Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Ivoire : les USA instaurent aussi une interdiction de son commerce

Entre 25 000 et 30 000 éléphants d’Afrique sont abattus chaque année pour leur ivoire. © keller - Fotolia.com

Suivant le modèle de la France, les Etats-Unis ont annoncé l’instauration d'une interdiction quasi-totale du commerce de l'ivoire à l'intérieur de leurs frontières. Une décision saluée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

L'importation, l'exportation et les ventes d'ivoire entre les états américains est désormais interdite selon un décret datant de 2013 visant à combattre le trafic des espèces sauvages entré récemment en application (02/06/2016). « Cette action audacieuse traduit l'engagement des Etats-Unis à mettre fin au fléau du braconnage des éléphants et à ses conséquences tragiques sur leurs populations sauvages », a déclaré la ministre américaine des Affaires intérieures et des Ressources naturelles, Sally Jewell.

Toutefois, il restera possible de vendre ou d’acheter certains objets fabriqués avant l'entrée en vigueur de cette mesure, comme des instruments de musique, des meubles et des armes contenant moins de 200 grammes d'ivoire notamment. Les pièces anciennes, datant d'au moins un siècle sont également exemptées de cette interdiction.

Un pas pour protéger les animaux

Cette décision exemplaire a été saluée par les diverses associations et la ministre américaine s’est félicitée en expliquant que « ces réglementations sont cruciales pour que nos petits-enfants et leurs enfants puissent connaître ces espèces emblématiques ».

En effet, chaque année, entre 25 000 et 30 000 éléphants d’Afrique sont abattus pour le commerce de l’ivoire selon des données de l’association IFAW. Par ailleurs, les volumes d’ivoire saisis sont malheureusement sans cesse en hausse dans le monde : 23 tonnes ont été confisquées en 2011, contre 38 en 2012 et 41 tonnes en 2013. Par ailleurs, 55 tonnes ont été saisies en 2014 et 32 tonnes en 2015 (données IFAW).

Si ce premier pas est évidemment louable, les Etats-Unis ont encore du chemin à faire pour la préservation des espèces menacées. En effet, c'est outre-Atlantique que l'on a importé légalement le plus de trophées de chasse au lion au cours des 30 dernières années, selon les données compilées par la CITES*. Le cas de Cecil, le célèbre lion du Zimbabwe abattu par un riche dentiste américain avait d’ailleurs fait les gros titres de l’actualité l’été 2015.

Le modèle Français

Fin avril 2016, la ministre française de l’Ecologie, Ségolène Royal, a annoncé l’interdiction de tout « commerce d’ivoire sur le territoire, sauf dérogation exceptionnelle ». Un exemple à suivre pour les autres pays du monde entier et plus particulièrement pour la Chine qui représente à elle-seule plus de 70 % de la demande mondiale d'ivoire.

L'interdiction définitive du commerce de l'ivoire dans le monde sera d’ailleurs à l'ordre du jour de la prochaine convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), qui doit se tenir à Johannesburg, en Afrique du Sud, du 24 septembre au 5 octobre 2016.


* CITES : la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction

Commenter

  1. AnimalLife 27/06/2016 à 16:08:35

    Mieux vaut tard que jamais! L\'éléphant est une créature merveilleuse 

  2. pichounette 16/06/2016 à 08:36:06

    il serait temps....... même si mieux vaut tard que jamais...

  3. paulinepage29@gmail.com 12/06/2016 à 08:57:14

    C\'est pas trop tôt