Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Enquête

Des chevaux détenus dans de terribles conditions sur le continent américain… consommés en France

Des chevaux sont laissés dehors sous des températures glaciales au Canada./©Capture d'écran Welfarm

Des images d’une cruauté inouïe montrent les conditions sordides dans lesquelles vivent les chevaux en Uruguay, en Argentine et au Canada. Ces révélations relayées en France par l'association Welfarm, pointent la responsabilité de la France, principal client de la viande chevaline issues de ces pays.

Des cadavres de poulains morts à la naissance, des chevaux avec la peau sur les os qui luttent pour survivre quand d’autres convulsent sous des températures de -30°C…

Les images tournées entre avril 2018 et février 2019 par les associations Tierschutzbund Zürich (TSB) et Animal Welfare Foundation (AWF) - et relayées en France par l'association Welfarm - montrent les cruelles conditions de vie des chevaux dans trois pays produisant de la viande chevaline : l’Argentine, l’Uruguay et le Canada. Des images épouvantables qui interpellent d’autant plus que la France aurait importé 4 300 tonnes de cette viande selon Welfarm. En effet, la viande vendue dans les hypermarchés français provient à 34 % d’Argentine (1970 tonnes), 28 % d’Uruguay (1370 tonnes) et 14 % du Canada (950 tonnes).

Le douloureux précédent des fermes à sang

Dans le plus gros abattoir canadien à Bouvry-Export, les chevaux transportés par camions depuis les Etats-Unis « passent six mois dans des enclos surpeuplés avant d’être abattus », précise Welfarm. En Uruguay et en Argentine, « les chevaux qui valent trop peu pour être soignés iront grossir les monceaux de cadavres qui s’empilent à l’arrière des bâtiments. » A la suite de ces alertes, les associations de protection animale demandent la suspension des importations de viande chevaline issue d’Amérique. Welfarm a mis en place un site pour écrire aux supermarchés et bouchers français afin de les exhorter à agir.

Une enquête qui n’est pas sans rappeler celle sur les juments élevées pour leur sang en Argentine et en Uruguay : maltraitées, voire saignées, pour extraire une hormone vendue aux laboratoires… y compris en France.

Commenter

  1. JossR 15/07/2019 à 22:44:19

    Avec le mercosur il faudra s’habituer

  2. balmoubakal 29/06/2019 à 19:05:19

    Arrêtez de manger de la viande !!!!! L'homme à son origine, était un chasseur-cueilleur mais il devait chasser pour survivre !

    Nous sommes en 2019 et l'homme n'a pas changé ! honte à lui et honte à notre gouvernement qui autorise cette viande chevaline d'exportation sans même s'inquiéter du sort de ces pauvres chevaux......

  3. Bellagio 19/06/2019 à 00:24:45

    J'ai honte de mon pays le Canada qui crie haut et fort vouloir changer les choses pour l'environnement et les animaux, j'ai honte de notre Ministre Justine TRUDEAU, pour lequel je n'ai pas voté et qui a fait en sorte de plonger le Canada dans une dette économique catastrophique. Vivement que Justin TRUDEAU se fasse VIRER aux prochaines élections... et il va se faire mettre dehors. J'éprouve beaucoup de tristesse envers les différentes cruautés animales que l'on voit partout, toutes ces barbaries et tous ces camps de la mort... que je déteste et méprise notre époque, notre civilisation inhumaine. Merci à toutes les associations, tous les organismes et merci à tous les défenseurs des animaux qui sont LÀ pour faire évoluer le sort des sans-voix.

  4. Dumbledore 15/06/2019 à 21:47:59

    c'est chevaux sont maltraités. C'est horrible ce qu'il ce passe IL FAUT TOUT FAIRE POUR LEUR VENIR EN AIDE signer la pétition pou pour leur bien AITRE

  5. AnneV 14/06/2019 à 13:31:16

    Il ne faut pas rêver !! Rien ne sera fait en France par ce gouvernement pour ces malheureux chevaux, sans compter cela : (article ONE VOICE) :  

    "En un quart d'heure de lecture de la rapporteure publique, nous avons pu entendre tous les moyens disponibles pour refuser toute avancée réglementaire sur la « dépilation » des lapins angoras... Si on l'écoute, la manière de récupérer les poils des lapins angoras restera inchangée, de même pour les conditions de vie de ces derniers; quant à une interdiction, il ne faut pas y compter !"  

    Bref ! Amis et protecteurs du monde animal "circulez, y'a rien à voir !!!"

    Mais soyons rassurés et dormons sur nos 2 oreilles : Macron se met au vert et va proposer "des mesures fortes" pour l'écologie !!!! On en rirait si ce n'était aussi pitoyable.......

