Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

La Ferme des Aubris, un havre de paix pour les équidés maltraités ou abandonnés

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

La justice donne définitivement raison à la Fondation 30 Millions d’Amis

Le tribunal administratif de Mayotte a rendu son verdict aujourd’hui : l’arrêté municipal pris par la mairie de Dembéni à l’encontre des chiens errants de la commune a été définitivement annulé

Le tribunal administratif de Mayotte a rendu son verdict aujourd’hui : l’arrêté municipal pris par la mairie de Dembéni à l’encontre des chiens errants de la commune a été définitivement annulé. Désormais il est illégal de tuer au fusil et sur le champ les animaux non identifiés trouvés sur la commune. Un jugement qui vient confirmer la suspension de l’arrêté obtenue par la Fondation 30 Millions d’Amis le 23 juin dernier.

Sur l’île de Mayotte, des centaines de chiens livrés à eux mêmes se multiplient et subissent au quotidien des mauvais traitements parfaitement inacceptables. Comme seule réponse à ce phénomène, la commune de Dembéni avait décidé d’abattre ces chiens jugés trop nombreux et nuisibles. Un arrêté municipal avait ainsi été adopté le 18 janvier dernier, autorisant l’euthanasie sur place de tout chien non identifié trouvé en état de divagation.

Le 6 juin 2006, la Fondation avait déposé auprès du Tribunal Administratif de Mamoudzou une requête en référé suspension, assortie d’un recours en annulation, contre cet arrêté. Le 23 juin, représentée à Mayotte par son avocat Me Patrice Grillon, la Fondation obtenait la suspension de l’arrêté, apportant alors la preuve de son illégalité au regard des dispositions du code rural. La commune de Dembéni avait également été condamnée à payer à la Fondation la somme de 2000 €.

Après avoir obtenu sa suspension, restait à faire prononcer l’annulation définitive de cet arrêté. C’est cette décision que le Président du Tribunal Administratif de Mamoudzou a rendu le 21 septembre 2006, confirmant les conclusions du commissaire du Gouvernement qui la veille, estimait que l’arrêté du maire était arbitraire et par conséquent illégal.

La Fondation 30 Millions d’Amis continue de vouloir apporter une solution durable aux problèmes des chiens errants dans les DOM TOM, comme en témoigne le courrier adressé le 27 avril dernier à François BAROIN, Ministre de l’Outre-Mer.  Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis y souhaite notamment qu’un terme définitif soit mis aux vagues d’euthanasies sauvages et que soit organisée rapidement une campagne de stérilisation massive à Mayotte et sur l’ensemble des territoires d’Outre Mer.