Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Afrique du Sud : le roi des Zoulous s'insurge contre le braconnage des rhinocéros

Faune22.05.2013

Afrique du Sud : le roi des Zoulous s'insurge contre le braconnage des rhinocéros

JOHANNESBURG, 22 mai 2013 (AFP) - Le roi des Zoulous Goodwill Zwelithini s'est insurgé mercredi contre le braconnage des rhinocéros qui a pris des proportions inquiétantes ces dernières années en Afrique du Sud, appelant les autorités à sensibiliser les populations rurales pour protéger les animaux.

JOHANNESBURG, 22 mai 2013 (AFP) - Le roi des Zoulous Goodwill Zwelithini s'est insurgé mercredi contre le braconnage des rhinocéros qui a pris des proportions inquiétantes ces dernières années en Afrique du Sud, appelant les autorités à sensibiliser les populations rurales pour protéger les animaux.

"Qui sont ces gens qui font une chose aussi horrible?", s'est révolté le chef traditionnel de la plus importante communauté sud-africaine, au cours d'un séminaire à l'Université du Zoulouland (est). "Cela me fait souffrir chaque fois que je lis qu'un rhino a encore été tué", a-t-il poursuivi, selon l'agence Sapa. "Nous vous prions de mettre fin à cette ineptie", a imploré le monarque, relevant que certains habitants des très pauvres campagnes sud-africaines étaient forcément complices.

Historiquement, la chasse était contrôlée par le roi chez les Zoulous, et elle ne servait qu'à nourrir les populations, a-t-il rappelé. Les braconniers doivent être considérés comme des "ennemis de l'Afrique", a estimé le roi Goodwill Zwelithini, qui reste une autorité morale pour les quelque 12 millions de Zoulous vivant en Afrique du Sud.

En dépit du renforcement des mesures de sécurité, le rythme du massacre des rhinocéros ne cesse de s'accélérer et le ministère de l'Environnement, a fait état dans son dernier point le 15 mai, de 313 animaux abattus depuis le début de l'année. Parmi eux, 20 rhinocéros ont été tués au KwaZulu-Natal, la province d'origine des Zoulous. Mais le directeur général des parcs naturels de la province a relevé que dix autres ont été braconnés au cours de la semaine dernière, selon Sapa. Les statistiques officielles montrent que 668 rhinocéros ont été tués par des braconniers en Afrique du Sud en 2012, contre 448 en 2011, 333 en 2010, 122 en 2009, 83 en 2008 et seulement 13 en 2007. La progression du braconnage s'explique par la vente à prix d'or des cornes en Asie, en particulier au Vietnam, où elles sont recherchées dans la médecine traditionnelle. La corne des rhinocéros est pourtant exclusivement composée de kératine, la même matière que les ongles humains. La population de rhinocéros d'Afrique du Sud commencera à décliner vers 2016 si le rythme actuel du braconnage se poursuit, a récemment prévenu la ministre de l'Environnement Edna Molewa, en marge d'une réunion de la Convention sur le commerce international des espèces protégées (CITES) à Bangkok. La population de rhinocéros blancs, la plus nombreuse des sous-espèces locales en Afrique du Sud, est estimée par les autorités à un peu plus de 18.000 animaux.