Faites un don

Retourner à l'accueil > J'agis > Je m'engage > Devenir bénévole

Devenir bénévole

Travailler dans un refuge pour animaux, c’est être régulièrement au contact de chiens et de chats sans foyer, parfois victimes de maltraitances. Quelles sont les conditions à remplir ? Quelles sont les qualités requises ?

Quels que soient votre âge, votre formation, votre nationalité, que vous soyez un homme, une femme, un enfant... salarié ou sans profession, retraité ou chômeur, vous pouvez être bénévole au sein d'un refuge. La seule condition est de n'avoir jamais eu de problèmes avec la justice, car un extrait de casier judiciaire peut en effet vous être demandé.

Quelques précautions

Mais avant de se décider, il faut réfléchir, et peser le pour et le contre. On ne devient pas bénévole dans un refuge sur un simple coup de tête. Il ne doit pas s'agir d'une lubie même si vous n'avez que quelques heures à offrir. Si être bénévole signifie faire quelque chose de bonne grâce (du latin benevolus, qui veut dire bienveillant), c'est aussi un engagement vis-à-vis du refuge - qui doit pouvoir s'organiser - et surtout envers les animaux qui y vivent.

Le bénévole doit s’astreindre à une certaine régularité. Une fois par jour, une fois par semaine, une fois par mois… Quelle que soit le rythme des visites, les animaux vont en effet s'habituer à cette nouvelle présence. Il ne faut pas leur faire faux bond.

Etre bénévole, c’est également être affecté à des taches parfois ingrates : le nettoyage des boxes, la distribution des gamelles ou encore l’organisation des promenades ne doivent pas rebuter. En fonction du profil, on peut également effectuer une mission d’accueil, et même certains soins vétérinaires.

Mais les refuges, ce ne sont pas seulement des animaux. Ce sont aussi une équipe, le plus souvent déjà constituée : salariés - dans le cas de grandes structures associatives - ou bénévoles d'âge et de caractères différents. L'entente au sein de l'équipe participe au bien-être des animaux. Et comme souvent, la patience et la compréhension sont parmi les qualités requises : le personnel des refuges doit bien souvent faire face à des situations difficiles et délicates, sur lesquelles il ne faut pas porter de jugement.

Informations pratiques

Pour connaître les plus proches de chez vous, il vous suffit de consulter notre annuaire, de contacter la Direction des Services Vétérinaires ou la gendarmerie de votre lieu d'habitation.

Un responsable du refuge vous proposera un entretien destiné à faire apparaître votre motivation et d'éventuels points de divergence : ainsi, il se peut que vous ne soyez pas tout à fait d'accord avec l'organisation du refuge ou avec ses pratiques.