Faites un don

Retourner à l'accueil > Conseils > Partir en vacances avec son chien : les bons plans des globetrotteuses

Vacances15.06.2017

Partir en vacances avec son chien : les bons plans des globetrotteuses

Rien de plus simple que d’emmener son chien en vacances ! La preuve avec les témoignages de deux bloggeuses : Maria et sa chienne Shark et Cécile et son alliée Nova. Elles confient leurs astuces et leurs bons plans à 30millionsdamis.fr

Cécile & Nova

Cécile est une jeune française qui a le goût du voyage ! Nova est une chienne Berger Australienne, née en novembre 2014. A deux, elles ont principalement vadrouillé dans l’hexagone mais aussi aux Pays-Bas, en Italie et aux Açores. Leur blog : dog-trotter.com

Maria & Shark

Maria, 31 ans, est d’origine gréco/marocaine. Elle est partie vivre sur l’Ile Rodrigues où elle a adopté Shark, une femelle croisée border collie née en 2013… dans son jardin ! Au compteur de ces deux aventurières : 19 vols pour visiter 9 pays sur 3 continents. Leur blog : thetropicaldog.com

Les destinations les plus « dog-friendly »

Où les animaux sont-ils les mieux accueillis ? Où trouve-t-on facilement des logements, des restaurants ou des parcs qui les acceptent ? Nos bloggeuses ont testé !

  • La France : « Je trouve qu'on est relativement bien accueilli partout en France, mais nous l’avons été particulièrement en Bretagne, en Normandie, en Ardèche et dans la ville de Grenoble en Isère. » indique Cécile, du blog Dog-trotteur.com
  • Les Etats-Unis : « En dehors de la France où de très nombreuses initiatives dog friendly émergent tous les jours, les États-Unis restent un modèle en matière d’accueil d’animaux de compagnie. Lors de notre récent séjour en Floride, j’ai pu consulter un site web référençant les centres commerciaux, plages et lieux à visiter avec son fidèle compagnon. De plus, l’aéroport de Miami disposait d’un parc canin à l’extérieur ! Un espace clos avec de l’herbe et des sacs à déjection, idéal pour que les chiens se dégourdissent les pattes avant ou après un long vol ! » explique Maria, du blog Thetropicaldog.com
  • La Grèce : « Parmi les pays qu’on a visités, la Grèce donne l’exemple en adoptant une loi autorisant l’accès et la baignade des chiens sur toutes les plages du pays ! Idéal pour les vacances, non ? » poursuit-elle.

Selon une étude du moteur de recherche de locations HomeToGo.fr (29/05/2017), les 5 destinations les plus accueillantes en Europe sont l’Italie, l’Allemagne, les Pays-Bas, la France et la Grande-Bretagne.

Vos papiers, svp !

Pour voyager au sein de l’Union Européenne, il faudra vous munir du passeport de votre animal, vous assurer qu’il est identifié par puce électronique et le faire vacciner contre la rage. Toutes les infos dans notre article sur les démarches pour voyager à l'étranger. 

Et dans le reste du monde ? « Le plus difficile quand on voyage avec son chien, notamment en dehors de l’Union Européenne, c’est de bien respecter la réglementation du pays qu’on visite en matière d’import d’animaux. Il y a des démarches à effectuer et cela engendre des frais » avertit Maria.

© The Tropical Dog

A la recherche de bons plans ?

