Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Maltraitance

Les tortionnaires du hérisson ne doivent pas rester impunis

La destruction volontaire d’espèce protégée est passible de 2 ans d’emprisonnement et 150.000€ d’amende. ©Pixabay

Les auteurs présumés d’actes de torture sur un pauvre hérisson à Vic-en-Bigorre (Hautes-Pyrénées) pourraient n’écoper que d’un simple rappel à loi… La Fondation 30 Millions d’Amis demande leur comparution devant le TGI de Tarbes.

L’histoire du pauvre hérisson frappé, aspergé d’essence puis brûlé vif à Vic-en-Bigorre (Hautes-Pyrénées) a profondément heurté l’opinion publique. La vidéo, aujourd’hui retirée, avait circulé sur les réseaux sociaux avant d’être divulguée à la gendarmerie des Hautes-Pyrénées, le 14 février 2018. Trois individus (deux majeurs et un mineur) ont été rapidement identifiés, devaient initialement être présentés devant le tribunal correctionnel de Tarbes. 

 

Un simple rappel à la loi serait un signal épouvantable envoyé par la Justice. Reha HUTIN

Le hérisson : une espèce protégée

Mais selon le quotidien La Nouvelle République des Pyrénées, ils ne pourraient ressortir de cette sordide affaire qu’avec un simple rappel à la loi. Le procureur estimerait en effet que l’acte n’a pas ciblé « un animal domestique, ou apprivoisé, ou tenu en captivité » et donc ne tomberait pas sous le coup d’une sanction prévue par le Code pénal. « C’est tout à fait choquant, s’insurge Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Les faire comparaître devant le délégué du procureur s’apparente à une forme de médiation : on va simplement leur rappeler la loi, et ils n’écoperont de rien. Or, à partir du moment où ces individus ont pris l’animal pour lui infliger des sévices, ils se le sont appropriés. Ce n’est donc plus un animal sauvage au sens de la législation et les sanctions prévues pénalement peuvent s’appliquer ».

Partagez cette actu sur FacebookTwitter et Google +.

Par ailleurs, le hérisson étant une espèce protégée par le Code de l’environnement « le procureur est tout à fait fondé à renvoyer les prévenus en Correctionnelle, précise R. Hutin. La peine encourue pour destruction volontaire d’espèce protégée est 2 ans d’emprisonnement et 150.000€ d’amende ».

« Nous ne pouvons pas laisser cet acte barbare impuni »

Dans l’attente de la décision officielle de la justice, la Fondation 30 Millions d’Amis prévient qu’elle explorera toute les voies de recours si les auteurs présumés des faits ne comparaissaient pas devant le TGI de Tarbes. « Les actes de cruauté commis sur cet être vivant et sensible avec une volonté perverse de lui faire du mal ne doivent pas rester impunis, explique Reha Hutin. Sinon, c’est un signal épouvantable que la Justice envoie aux jeunes. » Un récent sondage de l’Ifop pour la Fondation 30 Millions d’Amis révèle que 66% des Français estiment que les mauvais traitements, abandons ou sévices graves sur animaux ne sont pas suffisamment sanctionnés. 

Commenter

  1. PetLover527828 12/08/2018 à 21:01:14

    pauvre petit .. repose en paix ????

  2. rabeh02034194 13/04/2018 à 15:39:54

    ou est la petition ?

     

     

     

  3. Youyou moi 11/03/2018 à 18:19:28

    ces gens ne sont en aucun cas des humains. A quand une justice qui fera son travail et punir cette cruauté gratuite

  4. celya.scaffa 08/03/2018 à 20:15:11

    j\'en peux plus de ce monde les gens sont horribles j\'ai les larmes au yeux pour ce pauvre hérisson qui a souffert\nstop à la maltraitance des animaux qui sont des êtres vivants tous comme nous je ne vois pas pourquoi on devrait être si abominable

  5. Jaïa 03/03/2018 à 16:46:02

    il faut qu'ils soit punis comme il se dois et encore ... pauvre petit hérisson , il faut réagir à un tel acte , sinon ils recommencerons ...STOP AUX MASSACRES

  6. amourdekenzo 28/02/2018 à 21:55:44

    Dans quelques années ça va donner ce genre de gamins qui n\' ont aucun respect envers un être vivant et sensible ! 

  7. phoenix35 25/02/2018 à 13:31:32

    La justice française m'écoeure de plus en plus !!

    Un tel acte de barbarie doit être sévèrement puni !

    C'est inadmissible que ces ordures n'écopent d'aucune sanction.

  8. phoenix35 25/02/2018 à 13:31:21

    La justice française m'écoeure de plus en plus !!

    Un tel acte de barbarie doit être sévèrement puni !

    C'est inadmissible que ces ordures n'écopent d'aucune sanction.

  9. catsfriend 24/02/2018 à 20:55:41

    Chats, chien, cheveux, ou hérissons, peu importe. Tous sont des êtres vivants et donc sensibles, qui ressentent la souffrance. Cet acte barbare ne doit pas rester impuni.

  10. mumu21 23/02/2018 à 14:44:49

    Je suis outrée par ce que je viens de lire !! sous pretexte que ca n'est pas un animal domestique on a le droit de le torturer ?? mais c'est quoi cette justice de m@#@de !!!! ca reste un être vivant point barre ! en gros on défend les tortionnaires c'est hallucinant  !! Allez jusqu'au bout "30 millions d'amis" car ce pauvre petit hérisson ne doit pas avoir souffert pour rien ! cette justice me degoûte avec ces textes de lois datant du moyen-âge et non adaptée à la vie actuelle.