  6. Clairette2 14/06/2019 à 11:34:09

    c'est dégueulasse honteux scandaleux - oui les médias devraient montrer "ça" aux heures d'écoutes aux journaux de 13h et 20h quand les gents sont devant leur assiette. Comment peut on laisser faire ça - Comment peut on rester insensible envers ces pauvres bêtes - L'homme est devenu fou. Pauvre de nous.

  7. gavroche69 14/06/2019 à 10:23:52

    Déjà j'ai du mal à comprendre que l'on puisse manger de la viande de cheval, c'est du même niveau que certains pays asiatiques où ils mangent de la viande de chien.

    J'ai fait quelques balades à cheval et c'est un animal merveilleux qui sait ressentir parfaitement ce que ressent son cavalier ou sa cavalière et s'adapter pour que ça se passe le mieux possisble dès lors qu'il se sent respecté et pas considéré comme un simple moyen de locomotion. J'ai fait une fois une randonnée de 5 jours (Equirando), j'avais une belle jument absolument géniale et c'est dingue la relation de confiance qui s'est nouée très rapidement entre nous. Que l'on puisse envoyer ces animaux à l'abattoir parce que ils sont jugés trop vieux et pour se faire encore et toujours plus de fric me donne juste envie de vomir.

    J'espère qu'un jour les vieux humains ne seront pas jugés comme étant trop envahissants et trop coûteux, car c'est peut-être bon à manger après tout (référence au film "Soleil vert")...

    Ça ne m'étonne pas des Américains, depuis quelques temps ils sont tombés bien bas et sont tout sauf un exemple à suivre. Mais je ne généralise pas, il y a bien sûr des Américains très bien et ça ne doit pas être facile pour eux.

    D'autre part, pour justifier le massacre de certaines espèces, on dit souvent qu'elles "envahissent" les terres exploitées par des humains. Alors que c'est précisément le contraire car se sont les humains qui envahissent le territoir naturel de ces animaux. J'ai entendu parler de ça en Afrique où des humains se plaignent que des éléphants viennent envahir "leur soi-disant territoir".

    C'est un peu comme un mec blanc qui irait vivre en Afrique subsaharienne et qui trouverait qu'il y a bien trop de gens noirs et qu'ils sont envahissants...

    Une fois je suis allé en Suisse et c'est dingue ce qu'il peut y avoir comme Suisses là-bas, il faut absolument faire quelque chose contre ça !!!... :-)

    Je ne suis pas encore végétarien mais j'ai énormément diminué ma consommation de viande et j'ai l'objectif de ne plus en manger du tout dans un futur très proche. Ce n'est pas facile tant j'y suis habitué (comme plein de gens) depuis tellement longtemps mais savoir ce qui se passe avec les animaux dans plein de pays devrait m'aider à y parvenir le plus rapidement possible.

    D'autre part, le fait que l'on puisse manger de la viande animale (c'est dans nos gènes) ne saurait en rien justifier la grande souffrance qu'on leur inflige trop souvent au nom du dieu nommé FRIC.

  8. guilaine 80 14/06/2019 à 06:30:52

    Je vais peu être être cruelle à mon tour mais c'est vidéo devrait être passé sur des écrans dans les grandes surfaces et même en ville. car la franchement c'est de pire en pire je ne peux moi même visionner tout c est video sa me ferait trop de mal alors peut être que sa choquerait et ils prendrais un peut conscience de tout la cruautés et maltraitance qu'on inflige à tout c est pauvre bêtes on sans va dans un monde cruelle et pourri

  9. frimousse 13/06/2019 à 16:54:32

    Insoutenable ! Je n'ai pas pu regarder ! J'ai l'impression que plus on va plus les souffrances des animaux empirent et que les associations animales n'arrivent plus à gérer fautes de moyens financiers et humains ! Les gouvernements successifs ne font rien rien et rien ! ! C'est écoeurant et décevant ! 

  10. Kenzy 12/06/2019 à 22:12:45

    Il n'y a pas de mots assez forts pour qualifier les bourreaux qui font endurer aux animaux d'élevage de telles souffrances afin de pouvoir s'enrichir toujours plus. Face à l'argent, ces pauvres chevaux sont considérés comme une marchandise inerte, on ne leur accorde même pas le droit à la souffrance. Seule la diffusion de ces cruelles images par les médias pourraient interpeller certaines personnes (pas toutes hélas) qui mangent encore de la viande chevaline. Que dire de nos dirigeants qui connaissant le sort de ces chevaux continuent à importer la viande de ces animaux martyrisés !!