Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Un projet ambitieux pour les animaux sauvages des pays de Savoie

Le nouveau centre de sauvetage devrait être opérationnel pour le printemps 2019/ ©pixabay-congerdesign

Le Centre de sauvegarde pour la faune sauvage des pays de Savoie (CSFSPS) s’apprête à faire construire une structure près de Chambéry. Objectif : accueillir les animaux sauvages blessés. Une initiative encouragée par la Fondation 30 Millions d’Amis.

Les animaux sauvages auront enfin leur propre structure en Savoie et Haute-Savoie ! Le Centre de sauvegarde pour la faune sauvage des pays de Savoie a profité de l’opération « Mon projet pour la planète » lancée par Nicolas Hulot, pour développer une structure accueillant les animaux sauvages blessés à Montagnole, près de Chambéry. 

Plus de 3h de route pour un animal blessé !

« Actuellement, le centre de sauvegarde le plus proche, Le Tichodrome, se trouve dans le département voisin. Malheureusement, faute de place, ils ne peuvent plus accueillir tous les animaux des pays de Savoie. »

Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google+.

Entre 2 000 et 2 500 animaux accueillis

Cela fait cinq année que le territoire de Savoie se retrouve démuni après la fermeture du centre à Mieussy (74). A l’exception du loup, de l’ours et du lynx, pour lesquels elle n’a pas d’habilitation, l’association indépendante viendra au secours de tous les animaux sauvages. « Ces animaux appartiennent au patrimoine français et la plupart sont des espèces protégées, explique Caroline Barbier. Il faut toutefois préciser que 90% des animaux blessés sont des oiseaux. On devrait accueillir entre 2 000 et 2 500 animaux. Notre rôle sera de les réinsérer dans la nature dans les meilleures conditions. Nous espérons accueillir les premiers animaux au printemps 2019. »

L’activité humaine : cause principale des blessures

Entre 2 000 et 2 500 animaux pourront être recueillis /©CSFS

L’apparition de ce centre permettrait en outre de désengorger une région aux abois en termes de structures aptes à prendre en charge les animaux sauvages blessés. Pourtant, « 90 % des causes de blessures sont liées aux activités humaines, précise Caroline Barbier. Le réchauffement de la planète fragilise également les refuges naturels dont dépendent ces êtres vivants qui participent à maintenir l’équilibre naturel de notre environnement. »

L’association espère désormais atteindre le maximum de votes pour pouvoir réaliser son projet; l’étape de validation s’achève le 11 mai 2018. Les projets sélectionnés bénéficieront d’aides allant de 20 000 à 100 000 euros. Un coup de pouce de poids !

Vous aussi vous pouvez soutenir cette initiative citoyenne ici.

Commenter

  1. totoml 02/05/2018 à 02:54:16

    Belle initiative malheureusement limitée à un département. Ce genre de structure devrait exister dans chaque région. Bravo aux pays de Savoie. L’homme combat la bêtise de l’homme, certains agissent dans le bon sens. Le gouvernement ne réagit pas. Toutes les mesures à prendre en faveur des animaux sont lentes ou inexistantes ! On oublie facilement que les animaux contribuent à l’équilibre de l’éco-système !!!! Alors action !

  2. pouguy 01/05/2018 à 19:15:37

    voilà une bonne initiative, j'espère qu'elle ira jusqu'au bout, car nos amis en ont grand besoin

  3. Bandy86 01/05/2018 à 16:03:51

    Enfin une bonne nouvelle, bravo et merci pour eux !!!!!

  4. lolipope94@gmail.com 01/05/2018 à 14:26:40

    C est vraiment super j espère que ce projet va très vite voir le jour et un grand merci pour eux

  5. jojo.lewan 28/04/2018 à 00:25:13

    belle initiative...Je vous encourage et merci pour ce dont vous faites pour les animaux