Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Débat

Une « milice armée » auprès des gendarmes de l’Oise ? La Fondation 30 Millions d’Amis saisira la juridiction compétente

© Kaspars Grinvalds - Fotolia.com

L’opération « chasseurs vigilants » mise en place dans l’Oise suscite d’ores-et-déjà de très nombreuses réactions hostiles, de citoyens inquiets de nouveaux privilèges donnés aux chasseurs et des dérives qui pourraient en découler. Afin de pouvoir contester un tel dispositif et faire en sorte qu’il ne puisse être étendu à d’autres départements, la Fondation 30 Millions d’Amis a décidé de saisir la juridiction compétente.

A la suite de la publication de son article révélant l’existence de l’opération « Chasseurs vigilants », la Fondation 30 Millions d’Amis a reçu de très nombreux messages via les réseaux sociaux, par courriel ou téléphone, de personnes offusquées du rapprochement gendarmes/chasseurs à la faveur d’une convention signée entre la préfecture de l’Oise et la fédération des chasseurs du département. Cet accord donnerait notamment pour mission à 200 chasseurs volontaires d’observer et alerter la gendarmerie de tout fait suspect. Ils pourront aussi sensibiliser les promeneurs au respect de la nature…

Une forte opposition

« Cette décision "malheureuse’’ porte atteinte à la crédibilité de la gendarmerie, créé un réel risque pour la sécurité dans les territoires qui seront contrôlés par les chasseurs et privatise encore davantage les zones de chasse avec la connivence de l’état », s’alarme @Eliottthefox sur Twitter.

« Des chasseurs observateurs et moralisateurs sur la sécurité non mais je rêve la... (..) » renchérit Anne sur Facebook.

La Fondation 30 Millions d’Amis s’insurge que de telles prérogatives de sécurité et de pédagogie soient confiées à des personnes armées non assermentées. Selon l’ONCFS, 143 accidents dont 18 mortels ont mis en cause des chasseurs sur la saison 2016/2017. Depuis l’ouverture de la chasse en septembre dernier, une vingtaine d’accidents sont à déplorer et ont déjà fait au moins 5 morts.

La Fondation 30 Millions d’Amis rappelle également aux gendarmes, que face à ces 8000 hommes armés dont le loisir est surtout d’abattre le gibier, il y a dans l’Oise des centaines de milliers de promeneurs amoureux de la nature tout aussi qualifiés pour la « surveiller » et qu’il serait plus judicieux de confier cette mission de « vigilance » aux associations ou clubs de randonneurs.

Examen de légalité

Pour éviter que le dispositif « Chasseurs vigilants » ne s’étende à d’autres départements et permettre – le cas échéant – qu’il puisse être interdit dans l’Oise, la Fondation 30 Millions d’Amis a décidé de saisir la juridiction compétente pour examiner la légalité de cet accord et a d’ores-et-déjà adressé un courrier au préfet.

>> Partagez cette actu sur Facebook, Twitter et Google +.

Commenter

  1. mamachat 25/01/2018 à 10:14:36

    Comment peut on supposer donner une quelconque mission à ces gens qui viennent encore de tuer une jument en la confondant avec un sanglier !!! Observer avant de tirer ne rentre déjà pas semble t-il normal pour eux ; c'est grave. Ce sont eux qui devraient prendre des cours de sensibilisation au respect de la nature et des êtres vivants. Toute la saison de chasse on serre les fesses en se promenant dans la forêt on a pas envie de les voir le reste de l'année patrouiller en se prenant pour les propriétaires des lieux et en se posant en donneurs de leçons. A quand l'interdiction de la chasse ?  

  2. AnneV 10/01/2018 à 19:50:12

    On aura tout vu !!! Bientôt, on demandera aux tueurs en série de faire la loi !! (C'est le cas ici, non ?!!!!!) Vive Macron !!!!!!!!!!!!!

  3. Choubounou75 10/01/2018 à 12:46:58

    Une milice armée sur le territoire français, je pensais ne jamais voir ça. \nComment les empêcher maintenant de se croire tout permis ? Je ne peux que me sentir inquiète d\'une telle mesure alors que j\'ai été mise en joue par un chasseur avec mes deux chiens, sur un chemin de randonnée, après que ses chiens se soient jeté sur le mien. Et pour les flics c\'est moi qui suis en infraction car j\'aurais du tenir mon malinois en laisse. \nIl faut croire qu\'il n\'y a pas encore assez d\'accident. 

  4. nanou2017 10/01/2018 à 07:23:34

    N'IMPORTE QUOI !! Des criminels qui essayent de se faire passer pour des protecteurs et des moralisateurs

    On fait la guerre aux jeunes des cités par ce qu'ils sont armés jusqu'aux dents et on autorise des gens sans foi ni loi à se balader sur le territoire français avec des armes à feu

    La préfecture de l'Oise est donc gérée par des baltringues de fête foraine

     

  5. lotus2003 09/01/2018 à 18:01:20

    merci 30 millions d\'amis. il faut une pétition car les chasseurs font trop de dégâts à la nature. c\'est à ceux qui la respecte qui faut après des gendarmes