Faites un don

Retourner à l'accueil > Conseils > Les 6 dangers de l’automne pour nos animaux

Santé06.11.2017

Les 6 dangers de l’automne pour nos animaux

Si l’automne est une belle saison pour se promener avec son animal, forêts et jardins abritent malheureusement des substances toxiques pour nos compagnons. Les conseils de 30millionsdamis pour une balade sereine.

En promenade en automne, soyez attentif à votre chien ! © Pixabay.com

1- Les champignons

À cette période de l’année, les centres vétérinaires antipoison enregistrent de nombreux appels concernant l’ingestion de champignons par nos animaux. Comme pour les humains, il faut se méfier des champignons sauvages que l’on peut trouver lors des promenades en forêt. Les chiens peuvent vouloir croquer ou jouer avec ces drôles de chapeaux qui les intriguent. Attention donc aux champignons vénéneux, certes, mais aussi aux champignons comestibles… En effet, certains champignons que les humains peuvent manger se révèlent dangereux pour les animaux : c’est le cas par exemple des pleurotes ou des morilles.

2- Les marrons et les châtaignes

Marrons et châtaignes ressemblent fortement à… une petite balle. De quoi s’amuser comme un fou pour un chien ! Malheureusement, en plus de provoquer une occlusion intestinale s’ils sont gobés, les marrons (ainsi que les feuilles et les bourgeons du marronnier d’Inde) renferment des substances toxiques. « La dose toxique est mal connue, d’autant plus que la teneur en principes toxiques est variable selon la saison. Les signes cliniques apparaissent dans les six heures qui suivent l'ingestion et sont d’ordre digestif : nausées, vomissements, diarrhée, douleur abdominale » avertit le centre antipoison vétérinaire de Nantes (CAPAE Ouest).

3- Les glands

Votre chien a déniché quelques glands qu’il s’empresse d’engloutir ? Si l’ingestion de glands est surtout toxique pour les bovins et les chevaux, elle l’est aussi chez le chien. En effet, ces fruits peuvent causer une intoxication, en particuliers si les glands sont verts. Les chiens présenteront un « certain abattement, des vomissements, de la constipation puis de la diarrhée » détaille le centre antipoison de Nantes.

4- Les pommes de pin

Une pomme de pin, c’est amusant, ça roule et ça craque sous les dents ! Mais le revers de la médaille, c’est que ses écailles peuvent abîmer le tube digestif de votre animal voire provoquer une occlusion intestinale s’il tente de l’avaler tout rond !

Un beau bâton pour jouer ? Oui mais attention à l'occlusion ! © Pixabay.com

5- Les fruits à coque

Noix et autres fruits à coques qu’on l’on trouve souvent au sol en automne ne sont pas forcément des amis du chien ! Amandes, noix de pécan, pistaches provoqueront des maux de ventre. Les noix, notamment leurs bogues, contiennent une toxine provoquant des convulsions. Méfiez-vous particulièrement des noix de macadamia (Macadamia integrifolia et Macadamia tetraphylla) qui provoquent chez les chiens une faiblesse, des vomissements, de la fièvre, des douleurs abdominales et des muqueuses pâles. Selon une étude datant 2016 de deux chercheuses italiennes, si heureusement aucun chien ne serait mort après avoir ingéré des noix de Macadamia, des soins sont néanmoins nécessaires pendant 24 à 48 heures.

A noter aussi, les faînes (fruits du hêtre, en forme d’amande) consommées en grande quantité sont toxiques pour les chiens, car composées de tanins et de triméthylamine. En revanche, de nombreux animaux sauvages s’en font un festin !

6- Les arbres de la saison : marronnier, if, houx…

En promenade, nombreux sont les chiens à dénicher des bâtons partout ! S’il faut bien sûr veiller à ce qu’il n’avale pas trop de bois (pour éviter l’occlusion intestinale), il faut aussi identifier de quel type d’arbre il provient. Les feuilles et les bourgeons du marronnier (marronnier d'inde) sont toxiques (voir aussi paragraphe sur les marrons). Il en va de même pour l’if dont les rameaux et les fruits sont toxiques pour les herbivores, les oiseaux, les chiens et les lapins, et le houx dont « les feuilles et les baies sont toxiques pour toutes les espèces » bien qu’en « raison du caractère piquant des feuilles, ce sont les baies qui sont le plus souvent en cause dans les cas d’intoxication », note le centre antipoison de Nantes.

En résumé, il est important de rester vigilant pour que la promenade avec son animal reste un moment de détente partagé et ne se termine pas en urgence chez le vétérinaire. Un autre danger – non naturel celui-là – appelle aussi à la plus extrême attention en cette période : les chasseurs… qui peuvent, eux aussi, faire de votre balade un enfer.