Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Afrique du Sud : une clinique pour sauver les bébés rhinocéros

Faune05.01.2016

Afrique du Sud : une clinique pour sauver les bébés rhinocéros

Pour assurer la survie de bébés rhinocéros devenus orphelins en raison du braconnage, la Fondation 30 Millions d’Amis a financé une clinique néo-natale dans la réserve Thula Thula en Afrique du Sud. Visitez ce centre en vidéo !

Découvrez le sanctuaire Thula Thula, ses rescapés et sa nouvelle clinique néo-natale.

Blessés et traumatisés, c’est ainsi qu’arrivent à l’orphelinat Thula Thula en Afrique du Sud, ces petits rhinocéros dont les mamans ont été mutilées et tuées par les braconniers. La réserve, soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis depuis de nombreuses années, a fait appel en urgence aux services de la Fondation pour financer une clinique néo-natale et ses équipements qui permettront de soigner tous les bébés orphelins. La plupart arrivent blessés (corne coupée par les braconniers), d’autres ont besoin d’être biberonnés… et nécessitent des soins constants et une surveillance accrue qui ne sont possibles que dans une clinique de ce type. Déjà fonctionnelle, cette unité de néo-natalité accueille actuellement 2 bébés rhinocéros. « C’est devenu un petit hôpital en plein milieu du bush ! » explique un bénévole. L’équipe de l’émission 30 Millions d’Amis est allée visiter ce centre et vous propose un reportage en exclusivité à découvrir le mercredi 6 janvier 2016 à 10h15 sur France 3.

Des bébés rhinos traumatisés

La réserve Thula Thula doit accueillir de plus en plus de bébés et les prendre en charge rapidement. Actuellement, il y a 5 bébés (3 rhinocéros blancs et 2 noirs). Parmi eux, Nandi, une femelle orpheline de 2 mois qui vient d’arriver dans le centre. Elle doit être biberonnée et surveillée toutes les heures. Il y a aussi Ithuba, qui a été recueilli en avril 2015 à l’âge de 5 mois et demi : « Sa mère a été tuée par les braconniers pour sa corne. On suppose qu'Ithuba a dû assister à la scène et peut-être même essayé de défendre sa mère, au vu des troubles post-traumatiques rencontrés chez lui ensuite. Il avait dû prendre des coups de crosse sur la tête en voulant défendre sa maman des tueurs. Il est arrivé ici avec une longue entaille entre les jambes faite par une autre maman rhinocéros qu’il a tenté de suivre » explique Axel, un soigneur du sanctuaire. « Son histoire en fait un bébé très particulier » qui a eu besoin d’être nourri au biberon et d’être constamment entouré. Aujourd’hui, il est en bonne voie de réhabilitation !

Les rhinocéros en danger

Environ 1000 rhinocéros sont tués chaque année en Afrique du Sud car ils sont prisés pour leur corne qui se revend 90 000 euros le kilo en raison de ses supposées vertus médicinales. L’Afrique du Sud est l’un des pays qui compte l’une des grandes réserves des rhinocéros et est donc devenue au fil des années l’un des endroits les plus convoités par les braconniers qui alimentent ainsi la médecine traditionnelle chinoise.

Selon les chiffres de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), il y a actuellement une population de 5055 rhinocéros noirs et 20 405 rhinocéros blancs en Afrique.

Il est donc capital pour les réserves comme Thula Thula de parvenir à protéger efficacement leurs pensionnaires des braconniers. La Fondation 30 Millions d’Amis s’est engagée auprès de plusieurs sanctuaires sur le continent africain pour contribuer à la préservation de ces animaux sauvages en voie d’extinction.

Les photos des pensionnaires et la nouvelle clinique néo-natale de Thula Thula. Cliquez sur les clichés pour les voir en grand.