandonnés, leur mise à mort est toutefois prévue, sous conditions, par l’article L211-25 du Code Rural : « Lorsque les chiens et les chats accueillis dans la fourrière sont identifiés conformément à l'article L. 212-10 ou par le port d'un collier où figurent le nom et l'adresse de leur maître, le gestionnaire de la fourrière recherche, dans les plus brefs délais, le propriétaire de l'animal. [...] À l'issue d'un délai franc de garde de huit jours ouvrés, si l'animal n'a pas été réclamé par son propriétaire, il est considéré comme abandonné et devient la propriété du gestionnaire de la fourrière [...] Après l'expiration du délai de garde, si le vétérinaire en constate la nécessité, il procède à l'euthanasie de l'animal. »

1 chat sur 5 en fourrière est euthanasié !

 

Derrière chaque abandon, il y a une mauvaise acquisition.
Reha Hutin

Avant d’en arriver à cette insupportable extrémité, la loi prévoit néanmoins pour la fourrière la possibilité de « garder les animaux dans la limite de [sa] capacité d'accueil », ou bien de les confier « à des fondations ou des associations de protection des animaux disposant d'un refuge qui, seules, sont habilitées à proposer les animaux à l'adoption ». Toutefois, compte-tenu du nombre de chiens et de chats abandonnés – 100.000 chaque année dont 60.000 pendant la seule période estivale – les refuges se retrouvent régulièrement surchargés, dans l’incapacité d’absorber le flux d’animaux non réclamés par leurs propriétaires à l’issue du délai légal de garde en fourrière. L’euthanasie, censée constituer un « dernier recours », concerne, dans les faits, de trop nombreux innocents. Ainsi, dans les fourrières du groupe SACPA (5000 collectivités locales clientes regroupant un tiers de la population française), 2 % des chiens sont « endormis ». Un chiffre multiplié par 10 pour les chats (21 %)* !

Pour éviter cette tragédie, la Fondation 30 Millions d’Amis propose de s’attaquer directement aux causes de l’abandon. « Chaque abandon est, dans la majorité des cas, la résultante d’une mauvaise acquisition ou d’un acte irréfléchi », analyse Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Ainsi, réduire le nombre d’animaux qui finissent en fourrière – et par voie de conséquence, le nombre d’euthanasies – passerait inévitablement par une lutte efficace contre les procédés qui favorisent ces acquisitions irréfléchies. En particulier, la vente d’animaux de compagnie dans les animaleries et par petites annonces. Alors que l’animal est désormais considéré comme un « être vivant doué de sensibilité » dans notre Code civil, et non plus comme un « bien meuble », des milliers d’entre eux sont toujours présentés en "vitrine", telles des marchandises. Une chosification qui aboutit presque immanquablement à des achats "coups de cœur" qui finiront, quelques mois ou quelques années plus tard, abandonnés... voire euthanasiés !

Lutte contre l’abandon : les mesures concrètes de la Fondation 30 Millions d’Amis

Interdire la vente d’animaux dans les animaleries en France est pourtant à notre portée, en suivant notamment l’exemple de la Californie, où ces établissements proposent uniquement des animaux issus des refuges, bannissant de facto ceux qui sortent de fermes-usines. Prohiber la vente d’animaux par petites annonces éviterait également un grand nombre d’achats irréfléchis, conclus avec un simple "clic". En outre, rendre obligatoire la stérilisation des chats constituerait une solution particulièrement efficace, non seulement contre la prolifération des félins errants mais aussi pour éviter de trop nombreuses portées de chatons dans les foyers français, facilement "donnés" à des personnes qui n’auront, par la suite, aucun scrupule à s’en débarrasser. Pour rappel, un seul couple de chats non stérilisés peut engendrer une descendance de plus de 20.000 individus en 4 ans.

Une nouvelle campagne choc. ©30 Millions d'Amis

La Fondation 30 Millions d’Amis prône le renforcement des peines encourues en cas d’abandon d’animal de compagnie [actuellement 2 ans d'emprisonnement et 30 000 € d'amende]. Il est profondément choquant que l’abandon soit moins lourdement sanctionné que le vol d’un bien, puni, lui, de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 € d’amende ! Toutefois, pour en permettre l’application, encore faut-il pouvoir remonter jusqu’au maître. Ce qui, lorsque l’animal n’est pas identifié sur le fichier national, s’avère difficile, voire impossible. « Les associations de protection animale et les vétérinaires devraient être assermentés pour renforcer les contrôles et sanctionner les propriétaires qui manquent à cette obligation légale, affirme Reha Hutin. Ce sont les mieux placés pour procéder à ces vérifications indispensables. » La Fondation 30 Millions d’Amis propose également d’instaurer un permis de détention d’animal de compagnie. Délivré au moment de l’acquisition et lié à la carte nationale d’identité, ce document serait retiré à toute personne coupable d’abandon ou de maltraitance, l’empêchant d’acquérir de nouveau un animal.

