Fondation 30 Millions d'Amis
Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Retourner à l'accueil > Actualités > Kenya : décès de Daphne Sheldrick, la célèbre mère des éléphants orphelins

Hommage16.04.2018

Kenya : décès de Daphne Sheldrick, la célèbre mère des éléphants orphelins

Nairobi (Kenya), 13 avr 2018 (AFP) - Daphne Sheldrick, pionnière de la protection de l'environnement connue pour avoir développé une méthode permettant d'élever des éléphanteaux orphelins au Kenya, est décédée jeudi à l'âge de 83 ans, a annoncé vendredi sa famille.

30 Millions d'Amis est allé à la rencontre de Daphne Sheldrick en 2014, qui apparaît sur la vidéo à 3'57''.

"Daphne est décédée dans la soirée du 12 avril au terme d'une longue bataille avec le cancer du sein, une bataille qu'elle a finalement perdu", a indiqué sa fille Angela Sheldrick dans un communiqué publié sur le site du Fond David Sheldrick pour la faune sauvage (DSWT). "Son héritage est incommensurable et son décès aura un large retentissement en raison de son succès sans égal dans la conservation de la nature au Kenya", a ajouté sa fille.

Née au Kenya en 1934, Daphne Sheldrick a travaillé pendant près de 30 ans à la protection de la nature avec son mari David Sheldrick, fondateur du célèbre parc national de Tsavo. Après la mort de son époux, elle a fondé le DSWT, connu à la fois pour sa contribution à la protection de la nature, ainsi que pour son orphelinat d'éléphants, où des milliers de touristes viennent chaque année voir des éléphanteaux nourris au biberon et jouer dans la boue. "Daphne a été la première personne qui a élevé avec succès des nouveaux-nés éléphants et rhinocéros qui étaient encore dépendants du lait maternel", a rappelé Angela Sheldrick, selon laquelle la méthode ainsi développée a permis de sauver 230 éléphanteaux orphelins au Kenya, et de nombreux autres à travers l'Afrique et en Inde.

L'orphelinat des éléphants

Il a fallu 28 ans de recherche à Daphne Sheldrick, décorée en 2001 par le gouvernement kényan et en 2006 par la reine Elizabeth II, pour recréer le lait maternel sans lequel les éléphanteaux de moins de deux ans ne peuvent survivre. Mais le lait n'était qu'une partie de la solution destinée à sauver des éléphants souvent traumatisés par la mort de leurs parents, tués pour leur défense en ivoire, ou décédés lors de sécheresses: par exemple, les gardiens dorment parfois aux côtés des éléphanteaux, pour les rassurer. "L'enfant est fragile, il faut réfléchir comme un humain pour les éléphants", avait déclaré Mme Sheldrick dans un entretien à l'AFP en 2004. Lorsque les éléphanteaux atteignent l'âge de deux ans, ils quittent l'orphelinat de Nairobi pour être réintroduits dans le parc de Tsavo, où ils tentent de s'intégrer à un groupe d'éléphants, un processus qui peut être long.

Le travail de Mme Sheldrick, qui a écrit plusieurs livres, a été immortalisé dans de nombreux documentaires. "Daphne vivait aux côtés des éléphants, et a appris à lire dans leurs coeurs, de la même manière qu'ils lisent dans les nôtres", a rendu hommage le DSWT. "Elle comprenait leur fragilité, leur intelligence, leur capacité à aimer, à pleurer, à guérir, à se soutenir les uns les autres, et elle a partagé ces leçons avec le monde".

Le continent africain ne compte plus que 415.000 éléphants, soit 111.000 de moins que lors de la dernière décennie, selon l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Et chaque année, 30.000 éléphants sont tués.

Commenter

  1. HommeEstAnimal 21/04/2018 à 12:42:56

    justice aveugle ! pourquoi frapper des femmes et des hommes de bien. ce cancer aurait dû ronger ceux qui participent a la disparition de ces magnifiques animaux !!!

  2. totoml 18/04/2018 à 23:25:52

    C’est triste. Il faut que l’action de Daphné Sheldrick perdure. C’est vrai qu’un éléphant pleure...c’est vrai qu’il y a la cupidité de certains qui n’hésitent pas à massacrer en se moquant des conséquences dramatiques de leurs actes de barbarie. C’est toujours pareil, on en revient à la cruauté humaine. Heureusement qu’il existe des femmes et des hommes qui consacrent leur vie à la cause animale. Merci Madame Sheldrick et merci à tous ceux qui luttent pour la cause animale.

  3. amourdekenzo 17/04/2018 à 22:35:40

    C\' est une tristesse pour les éléphants qui se retrouvent une fois de plus orphelins de leurs maman de coeur ! en espérant que sa fille ou un membre de la famille va continuer ce beau combat pour ces animaux si adorables et très intelligents !

  4. arche de Chris 17/04/2018 à 01:33:09

    rip 

  5. lotus2003 16/04/2018 à 22:15:51

    suis très triste que cette grande Dame soit partie, les éléphants qui étaient déjà orphelins ont perdus leur mère de cœur, toute mes condolances à sa famille