Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Adoption

Pourquoi les maîtres n’identifient-ils plus leurs chiens ?

Les chiens sont de moins en moins identifiés par leurs maîtres. © Pixabay.com

Bien qu’obligatoire, l’identification des chiens est en baisse selon les derniers chiffres du Fichier National I-CAD. La Fondation 30 Millions d’Amis s’inquiète de cette diminution qui peut mettre en danger les animaux...

En 2017, 25 126 chiens, 43 187 chats et 90 furets ont été enregistrés « perdus » dans le Fichier National I-CAD en 2017, 68 403 animaux perdus au total, soit 12 % de plus que l’an dernier.

Si de nombreux animaux se perdent au cours d’une année, bon nombre de chiens, chats et furets sont trouvés et restitués à leur propriétaire grâce à leur identification. Malheureusement, le nombre d'identification a baissé de -2,1 % en 5 ans. Ainsi, 752 351 toutous ont été identifiés en 2017. Un chiffre qui continue de diminuer d’année en année… Pourquoi, alors qu’elle est obligatoire depuis 1999, l’identification semble optionnelle pour certains maîtres ? Manque d’informations, achat illégal de l’animal, irresponsabilité des propriétaires ? Les causes ne sont pas clairement établies mais les faits sont là !

L’identification sauve des vies

La Fondation 30 Millions d’Amis s’inquiète de cette désaffection qui en dit long sur le manque de responsabilité de certaines familles… Identifier son animal par puce électronique ou tatouage, c’est lui permettre d’être en règle avec la loi. De plus, en cas de perte, c’est peut-être lui sauver la vie en lui offrant 40 % de chances supplémentaires d’être retrouvé !

Le Fichier National I-CAD analyse également les races les plus identifiées : le Chihuahua, le Yorkshire terrier et le Border Collie, sont sur le podium. Quant aux prénoms les plus utilisés, Naya, Nala et Nina ont eu les faveurs des maîtres !

Les chats, mieux identifiés

Du côté des chats, les nouvelles sont bien meilleures. Après des années de campagnes de sensibilisation au profit de l’identification et la stérilisation des chats, on observe une hausse de plus de 33 % des identifications en 5 ans. Bien que l’Ile de France demeure la région où les propriétaires font identifier le plus leur félin, les Outre-mer enregistrent une hausse record avec plus de 45 % d’identifications en un an.
C’est l’Européen qui est en tête des races les plus identifiées suivi du Maine coon et du Persan. Et les prénoms plébiscités par les maîtres ? Nala, Maya et Minette sont dans le top 3 !

Les furets, grands oubliés

Comme les chiens, les furets sont de moins en moins identifiés : - 31,8 % en 5 ans. Seuls 3017 d’entre eux sont identifiés. Pourtant, comme les chiens et les chats, ils doivent aussi être identifiés et vaccinés !

Une hausse générale

En 2017, on dénombre au total 1405 129 animaux enregistrés dans le Fichier National I-CAD, une augmentation de 3, 3 % par rapport à 2016.
C’est en Nouvelle-Aquitaine que l’on identifie le plus les animaux, suivie par l’Auvergne Rhône-Alpes et l’Occitanie.

Commenter

  1. colchike@hotmail.fr 27/08/2018 à 23:21:57

    Etant donné que l\'identification est obligatoire, les vétérinaires devraient pouvoir pucer l\'animal lors de visites ou lorsqu\'il est trouvé. Nous sommes en droit de nous interroger sur le sort de tous ceux qui ne sont pas identifiés (suivi vétérinaire, élevage clandestin, issus de vols bébés, etc... ?).

  2. arche de Chris 29/06/2018 à 22:18:46

    je suis d\'accord avec ticoulet (commentaire précédent)

  3. ticoulet 25/06/2018 à 13:58:27

    il n'y a plus d'argent tout est trop cher puce, vétérinaires, alimentation etc...  et malheureusement c'est les animaux qui en souffrent.