Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

Refuge "la Tuilerie" un havre de paix pour les animaux sortis de l'enfer


 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

La Fondation 30 Millions d'Amis répond aux propos agressifs du Collectif des cirques

Regroupés sous un collectif, six organisations de cirques traditionnels avec animaux sauvages ont écrit une lettre au président Emmanuel Macron pour accuser les associations de protection animale de « détruire » leur métier. La Fondation 30 Millions d’Amis récuse ces propos agressifs qui diffament l’action qu’elle mène.

Un des babouins sauvés dans un cirque à Marseille en 2016 par la Fondation 30 Millions d'Amis et Code Animal.

Regroupés sous la bannière commune Collectif des cirques, les professionnels de 6 organisations de cirques avec animaux ont écrit au président de la République (14/08/2017). Ils n’ont pas apprécié les propos du ministre de l’Environnement, Nicolas Hulot, qui a déclaré : « Je ne suis pas favorable à la captivité des animaux, pas favorable à l'idée qu'on fasse du spectacle avec cette activité-là » à propos de l’arrêt des reproductions en captivité des dauphins.

Il a également annoncé vouloir créer un « groupe de réflexion sur le bien-être animal ». Cette prise de position, qualifiée de « provocation », a déclenché l’ire des cirques qui demandent donc à être reçus « de toute urgence » par Nicolas Hulot en accusant les associations de protection animale d’être des « lobbys animalistes (qui) ont fait œuvre de destruction d’un métier » selon Le Figaro.

>> Signez notre pétition pour la fin progressive de l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques

La violence des cirques

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui tente de sensibiliser par le dialogue au sort des animaux sauvages dans les cirques, récuse ces propos agressifs, elle qui doit souvent faire face aux menaces des gens du cirque lorsqu’elle intervient (toujours sur réquisition judiciaire et en présence des forces de l'ordre) pour sauver des animaux maltraités. Elle estime que les seules personnes qui détruisent le métier, ce sont les cirques eux-mêmes qui nuisent à leur image en utilisant la violence.

Ce fut encore le cas récemment lorsque le cirque Muller menaçait de « lâcher les lions dans le centre-ville » du Luc (83) qui interdisait les cirques avec animaux sauvages.

« Nous ne tentons pas de détruire un beau métier, s’insurge la présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis Reha Hutin, mais bien au contraire souhaitons le faire évoluer afin qu’il prenne en compte la nouvelle sensibilité de nos contemporains envers la souffrance animale ».

Des singes, un puma, une panthère… secourus du cirque Katia Ullman par la Fondation 30 Millions d’Amis à Montpon-Ménestérol en 2015.

L’exploitation des animaux sauvages

En effet, la Fondation 30 Millions d’Amis rappelle qu’elle n’est pas contre les cirques mais contre l’utilisation et l’exploitation d’animaux sauvages dans les spectacles ! D’ailleurs, plusieurs cirques ont annoncé qu’ils arrêtaient comme le Ringling Bros. and Barnum and Bailey Circus aux Etats-Unis ou encore Joseph Bouglione en France. Et que dire du succès planétaire du Cirque du Soleil qui n’a nullement besoin d’animaux pour attirer les foules !
Prenant en compte l’opinion publique, près de 50 villes refusent d’accueillir les cirques avec animaux sauvages.

A terme, la Fondation souhaite que la France s’engage dans la voie d’une disparition progressive de la détention et de la présentation d’animaux d’espèces sauvages par les établissements de spectacles itinérants.

La Fondation 30 Millions d’Amis suivra de près les échanges entre le ministre de l’Environnement et les cirques et se tient prête à participer au « groupe de réflexion sur le bien-être animal » voulu par Nicolas Hulot.

Pour la fin progressive de l'exploitation des animaux sauvages dans les cirques >>

Commenter

  1. ritonriripas 22/09/2017 à 20:44:27

    La seule solution "intelligente", est que les gens arrêtent d'aller aux cirques quand ils mettent des animaux "sauvages" en spectacle. Mais "BON"comme tout le monde n'est pas intelligent......

  2. arche de Chris 05/09/2017 à 08:37:09

    je suis entièrement d\'accord avec vous!!!

  3. Calim64 25/08/2017 à 08:53:50

    Bravo à vous ! Merci pour toutes ces pauvres victimes de la cupidité humaine qui dévore la conscience !...

