Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Interview

Frédéric Vitoux : « L’émission 30 Millions d’Amis m’est chère »

Reha Hutin et Frédéric Vitoux lors du prix littéraire de la Fondation 30 Millions d'Amis en 2014. © 30 Millions d'Amis

Illustre membre de l’Académie Française et du jury du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis, Frédéric Vitoux n’a pas hésité à s’engager contre la suppression de l’émission 30 Millions d’Amis. Rencontre.

Ami des animaux, Frédéric Vitoux l’est assurément. Il fait donc partie des nombreuses voix qui s’élèvent contre la suppression de l’émission 30 Millions d’Amis. En tant que membre de l’Académie Française et du jury du Prix Littéraire 30 Millions d’Amis, il n’a pas hésité à signer la pétition et à la faire signer aux autres académiciens. La mobilisation de ces illustres hommes de lettres est d’un grand soutien ! Car au-delà d’une émission sur les animaux, 30 Millions d’Amis est aussi « une émission littéraire » comme se plaisait à le dire Bernard Pivot. Et d’ailleurs, nombre d’écrivains comme André Malraux, Frédéric Dard, François Nourissier ou plus récemment Didier Van Cauwelaert sont passés dans l’émission en compagnie de leurs animaux.

Frédéric Vitoux replonge dans ses souvenirs pour 30millionsdamis.fr.

30millionsdamis.fr : Comment avez-vous entendu parler de la suppression de l’émission ?
Frédéric Vitoux : J’ai entendu parler de la suppression de l’émission par la presse. J’étais en province à ce moment-là et j’ai véritablement sursauté en apprenant cette nouvelle. Non seulement c’est une émission qui m’est chère mais aussi plusieurs de mes chats ont eu l’honneur d’y participer. Quant à moi, j’y suis aussi lié par le Prix Littéraire de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Qu’est-ce qui vous a poussé à signer personnellement cette pétition ?
FV : Je m’apprêtais à appeler Reha Hutin lorsque j’ai reçu par courrier électronique un message m’indiquant qu’une pétition contre la disparition de l’émission était disponible. J’ai bondi immédiatement pour la signer, ma femme également a signé et j’ai envoyé comme il se doit le lien à des proches.

Qu’est-ce qui vous a incité à faire signer la pétition aux autres académiciens ?
FV : Hier, au cours de la séance de l’Académie française à l’Institut de France, j’ai eu l’occasion, comme peuvent le faire les mauvais élèves qui font passer des mots pendant que le professeur récite la leçon, de chuchoter à l’oreille de mes plus proches confrères cette question : « seriez-vous partants pour vous unir contre la disparition de l’émission 30 Millions d’Amis ? ». Mes plus proches voisins ont immédiatement accepté. Quant à ceux qui ne pouvaient m’entendre, j’ai fait passer un billet qui est arrivé jusqu’au bout du rang ! Tous : Jean-Christophe Ruffin, Danièle Sallenave, Angelo Rinaldi, Xavier Darcos, Erik Orsenna, Dany Laferrière, Jean-Marie Rouart, Michel Edwards, Dominique Bona ou encore Amin Maalouf sont soucieux de défendre l’émission !

Que ressentez-vous à l’idée que le programme soit supprimé ?
FV : C’est une émission qui m’est proche, qui m’est chère. J’en suis affligé. J’espère que le programme sera maintenu.

Frédéric Vitoux, membre de l'Académie Française.
© 30 Millions d'Amis

Vos souvenirs de l’émission…
FV : Je n’ai que des bons souvenirs de cette émission. Je me souviens particulièrement d’un reportage qui m’avait a priori provoqué une angoisse qui s’est avérée, Dieu merci, infondée. Une équipe de l’émission devait venir dans ma maison, à Grimaud, pour filmer l’un de mes chats, un chartreux qui s’appelait Papageno, un animal craintif devant les inconnus et qui a tendance à se cacher. Cette équipe faisant plus de 1000 km pour venir, j’étais effondré à l’idée que le chat se planque sous un lit à leur venue et qu’on ne puisse le filmer. Or, j’avais oublié que ce chat est aussi douillet, qu’il a le goût du confort et qu’il apprécierait la chaleur du projecteur. Le chat a donc été parfait, prenant, recherchant même la lumière comme une star hollywoodienne. Ce tournage a permis aussi la venue du maire du village, qui se trouve être le vétérinaire de mon chat, et qui a été heureux d’évoquer Grimaud, qu’on appelle parfois le « Village des chats », parce que de nombreux chats appartiennent à la ville ou aux Grimaudois qui s’occupent de les stériliser et de les nourrir. Au final, cela a donc été un très beau sujet. Mes angoisses se sont révélées vaines.

Pour vous, qu’est-ce qui est le plus emblématique dans l’émission ? Ses mascottes, son générique, ses créateurs (Jean-Pierre ou Reha Hutin)…
FV : Je pense que le grand mérite de cette émission dont la suppression programmée m’afflige est que c’est une émission très instructive et variée. Ce qui me fait penser qu’elle est indispensable !

Évidemment que Jean-Pierre et Reha Hutin ou même les mascottes successives comptent mais trois choses me semblent importantes :
- La défense de la cause animale.
- La grande diversité des sujets abordés et le temps accordé à chaque sujet. C’est comme un magazine qui offre une palette d’infos.
- C’est enfin une émission artistique et littéraire, je dirais donc une émission culturelle ! Il y avait l’Apostrophes pour les écrivains et, avec celle-ci, l’Apostrophes pour les chiens et les chats des écrivains !

Vous aussi, signez la pétition contre la suppression de l'émission !

Commenter

  1. fafafafa 20/01/2016 à 13:30:03

    Il faut la faire virer. ne regardez plus la 3 moi ça fait une semaine et je vis trés bien sans.

  2. daudge76 18/01/2016 à 17:05:21

    Honte à la nouvelle directrice de France télé.

    Comment cette femme peut-elle se regarder dans une glace après une telle décision qui n'est motivée par rien, si ce n'est la haine des animaux.

     

  3. frimousse 18/01/2016 à 16:44:44

    À ce qu'il paraît, rien n' y fera, pas même le nombre de signature des pétitions ! Cette femme à un roc à la place du coeur ! Je suis écoeurée, elle me donne la nausée !!!