Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Fin des delphinariums en France : reculer pour mieux sauter ?

La publication d’un arrêté qui prévoyait des mesures minimes pour la simple amélioration des delphinariums a été repoussée au profit d’un projet « plus ambitieux ». La Fondation 30 Millions d’Amis ose espérer la fin définitive de ce genre d’établissement bientôt !

Les cétacés captifs des delphinariums souffrent de leurs conditions de vie.

Depuis près d’un an, la Fondation 30 Millions d’Amis et quatre autres associations de protection animale avaient engagé des discussions avec le ministère de l’Environnement pour mettre à jour un arrêté relatif aux conditions de vie des cétacés au sein des delphinariums. La demande de fermeture des delphinariums, réclamée par les associations, n’avait malheureusement pas été prise en compte. Seules des améliorations minimes, comme l’arrêt de la reproduction des orques ou l’agrandissement des bassins, étaient prévues.

Alors que la publication de l’arrêté au Journal officiel était imminente, elle n’a finalement pas eu lieu. Selon des informations de son cabinet, la ministre de l’Ecologie aurait décidé de « refaire un tour de table avec les ONG pour obtenir un arrêté plus ambitieux ». Une nouvelle qui redonne de l’espoir aux associations qui militent donc pour une interdiction totale de ces structures qui emprisonnent des cétacés à des fins de divertissement. Elles demandent aussi la réhabilitation des cétacés dans des baies marines adaptées.

« Tout ce que l’on peut espérer, c’est que le texte soit différé au profit d’une interdiction complète des delphinariums. En effet, la publication de cet arrêté aurait retardé l'échéance du bannissement définitif de ce cruel divertissement. Encore faut-il que ce ne soit pas un moyen "d’oublier" un dossier sensible à la veille des élections » avance Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

La Fondation espère donc que ce nouveau tour de table aboutira à des avancées plus ambitieuses et non à l’enterrement définitif de cet arrêté qui prévoyait tout de même des améliorations.

Une prison pour des êtres intelligents

En France, 4 delphinariums subsistent encore : Marineland (qui est le plus important), Planète Sauvage, celui du Parc Astérix et enfin le Moorea Dolphin Center, en Polynésie française. Une trentaine de cétacés y demeurent encore captifs.

Actuellement, les arguments scientifiques sont plus que suffisants pour démontrer l’incompatibilité des conditions de vie des orques et dauphins captifs avec la satisfaction de leurs besoins physiologiques, psychologiques et comportementaux.  Des animaux à qui l’on impose de jouer les clowns plusieurs fois par jour pour le plaisir de quelques-uns.

Présidentielle : l’engagement des candidats

Trois des 11 candidats à l’élection présidentielle (Jean-Luc Mélenchon, Benoît Hamon et Jacques Cheminade) se sont positionnés en faveur de la proposition n°13 du manifeste Animal Politique, dont fait partie la Fondation 30 Millions d’Amis, « Mettre fin dans les zoos et les delphinariums aux programmes d’échanges, d’élevage et de reproduction à des fins commerciales, de divertissement, de pédagogie ou d’études scientifiques ».

La Fondation 30 Millions d’Amis aurait souhaité que la fin des delphinariums soit prévue avant la fin du mandat actuel. Affaire à suivre…

Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +.

* La Fondation 30 Millions d’Amis, C’est Assez !, la Fondation Droit Animal, éthique et sciences (LFDA), l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) et la Fondation Brigitte Bardot.

Commenter

  1. cathye 11/04/2017 à 19:41:10

    Il faut tt simplement interdire les delphinariums le gouvernement doit prendre conscience de l'importance du bien être des cétacés qui ne vivent pas comme des animaux sauvages!!!!, et qu'ils fassent leur boulot pour une fois!!!!!!

  2. Pelipahorse 09/04/2017 à 13:31:25

    Il leur faudrait au moins un bassin grand comme un lac à chacun, et l arret des spectacle qui ont blesse les animaux avant ... 

  3. lotus2003 04/04/2017 à 17:51:01

    suis très en colère car le nouveau gouvernement fera rien pour nos amis les cétacés. les delphinariums continuront leurs spectacles et se rempliront les poches sur les dos de ses pauvres orques et dauphins. j'habite sur la côte d'Azur et je peux vous dire le nombre d'estivants qui vont les voir faire les clowns. ils pensent même pas que les cétacés souffrent de leurs conditions de vie. moi quand je pense que Marineland est à deux pas de la mer et que les cétacés sont dans leurs bassins prison, celà me brise le cœur. car eux ne sont pas libre et qu'ils meurent à petit feu avec tellement de souffrance. QUE TOUT LES CÉTACÉS QUI SONT MORTS PRISONNIERS REPOSENT EN PAIX