Fondation 30 Millions d'Amis

Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Buzz

Photos de M. Pokora et K. Benzema avec des bébés fauves : le triste envers du décor

Matt Pokora posait le le 30 décembre 2017 avec un tigreau et Karim Benzema le 1er janvier 2018, sur Instagram.

Les clichés de Karim Benzema et de Matt Pokora posant avec des tigreaux à Dubaï, publiés sur les réseaux sociaux à quelques jours d’intervalle, soulèvent une vague d’indignation. Car derrière ces scènes en apparence anodines se cache souvent une réalité sordide pour ces animaux. L’enquête de 30millionsdamis.fr.

Deux photos. L’une avec le chanteur Matt Pokora donnant le biberon à un bébé tigre, l’autre avec le footballeur Karim Benzema entouré de ses enfants posant aussi avec un tigreau. Toutes deux prises à Dubaï et publiées sur les comptes Instagram des intéressés. Depuis, la polémique enfle… et les réprobations pleuvent. Les internautes s’alarment – parfois avec virulence – du sort réservé à ces animaux en coulisse.

Difficile de savoir précisément dans quel cadre elles ont été prises. Dans l’entourage de Matt Pokora, joint par téléphone, on insiste sur le « côté mignon » de la photo et sur la volonté de l’artiste de « ne pas répondre à une énième polémique ». Selon nos informations, la scène se serait déroulée dans un « zoo » de la ville (qui en compte une dizaine, NDLR). Selon toute vraisemblance, la photo de l’attaquant du Real Madrid et ses enfants a elle été prise dans l’enceinte d’un zoo privé appartenant à un milliardaire dubaïote. Il est à penser que les émirats arabes font de l’exploitation de ces bébés fauves un argument touristique pour attirer le « chaland ». Preuve encore ce vendredi 5 janvier 2018, avec le boxer Tony Yoka qui se pavane sur Twitter avec lui-aussi un bébé tigre dans les bras… à Dubaï !

Avoir un fauve à Dubaï : un phénomène de mode

Le boxeur Tony Yoka s'affiche avec un tigre
sur Twitter le 5 janvier 2018.

Début 2017, l’émirat du Golfe Persique a pourtant interdit la possession de « toutes les espèces d’animaux sauvages et domestiques mais dangereux » sous peine d’une amende allant jusqu’à 130 000 euros pour contrer un phénomène de mode grandissant : celui de posséder un fauve, symbole de puissance et de richesse. Toutefois, les zoos, les parcs naturels, les cirques et les centres d’élevage et de recherche ne sont pas concernés par cette loi.

Ce qui ouvre la porte à tous les excès et à un commerce juteux, notamment pour les zoos, qui font naître des bébés pour attirer le public. « Nous nous inquiétons depuis de nombreuses années du phénomène de mode des pays du Golfe où des fils de milliardaires se pavanent avec des bébés animaux sauvages, rappelle Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis. Dès que ces petits grandissent, ils sont revendus à des cirques ou des zoos où ils mènent une vie de souffrance atroce. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous avons dû ouvrir un nouveau sanctuaire en Jordanie, où nous recueillons précisément ces animaux sauvages, délaissés après avoir été exploités. »

Des animaux sauvages pour le divertissement

Les associations de protection animale locales soulèvent l’échec cuisant de la loi émiratie. « Cette loi est une loi vide, explique la présidente d’une organisation qui a souhaité rester anonyme par crainte de représailles. Elle a été faite juste pour redorer le blason du pays. Mais dans la réalité, personne n’a été puni pour avoir possédé un animal sauvage chez lui. Et que ce soit les locaux ou les expatriés, ils continuent d’en faire circuler sans que le gouvernement ne fasse rien. Au contraire, ces animaux sauvages attirent les plus riches et les célébrités. Ils sont là pour le divertissement. Aucun animal n’est sauvé. »

Même écho du côté d’une autre association, qui témoigne elle aussi sous couvert d’anonymat pour raisons de sécurité : « Il existe encore un nombre important de lieux utilisant des animaux sauvages. Certains sont publics mais la plupart sont privés et ont besoin d’un vecteur publicitaire. Instagram est donc, en ce sens, le meilleur ami de ces gens-là. »

