Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Trafic

Les douanes saisissent 43 chatons et un chiot, importés illégalement d’Ukraine !

Les chatons victimes de ce trafic étaient enfermés dans des cartons scotchés ou entassés dans des cages de transport, sans eau ni nourriture ! ©DR

Lors d’un simple contrôle routier sur un fourgon circulant à Chorges (05), la brigade des douanes de Gap a trouvé 43 chatons et un chiot, enfermés dans des cartons dissimulés sous les sièges, sans eau ni nourriture. La Fondation 30 Millions d’Amis lutte contre cet odieux trafic : chaque année, 100 000 chiots et chatons entrent sur le territoire français dans l’illégalité totale.

Une triste découverte… Dans un fourgon arrêté à Chorges (05) lors d’un contrôle routier le 29 octobre 2019, les agents des douanes de Gap ont saisi 43 chatons et un chiot, rapporte une journaliste du Dauphiné Libéré (5/11/2019). Des dizaines de félins de race Scottish Fold et Scottish Straight ainsi qu’un Sphynx et une femelle Chihuahua se trouvaient piégés dans des cartons scellés pour les uns, et dans de petites caisses de transport pour les autres. Dissimulés sous les sièges, ils n’avaient ni à boire ni à manger ! Le conducteur et ses quatre passagers, originaires d’Ukraine, affirmaient être en route pour le Portugal mais ne disposaient d’aucun justificatif d’entrée des animaux sur le territoire français.

Une aide d’urgence débloquée

Les chatons se trouvaient piégés. ©DR

« Un vétérinaire est venu pour identifier, dépister et vermifuger les chatons, mais il faudra attendre qu’ils reprennent des forces avant de les stériliser et de leur permettre d’être adoptés  », explique Chantal Terrasson, présidente du refuge de l’association Sud alpine de Gap, qui a pris en charge les animaux saisis par les douanes. Les félins, âgés de seulement un mois et demi à trois mois, devront encore rester en quarantaine pour une durée de 6 mois. La Fondation 30 Millions d’Amis, qui soutenait déjà cet établissement, a débloqué une aide d’urgence afin d’équiper les nouveaux locaux dédiés spécifiquement aux chatons. « Leurs conditions de transport étaient abominables !, s’émeut la responsable. Ils sont très gentils et attachants, après tout ce qu’ils ont vécu. »

Si le parquet de Gap a classé l’affaire sans suite, les chatons et le chiot faisaient vraisemblablement l’objet d’un trafic. « Voici la preuve, s’il en fallait, que des milliers d’animaux rentrent clandestinement en France, et sont  probablement revendus sur des sites marchands, dans des animaleries ou chez des éleveurs véreux, s’indigne Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Ne vous rendez pas complice de cette souffrance en achetant un chiot sans vous assurer de sa provenance. Adopter un animal est un acte qui doit être réfléchi, car cet être sensible va faire partie de votre famille pendant de longues années ».

Interdire la vente d’animaux dans les animaleries et sur Internet

Chaque année, 100 000 chiots et chatons entrent sur le territoire français avec des justificatifs frauduleux, souvent victimes de problèmes de santé et de comportement. Parmi ses 10 pistes législatives contre l’abandon envoyées aux parlementaires, la Fondation 30 Millions d’Amis réclame l’interdiction de la vente d’animaux de compagnie dans les animaleries et par petites annonces sur internet, principaux débouchés de cet ignoble trafic.

Prénommée Pomme, la petite femelle Chihuahua va rejoindre l’un des agents animaliers du refuge. Pour adopter un chaton à l’issue de la période de quarantaine, merci de faire parvenir vos coordonnées au refuge de l’association Sud alpine de Gap en remplissant le formulaire de contact.

Note importante : aucune visite ne sera possible avant la fin de la veille sanitaire.

Commenter

  1. Bandy86 22/11/2019 à 02:32:16

    Et voilà, la porte est ouverte à tout, puisque le parquet classe l'affaire sans suite, allez y messieurs les traficants, vous pouvez recommencer, mais ne vous faites pas prendre !!!! voilà la justice française !!! quelle honte d'être dans ce pays qui ne respecte rien. ça me dégoutte.

  2. kori83 21/11/2019 à 15:23:09

    Une honte faire de l argent sur les animaux elle fait quoi la justice..

  3. kris17 20/11/2019 à 02:21:27

    Et le parquet classe le dossier sans suite...bravo la justice les trafiquants peuvent continuer, ils savent qu’ils ne risquent rien !!!

  4. tarzan58 19/11/2019 à 21:46:20

    Oui la justice s'en lave les mains comme d'habitude ! Il faut rétablir les frontières car on fait passer n'importe quoi. Ces pauvres animaux n'ont rien demandé et sont à la merci de gens assoiffés de fric

  5. pouguy 19/11/2019 à 18:05:58

    comme si on en avait pas assez de chats et de chiens en france, cette prise pour moi est l'oeuvre de mafia bien organisée

  6. Clairette2 19/11/2019 à 17:44:17

    Une affaire de plus (qui se termine bien pour eux, heureusement) mais combien encore ???? Sur les sites comme boncoin ou autreS, des éleveurs peu scrupuleux et pas regardant du tout, vendent à n'importe qui, le principal c'est que cela rapporte FRIC FRIC. Malheureusement on voit ça tout les jours... Heureusement que la fondation comme 30 Millions d'Amis ou autres associations de protection des animaux sont là pour veiller sur ces pauvres bêtes. Ceux sont des êtres vivants et non des objets !!!!! Beaucoup attendent dans les refuges...

  7. camisha 19/11/2019 à 17:14:50

    Et comme toujours la justice sens lave les mains........

  8. lety77 19/11/2019 à 16:27:26

    A QUAND UNE LOI INTERDISANT LA VENTE D'ANIMAUX !!

    En EUROPE DE L'EST les animaux ne représentent RIEN !!! Pratiques barbares, ancestrales !!!!

    Boycottons ces pays !!

  9. Millymagdalena 19/11/2019 à 16:06:33

    Il ne faut pas acheter un animal : ce n'est pas une marchandise ! Il faut refuser ainsi ces trafics. Il faut adopter ... dans tous les refuges, il y a des milliers d'animaux abandonnés ... et des petits (puisque c'est ce que la plupart des adoptants recherchent), il y en a plein. Les animaleries doivent absolument fermer ... par manque de clientèles, et les éleveurs sont à surveiller de près.

  10. trexelife 19/11/2019 à 15:04:39

    affaire classée sans suite ? la loi existante ne suffit pas ? eh bien messieurs dames les députés , il faut l'améliorer puisque la maltraitance des animaux n'est pas reconnue dans ce traffic ....ras le bol ! Faudra t-il faire justice soi-même ?