Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Vivisection : les laboratoires publics américains n’utiliseront plus de chimpanzés

L’horreur est terminée pour les chimpanzés utilisés pour la recherche gouvernementale aux Etats-Unis. Une décision saluée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

L’émission 30 Millions d’Amis a tourné un sujet réalisé sur des chimpanzés utilisés pour l’expérimentation par la NASA. Lorsqu’ils ne sont plus utiles à la recherche, ceux qui peuvent l’être sont confiés à un sanctuaire en Floride. Découvrez leur nouvelle vie.

 

Les autorités de santé américaines, en annonçant le 18 novembre 2015 que les chimpanzés ne serviront plus jamais à la recherche dans les laboratoires publics, ont fait un grand pas vers l’arrêt de l’expérimentation. Grâce à cette décision historique, les 50 animaux encore captifs seront mis à la retraite dans un sanctuaire fédéral en Louisiane.

Depuis 2013, aucune nouvelle demande de recherche à partir de chimpanzés n'avait été approuvée. Par ailleurs, depuis l’an dernier, les chimpanzés en captivité avaient été enregistrés parmi les espèces menacées par le Service de la pêche et de la vie sauvage américain ce qui obligeait les chercheurs à demander l'obtention d'une autorisation supplémentaire pour mener des expérimentations susceptibles de blesser l'animal.

La Fondation 30 Millions d’Amis salue ce premier pas et espère que les 850 chimpanzés toujours captifs dans les laboratoires américains seront relâchés également. Elle déplore toutefois que 55 000 primates « non-humains » continuent d’être utilisés pour la recherche ainsi que de nombreux autres animaux. En effet, les Etats-Unis sont l’un des plus gros « consommateurs » d’animaux utilisés pour la vivisection : un rapport de l’Assemblée nationale française avançait qu’entre 22 et 25 millions d’animaux par an étaient utilisés rien qu’aux Etats-Unis en 2009.

L’expérimentation animale en France

En France, où 2,2 millions d’animaux ont été utilisés à des fins scientifiques en 2010, la loi interdit d’expérimenter sur les grands singes tels que les chimpanzés. Toutefois, l’expérimentation sur les autres singes ne faiblit pas puisque le centre de primates à Fort Foch a demandé une extension pour utiliser 1600 primates. La Fondation 30 Millions d’Amis se bat donc contre ce projet mais participe également à la réhabilitation des animaux rescapés des laboratoires en collaboration avec le GRAAL.

La Fondation 30 Millions d'Amis au secours des animaux de laboratoire. © 30 Millions d'Amis

Mais l’expérimentation animale touche également de nombreux autres animaux. « On sait à présent que l’expérimentation sur les animaux ne permet pas d’obtenir des résultats fiables pour les humains. La transposition du modèle animal à l’Homme n’étant que de 30 %, c’est pire que de jouer à pile ou face ! » explique Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Cette utilisation est d’autant plus absurde qu’il existe aujourd’hui plusieurs méthodes substitutives à l’expérimentation animale et qu’il est scientifiquement reconnu que les animaux souffrent au même titre que les humains.

Aujourd'hui, 12 millions d’animaux de laboratoire sont utilisés en Europe, ce sont donc 12 millions d’Amis à protéger. C’est pourquoi, la Fondation s’est mobilisée pour encourager les scientifiques européens à user de leur génie pour mettre fin à l’expérimentation sur les animaux, et réconcilier, enfin, l’Homme et l’Animal. Vous pouvez signer notre pétition et aussi nous soutenir en faisant un don pour sauver des rescapés des laboratoires.

Commenter

  1. litchou 30/11/2015 à 19:59:22

    Voilà une bonne nouvelle. Il faudrait que tous les animaux soient respectés et qu'ils ne soient plus utilisés pour des expériences.

  2. kenzoamour 26/11/2015 à 08:28:58

    Une petite victoire ! mais interdire ! Tous les tests sur tous les animaux ! dans tous les pays ! quand je pense 

  3. pascalie@hotmail.com 26/11/2015 à 01:18:05

    Bravo. Je suis contente d'apprendre que l'homme évolue peu à peu!