« Ces bébé fauves sont utilisés comme des jouets pour servir son image »

Ce que Matt Pokora, Karim Benzema et les autres ignorent sûrement, c’est qu’une fois adultes, ces tigreaux ou lionceaux sont d’une moindre utilité pour les zoos ou leurs riches propriétaires ; leur vie devient un cauchemar et la question de leur devenir, une fois adultes, se pose. C’est ce que confirme le Docteur vétérinaire Amir Khalil, de l’association autrichienne Vier Pfoten (4 pattes), partenaire de la Fondation 30 Millions d’Amis, qui réalise de nombreux sauvetages dans la région : « Dans ces pays, les bébés fauves sont considérés comme des jouets voire des accessoires pour servir son image… C’est dire à quel point cela est préjudiciable en termes de protection animale. Une fois adultes, ils sont la plupart du temps délaissés dans une cage. »

Au-delà de cette triste réalité, c’est l’exemple même donné par ses stars s’affichant avec des animaux sauvages qui choque. « Je regrette que ces personnalités renvoient cette image-là, notamment auprès de leur jeune public, déplore Reha Hutin. La Fondation 30 Millions d’Amis est déjà intervenue plusieurs fois pour secourir des animaux sauvages détenus par des particuliers qui s’exhibaient à leurs côtés sur les réseaux sociaux. »

C’est dire que c’est un phénomène qui n’est pas seulement l’apanage des pays du Golfe...

Commenter

  1. rabeh02034194 30/01/2018 à 16:23:36

    C"est du n'importe quoi!!, tt ça pour pavaner ils n'ont aucun respect pour ces pauvres animaux qui sont exploités Pffffffffff la connerie ne tue pas c'est bien dommage!

  2. rdav 10/01/2018 à 18:15:54

    Ces deux guignols n’ont rien dans la tête !!!

  3. pouguy 09/01/2018 à 17:14:52

    qu-ils sont ridicules sur cette photo, cet animal n'est pas sa place 

  4. venus91 09/01/2018 à 15:08:17

    Ces deux mecs sont des abrutis tout simplement qui veulent se faire voir, Matt Pokora, s'est servi des chansons de Claude François pour se faire du fric, les soit disants stars qui n'en sont pas en réalité profitent de toutes les occasions pour se faire voir, et ces gens qui utilisent les animaux pour montrer leur puissance ne sont que des minables, qui pensent qu'avec le fric on peut tout acheter, écoeurant !

  5. AID 09/01/2018 à 13:12:57

    JPUCE64 a bien résumé ...pareil et sans surprise sur les individus cités ... c’est pas gagné pour l’avenir de nos chers animaux sur terre ...

  6. GRAS 09/01/2018 à 11:25:00

    C'est interdit d'avoir des animaux sauvages chez soi, ils doivent être punis.

  7. Milka73 09/01/2018 à 10:16:06

    C'est incroyable de voir à quel point ces gens sont des andouilles et ce permettent de donner le mauvais exemple aux jeunes qui les regardent et de ne s'inquietent même pas de la souffrance animale.

  8. toupet 09/01/2018 à 09:29:38

    franchement M POKORA me decoit énormément, ce sont des animaux pas des bébés

    si il veut donner le biberon il a qu'à faire un gosse

    mais il sait peut etre pas faire!!!

    ces personnes cautionnent ca ils ont vraiment rien dans le pois chiche

  9. aniwatata 09/01/2018 à 08:33:08

    Ils ont répugnants, il faut les boycotter, car ils n'ignorent pas le sort réserver à ces félins, le fric les rend complétement d***** et au-dessus de tout, on devrait leur demander de financer les sauvetages et les soins que doivent apporter les refuges pour ces animaux, mais malheureusement je ne suis pas étonnée de Benzema, c'est tout à fait ce que son image me renvoie...

    quant à M. Pokora il me déçoit ENORMEMENT!!!!! à l'avenir, je vais boycotter sa marque de vêtement  

  10. lotus2003 06/01/2018 à 19:13:05

    ils ont la grosse tête , ces b*****. ils sont tellement c*** qu\'ils savent plus réfléchir, c\'est dommage. je les hais.