Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Enquête

Se procurer un animal sauvage : une lubie malheureusement facile à satisfaire !

Astrid Nelsia s'est affichée sur les réseaux sociaux avec des animaux d'espèces protégées. © Snapchat Astrid Nelsia

La Fondation 30 Millions d’Amis sauve régulièrement des animaux sauvages détenus par des particuliers. Elle s’inquiète de ce phénomène de mode grandissant. D’autant qu’il serait assez simple d’obtenir ces lionceaux, tigres et autres primates. Explications.

Aujourd’hui, c’est Astrid Nelsia – une starlette de téléréalité – qui pose fièrement sur les réseaux sociaux avec des animaux sauvages, faisant au passage la promotion de la personne chez qui l’on pourrait se procurer ces spécimens. Hier, c’est un habitant de Seine-Saint-Denis qui s’affichait avec un lionceau, proposant à qui le voulait, de le louer…

Et les exemples ne manquent malheureusement pas. Selon une information donnée à Franceinfo par l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), « en moins de cinq ans, plus d'une quinzaine de grands fauves ont été saisis chez des particuliers par l’ONCFS, principalement en Ile-de-France ».

>> Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +.

Même triste constat pour la Fondation 30 Millions d’Amis, qui a secouru pas moins de 31 animaux sauvages détenus par des particuliers… en à peine un an. Le dernier en date étant ce lionceau trouvé au domicile d’un particulier à Noisy-le-Sec (93) dans des conditions déplorables. Le fauve a été transporté vers le Natuurhulpcentrum, un sanctuaire partenaire de la Fondation, situé en Belgique. Selon plusieurs sources, l’homme aurait récupéré l’animal auprès d’un cirque. Et ce cas ne serait pas isolé…

Un trafic lucratif

« Pour le trafic, les cirques pourraient recourir à des naissances non déclarées, explique Arnauld Lhomme, responsable des enquêtes à la Fondation 30 Millions d’Amis. Plusieurs établissements ont été verbalisés pour mauvaise tenue des registres... » Appâtés par l’argent facile et peu soucieux du bien-être de leurs animaux, certains cirques n’hésiteraient pas à revendre une partie de leurs portées clandestines, voire à les louer, comme en atteste la récente enquête de Franceinfo.

Faits confirmés par les circassiens eux-mêmes : André-Joseph Bouglione – qui a arrêté les spectacles de cirques avec animaux – rapporte que « certains cirques sont tellement avides d’argent qu’ils sont prêts à tout pour des centaines d’euros. Ils utilisent donc soit des bébés animaux pour faire des photos avec le public soit les revendent au prix cher au premier "gogo" venu ! Ils font cela uniquement pour de l’argent et c’est révoltant ! ».

Des contrôles difficiles

Comment ces naissances peuvent-elles échapper aux contrôles ? Pour Arnauld Lhomme, « le suivi des cirques itinérants est très complexe en raison de leur lieu de rattachement ; parfois, les autorités compétentes ne les ont même jamais vus ».

Et tout serait fait pour cacher ces acquisitions clandestines : « Les transactions se font en liquide et les personnes attrapées sont peu bavardes », confie Eric Hansen, de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, à Franceinfo.

Des conditions de vie déplorables

« Bien sûr, les cirques qui sont prêts à revendre leurs bébés pour de l’argent se moquent de leurs conditions de vie après », rajoute André-Joseph Bouglione. Évidemment, ces jeunes animaux souffrent de ces conditions de vie incompatibles avec leurs besoins. Souvent retrouvés dénutris dans des appartements minuscules (comme le lionceau Pito) ou dans des cages non réglementaires (comme le lionceau Ciam à Poussan).

Sauver et recueillir ces animaux : une grande difficulté

S’il est bien sûr essentiel pour les autorités et les associations de protection animale de sauver ces animaux, il reste cependant difficile de leur trouver un lieu d’accueil. Trop imprégnés par l’homme, il est impossible de relâcher ces animaux dans leur milieu naturel. Seuls restent des sanctuaires pour les accueillir. Malheureusement, ces structures adaptées sont peu nombreuses. Si la Fondation 30 Millions d’Amis est bien partenaire d’AAP aux Pays-Bas et en Espagne, du Natuurhulpcentrum en Belgique et de Tonga Terre d’accueil ou du Refuge de l’Arche en France, ces centres sont déjà saturés…

  • Retrouvez aussi toutes nos actus sur l’application 30 Millions d’Amis - Alerter, Adopter, S’engager, disponible sur l'App Store et Google Play.

Commenter

  1. MJMV 05/12/2017 à 18:40:45

    le pauvre heureusement il a été \"sauvé\" par 30 millions d amis mais comment des personnes peuvent ils être aussi ignoble ??!!!

  2. ritonriripas 25/11/2017 à 20:24:43

    De toute façon ce genre de phénomène ne s'arrêtera pas tant que la justice ne sanctionnera pas trés "séverement ces gens". Le but des associations pour animaux est tout d'abords de les sauver et de porter  en justice les bourreaux d'animaux. Enormément d'efforts et de luttes qui au final fini par de "trés" faible sanction. Bravo aux emissions de la télérealite qui médiatise des personnes comme ça, ça prouve bien que le niveau est au plus bas...

  3. Jessicaoukacha@yahoo.fr 22/11/2017 à 01:02:55

    Des animaux sauvage chez des particuliers et en plus en banlieue les gens sont f*** de nos jours!!! C’est incroyable

  4. slalom.myrtille 16/11/2017 à 07:59:41

    C’est étrange je voulais l’insulter sur Instagram mais elle a bloqué les commentaires sur cette photo cette c****.

  5. arche de Chris 11/11/2017 à 15:18:45

    un lion n\'as rien à faire en cage et en appartement. sa place est dans une réserve ou dans son habitat, en liberté ! pfff de plus en plus de gens qui ont perdu leur cerveau en route...

  6. pichounette 10/11/2017 à 14:21:33

    les animaux sauvages c'est en liberté....... quelle lubie de la part de ses stralettes de la téléréalié avec un pois chiche dans le cerveau qui se servent de l'animal comme d'un mascara....... j'ai honte d'être française quand je vois ce que notre pays laisse faire... honte

  7. Grammont 1850 10/11/2017 à 13:56:30

    quand tu fait de la téléréalité faut chercher les neurones donc pas étonnant de sa part un truc pareil le problème c\'est que certains veulent être célèbre sans trop d\'efforts et sans trop réfléchir non plus!

  8. rapiete 09/11/2017 à 07:21:50

    ces braves gens du cirque devraient avoir l obligation de stériliser les animaux.On nous l impose bien avec les chiens categorises. 

  9. tweeky-one 09/11/2017 à 00:13:38

    bien dit Sylver, j\'aurais pas dit mieux...!

  10. barique-daisy 08/11/2017 à 21:33:15

    stop a tout ces traffic d'animaux sauvage toujours au profit de l'argent. Et cette niaise de NIELSA révoltante cette nana! Elle est tout ce qui profite de ces especes animal sauvage ont un Q I en dessous de zéro. F***** LEUR LA PAIX. On ne peux meme pas les relacher dans la nature c'est révoltant!