Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Une sénatrice rend l’identification des chats obligatoire

Protection11.01.2012

Une sénatrice rend l’identification des chats obligatoire

C'est à l'initiative d'une parlementaire qu'un texte obligeant les propriétaires de félins à identifier leur animal a été définitivement adopté (6/4/11). La Fondation 30 Millions d'Amis salue cette mesure qui contribuera à réduire le nombre de chats errants, mais aussi les erreurs de fourrière qui conduisent parfois à leur euthanasie.

Une sénatrice rend l’identification des chats obligatoire

C’est à l’initiative d’une parlementaire qu’un texte obligeant les propriétaires de félins à identifier leur animal a été définitivement adopté (6/4/11). La Fondation 30 Millions d’Amis salue cette mesure qui contribuera à réduire le nombre de chats errants, mais aussi les erreurs de fourrière qui conduisent parfois à leur euthanasie.

Une sénatrice rend l’identification des chats obligatoireBonne nouvelle : le texte visant à rendre obligatoire l’identification - par tatouage ou puce - des chats en France, a été adopté par les députés puis en seconde lecture par le Sénat (6/4/11). L’idée en revient à Nicole Bonnefoy, sénatrice et conseillère générale de la Charente (16). Il concerne les chats nés après le 1er janvier 2012 et âgés de plus de 7 mois.

Combler un vide juridique

La loi de 1999 relative aux animaux dangereux et errants et à la protection des animaux précise que tout chien de plus de quatre mois et né après le 6 janvier 1999 doit être identifié. Une mesure qui ne concernait pas les félins jusqu’à aujourd’hui. Selon l’article 214-5 du code rural, seule l’identification pour tous les chats - mais seulement dans le cadre d’un transfert de propriété - est obligatoire. « Sur les 9,9 millions de chats dénombrés en France, plus de 80 % - soit 4 félins sur 5 - ne sont pas identifiés. De ce fait, trop d'animaux sont perdus et placés en refuge avant d'être euthanasiés faute d'identification et ce, parfois par erreur », précise Nicole Bonnefoy. Un véritable drame pour les propriétaires d’animaux lorsqu’ils perdent leurs compagnons. Sans compter les milliers de chats abandonnés par des maîtres irresponsables qui attendent dans les refuges sans que l’on puisse retrouver et sanctionner leur propriétaire.

C’est ce vide juridique qu’a souhaité combler la sénatrice de Charente : compléter la loi pour que les chats soient eux aussi concernés par l’identification et non plus « livrés à eux-mêmes, dans des conditions sanitaires parfois déplorables ». En d’autres termes, un amendement pour les protéger et lutter plus efficacement contre les abandons. Une solution « humainement plus respectable et responsable que celle qui consiste à envoyer des chats à la fourrière », plaide la parlementaire.

Identification et stérilisation

La sénatrice espère une rapide mise en application de cet amendement, qui sera effectif dès le 1er janvier 2012. Une position entièrement partagée par la Fondation 30 Millions d’Amis qui aide de nombreuses Ecoles du Chat libre - en finançant les opérations de stérilisation - permettant ainsi de réduire le nombre de portées abandonnées en pleine nature et la prolifération des chats errants, parfois menacés de mort du fait de décisions expéditives des collectivités.

Stérilisation et identification sont aujourd’hui les moyens les plus efficaces de réduire, sans leur nuire, la prolifération des chats. Une priorité lorsque l’on sait qu’un couple de chats peut engendrer à lui seul jusqu’à 20 700 descendants en l’espace de 4 ans ! « Les chats peuvent vivre une vingtaine d’années, conclut Nicole Bonnefoy. Les identifier et les protéger, c’est le moins que l’on puisse faire pour ces animaux qui nous tiennent compagnie si longtemps. »

Photo : © Nicole Bonnefoy

Commenter

  1. reesal 03/02/2014 à 11:01:44

    bonjour, oui le pucage ou tatouage va permettre d'éviter certaines dérives,ou trafics (même pas sur ?), malheureusement de nombreuses familles ne pourront plus avoir de chats comme animaux de compagnies, depuis mon enfance j'ai toujours vu des chats dans les fermes ou chez les personnes agées, ils leurs apportaient chaleur et amitié et comblait un peu leur solitude, je connais beaucoup de personnes agées ou de familles qui n'aurront pas les moyens de payer le vaccin(environ 100 euros) et tatouage (50 euros),sans compter la stérilisation (entre 50 et 100 euros), il existe une differencce entre acheter de la nourriture (quelques euros par semaine) et sortir 200 euros ou plus,et pourtant je suis sur que dans la grande majorité des cas (au moins ceux que j'ai rencontré) les animaux étaient très heureux et choyés.Rien n'est tout noir ou tout blanc.Bonne loi pour la protection animal mais qui va laisser sans  compagnon les personnes trop modestes.ET je n'ai pas de solutions toutes faites, peut être tarifer les inetrventions ? pour éviter les dérives et abus ? les associations de protection animal pourrait peut être payer les frais ?   

