Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Bordeaux, 6 mars 2018 (AFP) - Le maire d'un village de Charente a été mis en examen mardi après avoir grièvement blessé à la carabine un adolescent de 14 ans alors qu'il visait en fait un chat qui menaçait son poulailler, a-t-on appris auprès du parquet d'Angoulême.

Eric Lambert, maire de Malaville, qui devra répondre d'accusations de "blessures involontaires et mise en danger de la vie d'autrui", a été placé sous contrôle judiciaire "avec interdiction d'entrer en contact avec la victime et sa famille et de détenir une arme", a précisé le parquet à l'AFP.

"Il reconnaît les faits, mais ce n'est pas un geste voulu, il visait le chat pour protéger son poulailler, et c'est vraiment un tir accidentel", a expliqué à l'AFP son avocat Me Patrick Hoepffner. "Mon client est anéanti et n'a pas d'explication rationnelle à son geste si bien qu'il a décidé d'aller volontairement consulter un psychologue pour essayer de comprendre ce qui lui est passé par la tête", a ajouté Me Hoepffner.

Les faits se sont produits lundi matin, entre 07H00 et 08H00., quand l'élu a repéré le félin animé, selon lui, d'intentions malveillantes envers ses pondeuses. Il vise le chat mais la balle atteint un jeune garçon qui attend le bus scolaire non loin de là. Selon le journal Sud Ouest, la balle pourrait avoir ricoché, avant de se loger sous la boîte crânienne du collégien. L'adolescent, dont "les jours ne sont pas en danger", a précisé le parquet, a été transféré au CHU de Bordeaux où il devait être opéré mardi.