Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Protection

Ces chiens sont les anges gardiens des animaux sauvages face aux braconniers

Une brigade canine agit depuis 2009 avec succès contre le braconnage, au sein de la réserve du Masai Mara entre le Kenya et la Tanzanie. 30millionsdamis.fr s’est entretenu avec le Docteur vétérinaire à l’initiative de ce projet fructueux.

Une opération similaire a eu lieu en Afrique du Sud, 30 Millions d'Amis était sur place pour y suivre ces chiens héros.

Le nombre de braconniers a incroyablement chuté depuis leur arrivée. Chaque jour, les chiens de la réserve Mara Conservancy (Kenya) permettent, grâce à leur flair hors-pair, de repérer rapidement les fauteurs de troubles qui menacent les animaux sauvages dans ce périmètre. Cette unité canine compte aujourd’hui quatre Saint-Hubert dont le rôle est de traquer les individus, et deux labradors chargés de détecter les armes à feu ou de l’ivoire à l’intérieur d’un véhicule. « Ils ont un vrai rôle de dissuasion et permettent la protection efficace des animaux sauvages, se réjouit Asuka Takita, la vétérinaire japonaise qui a fondé l’unité canine en 2009, interrogée par la Fondation 30 Millions d’Amis. Aujourd’hui, tout le monde sait que nous avons ces chiens. Ils nous aident énormément. »

Une aventure quotidienne

Entraînés à trouver des indices sur plusieurs kilomètres grâce à leur incroyable flair, les chiens sont habitués à toutes les situations dans la savane. « C’est une aventure quotidienne pour eux, raconte Asuka Takita. Ils se retrouvent régulièrement près des lions ou des cobras. Une fois, l’un d’entre eux s’est fait chasser par un hippopotame ! Mais nous nous assurons que tout se passe pour le mieux pour eux. » Ce sont les rangers qui sont chargés de les accompagner afin de traquer les pièges et les braconniers. « Ils utilisent leur nez pour voir, pas comme nous, explique Lema Langas, jeune directeur de la brigade, à l’AFP. Si on ne voit aucune trace mais qu’on suspecte que le braconnier est passé par un endroit, on demande au chien de suivre l’odeur. » 

>> Partagez cette actu sur Twitter, Facebook et Google +

Le trafic de viande d’animaux sauvages dans le viseur

Dans cette zone, des milliers d’animaux sauvages transitent chaque année, ce qui en font des proies faciles pour les braconniers. Le trafic d’ivoire continue évidemment de peser sur la protection de ces espèces. Mais le principal défi est le trafic de viande d’animaux sauvages, à savoir les gazelles, les gnous, les impalas ou encore les girafes. Ces animaux sont tués par centaines par des collets (fils métalliques se refermant autour du cou, NDLR) ou à la machette. Dès 2014, le gouvernement kenyan alertait que ce trafic atteignait des « niveaux sans précédents » mettant en péril de nombreuses espèces.  

Plus de 200 braconniers arrêtés 

Le rôle des chiens traqueurs est avant tout de dissuader les braconniers. Et leur efficacité semble réelle. « Il y a toujours beaucoup de travail à faire, explique à l’AFP Asuka Takita, mais en dix ans, les chiens ont réussi à attraper plus de 200 braconniers dans la région du Masai Mara ! Cela montre les efforts réalisés. Sans cela, nous aurions des milliers d’animaux morts. Pour la suite, nous espérons étendre ce dispositif afin de mieux protéger la faune sauvage. »

La brigade de rangers et leurs chiens au Kenya. © DR

Commenter

  1. Mazout33 24/03/2018 à 17:55:37

    Bravo! Merci à eux et à leur chien!

  2. cat lover 2001 26/02/2018 à 10:50:34

    bravo aux rangers et à leurs chiens ! grâce à eux beaucoup d\'animaux sauvages ont été sauvés d\'une mort certaine par les braconniers. encore bravo et un grand merci de sauver la faune sauvage !!

  3. meg13 23/02/2018 à 14:12:47

    Trop d\'animaux sauvages abattus au nom de l\'argent et du profit. Merci au rangers et à leurs chien de veiller sur eux.

  4. lotus2003 21/02/2018 à 23:03:02

    il faut vraiment que le braconnage s\'arrête, il y a trop d\'animaux qui sont tuer pour du fric. merci aux hommes et aux chiens d\'être là pour les protéger.