  2. bijoubijou 12/01/2012 à 14:28:21

    Bonjour. Enfin, un politique qui s'intéresse à la cause animale ! C'est si rare. Je pense que la puce est plus efficace car le tatouage s'estompe parfois avec le temps. C'est ce qui est arrivé à mon Oliver. Je l'avais fait tatouer lors de la stérilisation. Comme je trouvais que son tatouage n'était pas aussi visible qu'au départ, je lui ai fait mettre une puce. Je suis plus tranquille. 

  3. gisounette77 11/01/2012 à 17:56:02

    Réponse à divine,

     Maitresse de deux chatons de 4 mois Frimousse et Gribouille, j'ai appris par mon vétérinaire que l'identification de fait lors de l'intervention pour la stérilisation soit entre 6 et 7 mois. On profite qu'il est sous anesthésie pour lui placer la puce car cela représente la grosseur d'un grain de riz et l'aiguille est donc conséquente, ça leur mal, pauvre bouchon, et là ils dorment alors hop ni vu ni connu, et le tour est jouer. Pas de douleur sup et inutile.

    Si je m'écoutais j'aurais plus de deux chats mais il faut être raisonnable, je porte une particulière affection aux félins en général, je m'émerveille devant u tigre ou un Jaguar, ils sont tout simplement magnifique.

    Voilà c'est tout,

    gisounette77

  4. paillette 09/04/2011 à 15:13:11

    oui à l'identification de nos petits félins...

    au moins peut être qu'il y aura moins d'erreur lors de la disparition de ces animaux et le fait de devoir les euthanasier ce qui est chose horrible car ils n'y sont pour rien si ils se perdent.....

     

    des lois dans le sens pour nos animaux enfin c'est pas trop tôt ça commence enfin a bouger....

  5. Zara24 08/04/2011 à 17:01:08

    Quelle belle avancée! C'est vraiment une bonne nouvelle pour nos amis mines! Il faudrait à présent rendre obligatoire la MISE A JOUR des coordonnées après un déménagement ou un changement de propriétaire car, malheureusement, beaucoup de chats ou de chiens sont bel et bien pucés mais les maîtres ont oublié de mentionner  (volontairement ou pas) à la SCC qu'ils ont déménagé ou changer certaines de leurs coordonnées personnelles.

    L'identification obligatoire des chats est un magnifique pas en avant. Un grand merci à Mme Bonnefoy!

  6. clarine3873 07/04/2011 à 19:31:49

     

    OUI OUI ET OUI, il faut que nos animaux de compagnie soient identifiés pour leur bien, et le notre, je serais trop triste si un de mes chats se perdait (on ne sait jamais...).

    J'ai souvent trouvé des chiens et chats perdus, non identifiables, que j'ai amené à la SPA ou autre refuge, la mort dans l'âme de ne pas pouvoir les garder (ma minette est positive FIV, ses compagnons sont, pour l'instant sains, mais je ne peux pas me permetre d'en prendre d'autres).

    Donc ce message est positif, pour ceux qui n'ont pas les moyens, il y aura toujours de bonnes personnes pour les aider.

     

  7. mela melanie 07/04/2011 à 18:29:33

    ken on sterilise un chat il est forcement identifier???

  8. Divine 07/04/2011 à 14:59:09

    Belle initiative qui aurait du avoir lieu depuis bien longtemps. Il existe malheureusement des propriétaires non scrupuleux qui font le commerce de chatons voire de chiots et dont certains se retrouvent dans un refuge faute d'avoir été acheté. Bien sûr, les animaux n'étant pas tatoués ou pucés il est plus facile pour le propriétaire de les abandonner sans risque de représailles.

    Pourquoi attendre l'âge de 7 mois pour les identifier ? Cela devrait être fait dès l'acquisition.

     

  9. wiwige 07/04/2011 à 11:21:09

    Une mesure intelligente.... Pour une fois un parlementaire prend en compte nos amis a 4 pattes et leur triste sort parfois de l abandon!!!

  10. Loreyna 07/04/2011 à 10:31:28

    Article intéressant mais comportant une erreur de vocabulaire:

    un contrat "stipule", mais une loi "dispose".  Donc la phrase

    "La loi de 1999 relative aux animaux dangereux et errants et à la protection des animaux stipule que tout chien de plus de quatre mois"

    comporte une erreur.

    Bien cordialement, Loreyna