Faites un don

Retourner à l'accueil > Conseils > L’examen santé de la rentrée

Santé21.08.2013Mise à jour le 04.09.2017

L’examen santé de la rentrée

Après les vacances, les changements de rythmes et de cadre, nos animaux peuvent connaître quelques petits dérèglements sanitaires ; et la rentrée constituer un cap difficile à passer. 30millionsdamis.fr a interrogé le docteur Benjamin Capron sur les bons conseils à observer pour leur bien-être.

Photo : © Anthony Harlor - fotolia.com

Période salutaire pour les maîtres comme pour les animaux, les vacances permettent à tous de changer d’air et de recharger les batteries. Mais le changement de cadre et d’habitudes peuvent parfois s’accompagner de petits désordres d’ordre sanitaire. La rentrée doit donc permettre à chacun de retrouver ses marques et être l’occasion de contrôler la bonne santé de son compagnon. « Pendant les vacances, les chiens et chats se sont plus dépensés que d’habitude. Ils ont fréquenté des animaux pouvant être porteurs de maladies et de parasites. Ils ont aussi pu faire quelques incartades à leur régime alimentaire. Cela peut se traduire, notamment chez les plus vieux, par un affaiblissement général. Il est donc important de réaliser un petit bilan de santé au retour de la pause estivale », explique le docteur Benjamin Capron, vétérinaire.

Attention aux parasites

Premier réflexe : vérifier que l’animal n’a pas été contaminé par des parasites comme les vers ou les puces. L’été, c’est aussi la grande période des aoûtats. Petits acariens de couleur rouge orangée, ils se fixent sur la peau de nos animaux et provoquent fortes démangeaisons et inflammations. Il est donc primordial d’inspecter leur pelage précautionneusement. Vomissements ou diarrhées, même de façon irrégulière, peuvent aussi être la manifestation d’une contamination. Dans tous les cas, une vermifugation s’impose. « Cela doit se faire quatre fois par an, une fois à chaque saison. La rentrée de septembre est un bon moment pour celle d’automne », confie le Dr Capron. 

Pour ceux qui sont partis en vacances à l’étranger, notamment dans les pays tropicaux, ne pas stopper les traitements prescrits en préventif avant le départ en vacances. Il est même recommandé de les poursuivre deux mois après le retour à la maison. Et si votre animal vous a accompagné dans le sud de la France, en Espagne et en Italie, attention à la leishmaniose. Cette maladie, transmise via des piqûres d’insectes, peut avoir des répercussions plus ou moins graves pour les chiens, chats et autres animaux de compagnie. Les symptômes : apparition de lésions cutanées, dégradation de l’état général (amaigrissement, abattement). « Sachez que la leishmaniose est une maladie qui agit dans le temps. Elle peut très bien se déclarer plusieurs mois après l’infection. Il est donc important de surveiller les animaux au moins jusqu’aux mois de janvier ou février », avertit le vétérinaire.

Un petit coup de blues ? 

Enfin, il faut veiller à ce que votre animal reprenne bien ses habitudes quotidiennes. Est-il qu’il boit bien, est-ce qu’il finit bien ses gamelles ? La perte d’appétit, un amaigrissement, peuvent témoigner d’un symptôme clinique... Il peut aussi s’agir d’un petit coup de déprime. Comme l’homme, les chiens sont sujets au coup de blues de la rentrée. Difficile de se retrouver seul dans un appartement après avoir gambadé à la campagne et avoir été entouré de la famille au grand complet. Il est donc primordial de passer du temps avec lui pour l’aider à se réadapter progressivement. Allonger le temps de la promenade du soir, multiplier les séances de jeux et les temps de câlin le week-end sont autant de petits gestes qui aideront votre compagnon à retrouver sa joie de vivre.

Commenter

  1. théo 06/09/2013 à 13:45:46

     Bonjour,

     

     Je demeure dans une station balnèaire où il y a un monde fou l'été Cette année, je n'ai trouvé aucun chien vagabondé, est-ce que la fourrière passée plus souvent que les annèes précédentes !  j'espère pas !

    ou bien les gens sont plus raisonnable, ce que je souhaiterais.

    Plusieurs fois, j'en récupéré  attaché devant une grande surface

    Depuis mon enfance, j'ai été très proche des animaux. je n'ai jamais acheté un chien ou un chat, mais j'allais les chercher a la SPA, adorables bêtes !

    jamais déçue,

     

    Ma dernière, je l'ai récupéré sur les bords du canal, c'est un chien batard

    femmelle adorable ! mais pour rien au monde, je partirais en vacances sans savoir si elle est heureuse - c'est une amie qui vient me l'a gardé chez moi

     si je pars quelques jours, et elle l'a connait bien et lui fait des fêtes lorsqu'elle vient me voir.

    Quant on veut, on trouve des solutions, mêmes si l'on ne peut se permettre de payer une pension.

     

      

     

  2. FANFI62 05/09/2013 à 19:09:40

    Je n'ai pas le sentiment d'avoir fait grand chose pour les animaux cet été sinon avoir placardé sur la vitre arrière les auto-collants de trente millions d'amis et de la SPA + un grand carton que j'ai fabriqué moi-même avec une photo d'un chien attaché à un piquet sur l'autoroute et un commentaire destiné à faire honte aux propriétaires qui étaient sur le point ou avait carrément abandonné leur animal. J'ai sillonné la France avec tous ces appels de détresse, je ne sais pas si cela a servi à quelque chose, mais si avec ça j'ai pû sauver au moins un chien je serais heureuse. J'ajoute qu'il ya une dizaine d'années en roulant sur une petite route enlacée de montagne j'ai aperçu soudain devant moi un chien qui courait sur le milieu de la route, je ne pouvais pas le laisser aller droit vers la mort alors je me suis arrêtée à sa hauteur, j'ai ouvert ma portière et je lui ai crié : monte le chien ! Il n'a fait ni une ni deux il a sauté sur mes genoux et s'est installé par terre dans le coin, se faisant tout petit pour on aurait dit se faire oublier. Il n'était ni tatoué et n'avait pas de collier, j'ai cherché un refuge pendant des KMS sans en trouver un.Alors ma décision a été prise, je l'ai gardé avec moi pendant tout mon trajet de retour. Elle a vécu 4ans, c'était un amour de chien !

    J'ai repris un chien depuis qui me cause pas mal de soucis car il fait de la dépression probablement consécutive à mes hospitalisations répétées où il est resté à chaque fois seul dans mon appartement bien que mon frère venait le sortir et lui donner à manger. Sa dépression se manifeste par une agressivité envers tout le monde moi y compris. J'ai vu une vétérinaire comportementaliste qui l'a mis sous antidépresseurs depuis 6 mois et je viens de la revoir parce que qu'il a recommencé à mordre un étranger et moi-même 2 fois. Je ne lui en veux pas mais je suis très peinée car nos rapports ne sont plus les mêmes. C'est une sorte de griffon tellement craquant que plein de gens veulent le caresser mais je suis obligée de leur interdire à cause des risques encourus. Malgré cela j'aime mon chien et je ferai tout pour éviter le risque d'euthanasie s'il mordait quelqu'un à nouveau.