Fondation 30 Millions d'Amis
Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Retourner à l'accueil > Conseils > La neige, un danger potentiel

Santé07.02.2018

La neige, un danger potentiel

Si les chiens et les chats sont mieux équipés que leurs maîtres pour lutter contre le froid, la neige peut tout de même représenter un véritable risque pour leur santé. 30millionsdamis.fr a interrogé le docteur Yves Lahiani, vétérinaire.

La neige, un danger potentiel pour nos animaux !

Photo : © maxoido - Fotolia.com

En cette période où de nombreuses régions sont touchées par les chutes de neige, chacun se pose des questions - à juste titre - sur d’éventuelles précautions à prendre vis-à-vis de son animal de compagnie. La chute des températures nécessite dans un premier temps de prendre quelques mesures pour éviter un choc thermique. Car un animal habitué à la chaleur du foyer tombera malade, comme son propriétaire, si la différence entre les températures intérieures et extérieures est trop élevée. Avec à la clé, des problèmes respiratoires, comme la bronchite.

Des diarrhées en cas d'ingestion

Si la neige n’est en soit pas dangereuse,  elle peut avoir des effets indésirables chez le chien et le chat. « Son ingestion entraîne un choc sur la muqueuse digestive, explique le docteur Yves Lahiani, vétérinaire. Cela peut avoir comme conséquence des vomissements et des diarrhées. »
En ville, cela peut s’avérer très dangereux car la neige est régulièrement salée et la « gourmandise» du chien peut lui causer « une diarrhée osmotique, qui est provoquée par la présence dans l'intestin de substances entraînant un appel d'eau », précise le spécialiste.

Protéger les coussinets

Mais de simples précautions suffisent pour éviter le pire. Chaque maître doit être particulièrement vigilant lors de la promenade et empêcher son chien de manger la neige. Celle-ci peut également être à l’origine de crevasses sous les coussinets. « Les chiens qui marchent ou courent souvent dans la neige doivent bénéficier de soins particuliers. On peut par exemple tanner le dessous des pattes à l’aide de produits spéciaux disponibles chez le vétérinaire, qui vont renforcer les liaisons entre les cellules et protéger les coussinets » conseille Y. Lahiani. Les chaussons sont également recommandés car ils protègent non seulement les coussinets du gel, mais aussi du sel répandu sur les trottoirs en hiver. Et lorsque la promenade est terminée, il est conseillé de rincer les pattes à l’eau tiède et de bien les sécher.

Pour les chats, que chacun se rassure. Leur nature délicate - ils se mettent rapidement à l’abri - et leur manie de se lécher les pattes plusieurs fois par jour les rendent peu sensibles à ce type de désagrément. En cas de doute, ne pas hésiter cependant à demander conseil à son vétérinaire.

Attention à l’antigel des voitures !

Autre danger qui peut se révéler fatal en milieu urbain : l’antigel utilisé pour les radiateurs des véhicules. « Il est fréquent de voir des conducteurs en mettre dans les rues et vider l’excédent dans le caniveau, qui se mêle alors à la neige, poursuit Yves Lahiani. Or l’antigel a un petit goût sucré apprécié des chiens... Mais c’est un produit très toxique ! » Et les conséquences peuvent être dramatiques - troubles cardiaques et convulsions - voire fatales pour l’animal : « Celui-ci peut tomber dans le coma », alerte le vétérinaire.

Commenter

  1. amandinelol1517@gmail.com0 24/02/2016 à 02:14:40

    J'y penserais quand il y aura de la neige c'est-à-dire dans des siècles xD

  2. Tigreopium 16/01/2014 à 18:05:55

    Bonjour, Je connais depuis de nombreuses années, La Péniche qui exciste uniquement à Paris. Nous avons à Lyon La Saône où il serait possible de réaliser le même concept. Je suis Lyonnaise et amoureuse des animaux mais aussi des humains qui les ont pour compagnon de galère. Etant en Grandes Vacances depuis Février 2011, je suis en mesure de m'investir à 200% pour permettre ce projet de se réaliser. Pouvez-vous m'aider en me mettant en relation avec les personnes me permettant de concrétiser ce projet. Je sais que cela sera long et pas facile mais La Péniche de la Seine, peut avoir une petite soeur Lyonnaise.

    J'essaye de faire un don toutes les années sachant que par ailleurs je récupère des animaux trouvés abvandonnés : Sauron, chaton trouvé en plein champs en Juillet 2012, TITI,  un chat des rues jeté par ses maîtres, d'environ 2 ou 3 ans, qui est arrivé à la maison le 15 Septembre 2013. Il y a aussi NOUBA, une chienne Labrador récupérée d'une portée en Juin 2001 et qui a maintenant 13 ans mais toujours aussi adorable : c'est un coeur avec du poils autour. Elle a accepté tous les chats. Le premier a été Petit Minou, un chaton récupéré, le moins beau de la portée, laissé un peu à l'écart avec qui j'ai eu une relation fusionnelle depuis 2002 mais hélas, il a fallu que je le fasse partir au Paradis des animaux en Mars 2013 car il avait un sarco Lymphime au niveau du coup et l'opération n'a permi qu'une rémission de 6mois. Je n'ai pas voulu d'une 2ème opération qui l'aurait fait souffrir pour rien. J'adore Sauron et TITI mais la relation n'est pas la même. Il y a eu aussi CHIPIE qui a disparue en Juillet 2013 malgré des recherches approfondies dans les environs et la campagne autout de notre chalet.

    Mme rRicard-Bouvier -

    Myf.ricard-bouvier@orange.fr 

  3. anonyme 29/01/2013 à 19:33:31

    Votre article est très interessant.J'ignorais les risques liés a la neige,concernant les chocs thermiques liés aux froids là je sais depuis peu combien cela peut être dévastateur pour la santé des animaux qui vivent naturellement dehors.