  • Pour les plages en France : « Je regarde les zones de plages autorisées à l'avance grâce à la carte du Kit Vacances pas Bêtes de la Fondation 30 Millions d'amis édité chaque année. Mais je fais en sorte d’éviter les plages les plus touristiques en m'éloignant des villes. » décrit Cécile, du blog Nova et Cécile.
  • Pour les hébergements, « Il existe aujourd'hui tellement de sites qui vous simplifient la vie pour trouver un hébergement avec votre chien, il suffit bien souvent de simplement cocher la case "Animaux acceptés" sur le site et c'est bon ! » ajoute-t-elle.
  • Le net foisonne de bons tuyaux : « Avant de choisir une destination, j’effectue toujours des recherches sur Internet pour trouver les réglementations et les bons plans dog friendly » dévoile l’auteure de Thetropicaldog.
  • Le conseil local : « Aux Etats-Unis ou en France, c’est facile. Dans d’autres pays comme le Maroc ou en Amérique Latine, c’est plus compliqué. Du coup, le plan B c’est tout simplement de s’informer auprès des locaux une fois sur place. On sort en promenade et dès qu’on croise une personne avec un chien, on lui demande s’ils sont autorisés sur les plages et les parcs, si elle connaît des restaurants qui les acceptent et surtout quel vétérinaire elle recommande dans sa ville. Il n’y a rien de mieux que les conseils des locaux ! » recommande-t-elle. 

Les activités dog-friendly

Quand on voyage, on a parfois peur d’être freiné dans les activités par son animal. Pourtant, il suffit d’oser ! « Je pourrais citer notre randonnée de 6 heures dans la montagne, notre balade en pirogue dans une forêt de mangrove, notre promenade en quad dans le Sahara ou le road trip de 1400 kilomètres dans l’ouest de la France récemment » se rappelle la maîtresse de Shark.

Pour Cécile, les activités aquatiques sont ses préférées : « Nous avons fait plusieurs fois du canoë, c'était un vrai bonheur ! Autre souvenir exceptionnel : faire du snorkeling en compagnie de ma chienne qui nageait juste à côté de moi, sur l'Archipel des Açores. Maintenant, j'ai très envie d'essayer de faire du paddle avec Nova ! ».

Vous l’aurez compris, votre chien n’est pas une contrainte. Il est même un moteur pour découvrir de nouveaux endroits ! « Le chien est sans doute le meilleur des guides pour découvrir un lieu à pied et sortir des sentiers battus. En ville, les balades biquotidiennes avec Shark m’ont souvent menée dans des endroits où je ne serais jamais allée seule. A la campagne ou à la plage, j’essaie de trouver des espaces où je peux la laisser courir en liberté. En réalité, voyager avec son chien permet de mieux explorer sa destination, de la découvrir autrement, grâce à de longues balades et des randonnées ! » révèle la Maria.

Cécile et Nova en Corse. © Dog Trotter

De train en train, de port en port…

Pour les deux voyageuses, le transport reste le point noir. « La plus grande contrainte que je rencontre, c’est lorsque les transports en commun interdisent l’accès aux grands chiens. Cela m’oblige à trouver un taxi qui accepte les chiens à bord ou à louer une voiture ou encore à négocier durement avec les chauffeurs de bus… » confie-t-elle.

« Je trouve dommage que les bus soient souvent interdits aux grands chiens. J’aimerais que les villes proposent des sortes de pass ou de forfaits qui permettraient de simplifier le déplacement des chiens et leurs propriétaires dans les grandes villes. Ce forfait permettrait de prendre différents moyen de transport (RER, Métro, Tram, Bus, Train ...) avec une seule et même carte » propose Cécile.

Une relation plus forte !

« Le plus agréable lorsqu’on part avec son chien, c’est la complicité incroyable qui se crée et se développe au fur et à mesure. C'est également un soutien très important dans les moments difficiles d'un voyage. On peut compter sur son chien ! » se ravit l’auteur de Dog-trotter.

« Comme nous sommes constamment en voyage, je suis son repère et elle, le mien. Nous avons donc développé une relation assez fusionnelle. Nous avons appris à nous faire confiance, à nous comprendre et à nous protéger l’une l’autre. Je me sens en sécurité avec elle et je me fie totalement à son instinct. C’est dans ces moments qu’on saisit à quel point l’Homme et le chien sont complémentaires et pourquoi ce duo existe depuis la nuit des temps » complète Maria.   

Commenter

  1. Bandy86 28/06/2017 à 00:07:56

    Bravo à ces deux voyageuses qui parcourent le monde. Moi je reste en France et si on n'accepte pas mon chien, et bien je reste chez moi