Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Politique

Cosmétiques : le Parlement appelle l'UE à convaincre le monde entier d'interdire les tests sur animaux

Les tests sur animaux pour les cosmétiques, bientôt interdits dans le monde entier ? © BillionPhotos.com - Fotolia.com

Bruxelles, 3 mai 2018 (avec AFP) - Les députés européens ont exhorté jeudi l'UE à militer pour faire interdire les tests sur les animaux dans le domaine des cosmétiques partout dans le monde, à l'instar de ce qu'elle a imposé sur son propre territoire.

"L'expérimentation animale ne peut plus être justifiée pour les cosmétiques", affirment les eurodéputés dans une résolution votée en séance plénière à Bruxelles à une majorité écrasante (620 voix pour, 14 contre), appelant l'Union et les Etats membres à "soutenir l'opposition des citoyens" et "le développement de méthodes d'expérimentation novatrices et humaines".

L'Union européenne interdit tous les tests sur animaux pour l'industrie cosmétique depuis 2013 et la vente de produits testés sur les animaux. Cette interdiction n'a pas eu d'impact négatif sur le développement du secteur des cosmétiques dans l'UE, assure le Parlement : avec deux millions d'emplois, il est en outre "le plus grand marché de produits cosmétiques au monde".

80 % continuent d'autoriser la vivisection

Toutefois, environ 80 % des pays dans le monde continuent à autoriser l'expérimentation animale et la commercialisation de produits cosmétiques expérimentés sur des animaux, note le Parlement. Le Parlement européen a aussi dénoncé le fait que certains cosmétiques sont testés sur des animaux en dehors de l'UE avant d'être testés à nouveau dans l'UE, avec des méthodes alternatives, ce qui permet à ces produits d'être mis en vente en Europe.

Les eurodéputés demandent à la Commission européenne et aux dirigeants de l'UE de porter cette cause devant les Nations unies, en l'inscrivant à l'ordre du jour de la prochaine session de l'Assemblée générale, et à "faciliter, promouvoir et soutenir" la conclusion d'une convention internationale. "Lapins, hamsters, souris, plusieurs millions d'animaux sont tués chaque année dans les laboratoires du monde entier, alors que pour les cosmétiques, plus rien aujourd'hui ne le justifie. Des méthodes de tests alternatives existent, qui sont souvent moins chères, plus rapides et plus efficaces", a souligné l'eurodéputée libérale Frédérique Ries.

Le Parlement européen demande également à la Commission d'exclure les produits cosmétiques testés sur des animaux des accords de libre-échange, "qu'ils soient déjà en vigueur ou en cours de négociation".

La Fondation mobilisée

Engagée contre l'expérimentation animale, la Fondation 30 Millions d’Amis a co-financé -à hauteur de 55 000 euros - le test Valitox, programme de recherche toxicologique initié en 2007. Valitox est un test qui permet de déceler l’éventuelle toxicité aiguë d’une substance sans utiliser d’animaux.

 

Signez la pétition de la Fondation 30 Millions d'Amis pour une interdiction définitive de l'expérimentation animale.

 

Commenter

  1. Onyx ❤️ 24/05/2018 à 20:13:17

    Est ce qu\'une crème ou n\'importe quelle c******* du genre mérite la mort de centaines d\'animaux ? Est ce que la vue d\'un animal a un prix? Bien sûr que non!! C\'est n\'importe quoi!!!

  2. petitpoussin 17/05/2018 à 12:04:50

    CELA DEVRAIT ETRE FAIT DEPUIS LONGTEMPS ALORS ON ATTEND DE VOIR.

  3. pouguy 08/05/2018 à 18:19:53

    ça m'étonnerait qu'ils y arrivent, car certains députés  et gouvernements sont payés par les lobbyes industriels et ne font rien  de bien pour la nature. j'y croirai qe quand j'y verrai et pas avant, car des paroles ne sont pas des actes et les actes il faut qu'ils soient respectés ce qui n'est pas toujours le cas

  4. luperca 08/05/2018 à 15:01:21

    Bravo et que l'interdiction s'étende rapidement à toutes recherches !... Peut-on savoir qui sont les 14 qui considèrent qu'un animal doit être un cobaye en votant CONTRE ?

  5. amabicho 08/05/2018 à 13:51:11

    Bien que le chemin soit encore long à parcourir, les choses comment enfin à bouger. De plus en plus de personnes prennent conscience des horreurs qui sont infligées aux animaux domestiques, sauvages et de laboratoire. Et c' est grâce à l' engagement des associations comme 30 millions d' amis, qui soutient les refuges et qui lutte sur le plan juridique, et à celui d' autres associations beaucoup plus radicales comme L214 , PETA, ou Libération Animale qui mettent littèralement sous les yeux du public les images insoutenables des cruautés exercées sur les animaux.

    Il nous incombe à nous aussi, en tant que citoyens,  de dénoncer, de signer des pétitions chaque fois que c' est nécessaire, d' interpeler nos élus, les responsables nationaux et internationaux, de boycotter les entreprises insensibles, et de féliciter celles qui abandonnent vraiment leurs mauvaises pratiques,pour que davantage de gens connaissent la réalitė de ces souffrances et se positionnent contre elles.

    Evelyne

     - 

    Entièrement d’ accord avec Fourcy. L’initiative citoyenne ( petition de Un million de signatures pour demander à la Commission Européenne la rédaction de nouvelles propositions juridiques) figure au Traité de Lisbonne de 2007, dernier document signé par tous les Etats Membres, qui régit actuellement l’ Union Européenne. Si la Commission bafoue elle-même le Traité qui lui permet d’ exister ,
    ce n’ est pas Macron, Merkel et consorts qui vont nous redonner la confiance dans cette institution, qui n’a plus rien à voir avec les principes qui ont guidé sa crėation.
    On n’arrivera pas à convaincre gentiment les gens de ne plus manger de viande ou de de produits d’origine animale. Il faut provoquer leur dégout en leur montrant les cadavres d’animaux dans les élevages ( porcheries, poulaillers en batterie, canards pour le foie gras, etc…), en leur pointant le risque sanitaire qu’ils encourent , eux et leurs enfants, et en faisant beaucoup de tapage mėdiatique à chaque scandale alimentaire ( salmonella dans les oeufs de batterie et dans les plats préparés, produits laitiers contaminés cf Lactalis, etc…)

  6. jacik 08/05/2018 à 09:45:05

    donc  les  tests se  feront  sur  le  parlement   europeen  ?????