Faites un don

Retourner à l'accueil > Conseils > Eviter les tracas de l’été

Santé01.07.2017

Eviter les tracas de l’été

Puces, moustiques, chaleur et autres inconvénients peuvent affecter nos compagnons en vacances. 30millionsdamis.fr passe en revue les tracas fréquemment rencontrés en période estivale et les précautions à prendre pour les éviter.

Comment éviter les petits tracas de l’été ?

Photo : © ysbrandcosijn - Fotolia.com

Les vacances bouleversent les habitudes de nos compagnons. Environnement différent, habitudes modifiées, horaires chamboulés… Toutes ces perturbations peuvent avoir des conséquences gênantes, comme l’apparition de parasites, voire de maladies plus graves. Pour éviter les soucis, nombre de précautions sont identiques à celles que le maître doit prendre… pour lui-même !

Les parasites

Les vacances sont souvent synonyme de grand air. Les balades dans la nature vont amener votre animal à rencontrer différents parasites...

  • L'aoûtat

Cette larve d’acarien de couleur orange, qui apparaît comme son nom l’indique en août, se rencontre dans les pelouses, les vergers et près des zones humides (étangs, piscines...). L'aoûtat aime par-dessus-tout le sang de votre animal… Lorsque cette larve mord l'animal, elle injecte sa salive qui va causer petits boutons rouges et boursouflés qui apparaissent en cercle et démangeaisons. Il faut surveiller en priorité les pattes, les oreilles, les aisselles ou encore l’aine, à savoir les endroits facilement accessibles.

Pour les éviter, appliquez des répulsifs.

  • Les puces

Les puces seront également présentes et au rythme où elles se transmettent et se prolifèrent - elles pondent 50 œufs par jour - il ne faut pas les prendre à la légère ! Comme la puce, la tique réapparaît avec la hausse des températures, notamment en forêt. Ne pas hésiter à administrer des traitements préventifs avant les vacances, car ils permettent de limiter les dégâts. Shampoings, colliers anti-puces ou traitement oral : demandez conseil à votre vétérinaire. A savoir : les animaux d’intérieur ne sont pas épargnés. Les puces dites « de parquet » attendent que la chaleur s’installe pour sortir de leur cachette.

De nombreux parasites se cachent dans les herbes hautes... © Dogs-Fotolia.com
  • Les moustiques

Les chiens aussi peuvent être attaqués par les moustiques ! Si cette piqûre est généralement bénigne, certains moustiques, notamment dans le sud de la France, peuvent transmettre la leishmaniose. Cette maladie peut être grave : consultez rapidement un vétérinaire si vous constatez des problèmes cutanés, un amaigrissement...

  • Les tiques

Souvent logées dans les herbes hautes, les forêts ou le gazon, les tiques vont chercher à se nourrir du sang de votre boule de poils. Elles peuvent transmettre la piroplasmose qui se traduit par un abattement du chien, un refus de se nourrir, une forte fièvre et des urines à la couleur anormale. Veillez donc à traiter votre animal avec un antiparasitaire. Si vous trouvez une tique, souvent accrochées dans les zones chaudes (cuisses, ventre, gueule...), enlevez-la délicatement avec un crochet anti-tiques.

Les pièges de dame nature

Les épillets, des graminées dangereuses !
© Fondation 30 Millions d'Amis


Autre désagrément : les petits corps végétaux, comme les épillets, qui s’accrochent au pelage et se logent parfois dans les yeux et les oreilles… aux conséquences parfois sévères. Si vous soupçonnez la présence d'un épillet, c'est une urgence vétérinaire : le corps étranger doit être immédiatement enlevé.

En prévention, un brossage quotidien est fortement conseillé, ainsi qu’une inspection du pelage après chaque promenade notamment pour les chiens et les chats dotés de poils longs.

Les maladies de l'été

Certaines races de chiens aux poils longs comme le Golden retriever ou le Terre Neuve connaissent bien les "hot-spots" aussi connus comme la "dermatite suintante aiguë". Ces petites plaques purulentes d'aspect humide apparaissent souvent après des baignades fréquentes ou des piqûres d'acariens comme les puces. En prévention, séchez-bien le poil de votre chien après la nage et évitez les baignades trop fréquentes. N'oubliez pas le traitement anti-parasitaire !

Veillez à protéger votre animal de la chaleur. © Pixabay.com

Soleil et chaleur

Le soleil, et la chaleur qui l’accompagne, sont extrêmement dangereux pour tous nos animaux de compagnie. L’été, nombreux sont les maîtres inconscients des risques encourus : comme ils ne peuvent pas réguler sa température interne, l’animal est aussi fragile qu’un jeune enfant ! Hors de question donc de les laisser en plein soleil, même un court instant. Quant à les laisser dans la voiture, c’est à proscrire : la température dans l’habitacle peut en effet atteindre et dépasser les 40°C. en moins de 10 minutes. Même en promenade, penser à emporter une bouteille d’eau avec soi. Sur le lieu de villégiature, une gamelle d’eau fraîche - non glacée - doit, en permanence, être à disposition du chien ou du chat.

Au cours d’une promenade, les chiens peuvent être en contact avec l’asphalte et se brûler les coussinets. Car la température du bitume peut atteindre 50 C° au sol et plus de 40°C à 15 centimètres de hauteur. Les sorties en fin de journée, ou très tôt dans la matinée, sont à privilégier. Même principe pour la plage, à éviter aux heures les plus chaudes de la journée. Prévoir un parasol afin que l’animal puisse se reposer à l’ombre.

Les jeunes animaux, les « doyens » et les chiens brachycéphales - boxer, bouledogues, boston terrier ou encore carlin - sont extrêmement sensibles au coup de chaleur et présentent dans ce cas de grandes difficultés pour respirer. La vigilance est de mise.

Commenter

  1. audreythegre 09/08/2013 à 10:50:31

    Je pars demain avec ma CKC blenheim de 14ans 1/2 et ma shishi de 3ans

    ventilateur en plus de la clim en auto, brumisateur, départ en milieu de nuit

    et poussette canne dos pliable pour les arrêts et ballades sur site, et oui après tout les personnes agées ont bien des fauteuils roulants....

    bonne vacances!!!