Agir ensemble : 1 hashtag = 1 signature

« L’année dernière, la Fondation 30 Millions d’Amis pointait du doigt le triste record détenu par la France – celui du nombre d’abandons en Europe – à travers une vaste campagne de sensibilisation qui avait provoqué un sursaut parlementaire, rappelle Reha Hutin. Alors que 240 députés et sénateurs promettaient une proposition de loi "pour en finir avec les abandons d’animaux", nous faisions parvenir dans la foulée à chacun d’entre eux nos 10 pistes législatives contre ce fléau. Ces propositions concrètes doivent être, une bonne fois pour toutes, entendues et appliquées ! Nous en avons le devoir, vis-à-vis des milliers de victimes innocentes qui entrent en fourrière pour ne jamais en sortir. »

Pour obtenir un engagement concret de la part de Didier Guillaume afin de mettre en œuvre ces 10 propositions contre l’abandon, la Fondation 30 Millions d’Amis a lancé une pétition nationale à l’attention du ministre de l’Agriculture, en charge de ce dossier. Il s’agit de la toute 1ère pétition que l’on peut aussi signer avec un hashtag (#NONALABANDON) sur les réseaux sociaux, via un dispositif mis en place sur le site www.nonalabandon.com. Alors, à vos claviers et stylos !

 

* Parmi les chats admis en fourrière, 16 % sont restitués à leur propriétaire ; 63 % sont transférés à des associations ; et 21 % sont euthanasiés. Quant aux chiens, 78 % sont restitués à leur propriétaire ; 19,5 % sont transférés à des associations ; et environ 2 % sont euthanasiés.

Commenter

  1. puce62 10/07/2020 à 17:54:04

     

    J'ai signé la pétition pour eux, on n'abandonne pas son animal ! 

  2. Potironne 30/06/2020 à 10:42:42

    Je ne suis pas d'accord avec deux des propositions concernant cette mobilisation. Vous demandez qu'on ne soient vendus que des chiens ou des chats déclarés "LOF" , mais quid des "bâtards" ? Doivent-ils être euthanasiés parce qu'ils sont mal nés ? J'ai une chatte (trouvée abandonnée dans la rue) européenne donc bâtarde, elle est adorable, c'est une crème. Aurait-elle due disparaître parce qu'elle n'était pas LOF ? Certes il est préférable d'adopter son animal que de l'acheter, mais pourquoi n'accepter que la vente des animaux LOF et pas les autres ? Ceux qui ne sont pas LOF iront vers une mort certaine, alors que les "bâtards" sont souvent les plus gentils. Et Il n'y aura plus que des animaux de race , fabriqués par les humains, alors qu'à force de sélection, beaucoup de ces pauvres animaux finissent en plus par avoir des tares (problèmes cardiaques, respiratoires, dysplasie...) . Je ne comprends pas.

  3. respect traitant 28/06/2020 à 12:44:25

    La fondation 30 millions amis est trop belle pour les personne sur ytb

  4. 愛moy 25/06/2020 à 17:24:22

    C'est horrible!

    Quand on retrouve un humain perdu, on va retrouver sa maison! Pas le tuer!

    Cela devrait être de même pour les animaux!!!Je signe la pétition!

     

  5. rvnc 25/06/2020 à 07:00:54

    Malgré que j'aimerai ques les abandons diminuent je ne suis pas tout à fait d'accord avec certains points proposé

     

    Du coupt peut on signer que  les propositions que l'on approuve ?

  6. Krys35 24/06/2020 à 20:48:15

    Tant que les responsables d'abandons d'animaux ne seront pas sévèrement punis, les mentalités ne changeront pas. Il faut commencer par appliquer les lois et les durcir par la suite

  7. pouguy 24/06/2020 à 18:46:44

    pétitions signée et envoyées à des amis, car cette chose là est ignoble et irrespectueuse, on laisserai vivant des criminels humains qui font des choses bien plus pire alors qu'on tuera des animaux innocents, ça me dégoutte. comment tous les gouvernements que nous avons eu peuvent laisser faire ça. il existe les droits de l'homme à quand le droit de l'animal car lui aussi doit exister et etre respecté

  8. chatmama 24/06/2020 à 13:12:27

    Pétition signée. Je doute fort que ce gouvernement comme les autres passés et futures interdisent la vente de chaton et de chiots en animalerie et en ligne parce que les animaleries c'est une partie de l'économie et du satané PIB et du clientellisme électorale.

  9. nous pour eux 24/06/2020 à 10:20:57

     

    C'est très encourageant de voir que des associations et autres se battent contre l'euthanasie. Mais oui il faut s’attaquer directement aux causes de l’abandon. Il faut arrêter les ventes d’animaux de compagnie dans les animaleries et par petites annonces, mais bien sûr que ce n'est de la marchandise mais des êtres vivant qui n'ont pas demandé à venir au monde pour être maltraités ou abandonner. Il y a des solutions alors que le gouvernement se bouge le cul pour mettre en place ces lois !

     

  10. Emilia CLÉ 19/06/2020 à 21:04:37

    Bravo! Pourquoi tout le temps euthanasier les animaux il y a plein d’autres solutions mais nn pour eux c directement l’euthanasie... heureusement qu’il y a des personnes pour luter contre ça. Merci !