  4. amourdekenzo 25/08/2017 à 01:10:45

    Tant qu'il y aura des personnes sans coeur ni conscience ! Qui iront voir les cirques ou autres établissements exploitant des pauvres animaux ! 

  5. catsfriend 23/08/2017 à 10:22:06

    De toutes façons quand des personnes défendent les animaux, on dit qu'ils sont agressifs car il faut élever la voix pour se faire entendre dans ce domaine, et ils sont traités de réacs. C'est tellement facile...

  6. Nm74 22/08/2017 à 19:33:36

    C'est bien de prendre conscience que les animaux des cirques ne sont pas des objets et d'interdire leurs représentations.

    Actuellement le cirque Rome est en haute Savoie jusqu'à  mi septembre. Tout serait bien si il n'y avait pas d'animaux sauvages, comme les tigres et les lionnes. 

    Du respect pour tous les animaux même si les propriétaires des cirques qui travaillent  avec les animaux ont l'impression de bien les traités. Il faut trouver une alternative pour ne plus du tout exploité ces bêtes. C'est URGENT !

    Ces animaux sauvages attendent des heures en plein soleil sans eau et dans de petites cages, en exposition pour le bon vouloir des familles qui poussent des cris..

    C'est vraiment lamentable !

    Trouvons une solution avec ces cirques pour que tous les animaux sans exceptions se retrouvent heureux dans un grand parc..

  7. amourdekenzo 22/08/2017 à 17:46:07

    On devrait leur faire pareil ! Afin qu\'ils comprennent la souffrance qu\'ils infligent à ces pauvres animaux ! un homme cruel envers les animaux ne peut-être un homme bon ! 

  8. rosarno 22/08/2017 à 16:23:32

    Espérons que notre nouveauPrésident et sa cour se pencheront un peu plus sur TOUTE LA MISÈRE ÀNIMAL. Les cirques c est sans animaux c est hinumain de traîner ces bêtes dans ces cages minuscules bien souvent en plein soleil et tout le RESTE...Les abattoirs où ils se passent des HORREURS les élevages intensifs les transports d animaux les courses de lévriers et tous ces assassins qui maltraitent leurs animaux ....

  9. anonyme 22/08/2017 à 16:08:40

    Cela serait un comble que Monsieur Hulot se laisse intimider par des fous dangeureux irresponsables qui menacent de se transformer en terroriste si on ne leur cède pas.

    On fait déjà la même erreur avec certains chasseurs depuis des lustres.

    Va-t-on se laisser intimider par des terroristes ? Est-ce cela le monde de demain ?

    Par ailleurs, il est évident que la question animale est plus que jamais à l'ordre du jour et que grand nombre de personnes souhaitent voir évoluer le droit des animaux qui doit leur permettrte de vivre normalement sur cette Terre. 

    Ce que les animaux subissent, toutes espèces confondues, est insupportable et ne peut permettre aux humains de se situer dans leur environnement et d'être pleinement heureux. 

    Je suis prête à participer moi aussi au groupe de réflexion proposé par Nicolas Hulot.

    Joëlle 

     

  10. b.maquaire0900@orange.fr 22/08/2017 à 15:42:54

    En espérant que Nicolas Hulot ne se laissera pas convaincre par ces "humains" qui utilisent ces pauvres animaux sauvages à des fins lucratives uniquement et qui sont les victimes de surcroît d'une maltraitance quotidienne  (pics,bâtons, etc...) pour exécuter leurs numéros afin d'amuser la "galerie". D'ailleurs ces animaux deviennent stressés, tombent malades, etc... Non, non et non finissons-en avec toute cette cruauté sur des pauvres bêtes qui n'ont rien demandé et qui doivent vivre dans un milieu naturel qui leur est propre et non pas dans une cage de 4, 5 ou 6 m2,  et être trimballés sur les routes durant toute leur pauvre vie ! STOP !!! Cela me rend malade. OUI, aux cirques SANS animaux qui ont, eux, tout compris ! Ce qui n'est pas le cas de tout le monde à priori. Et n'accusez pas 30 Millions d'Amis qui combat ce genre d'injustice parce que nous sommes avec eux et pour ma part je les soutiens (à mon humble niveau). Pas de spectateurs (pour ces représentations navrantes) = plus de spectacle de "cirque" immonde !