Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Animaux sauvages dans les cirques : les écologistes reviennent à la charge

Politique01.12.2017

Animaux sauvages dans les cirques : les écologistes reviennent à la charge

Paris, 1 déc 2017 (AFP) - Les élus écologistes parisiens ont demandé vendredi à l'Etat et aux maires de France d'interdire les animaux sauvages dans les cirques et redéposeront un voeu en ce sens au prochain Conseil de Paris.

La "place des animaux sauvages n'est pas dans les villes ni dans les cirques", indique une lettre ouverte à Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, François Baroin, président de l'Association des maires de France et Anne Hidalgo, maire de Paris. "Rien qu'en France, ce sont déjà 62 communes qui ont interdit les cirques avec animaux sauvages", ajoute le texte qui demande "de passer définitivement à une autre étape, en interdisant ou en demandant l'interdiction des cirques avec animaux sauvages". "Leur place n'est pas en ville, mais bel et bien à l'état sauvage dans leurs milieux naturels, trop souvent en voie de disparition", écrivent-ils. Ils feront cette proposition au prochain conseil de Paris de décembre, après deux voeux en ce sens repoussés en septembre et décembre 2016.

Mercredi, le porte-parole et secrétaire général du MoDem, Yann Wehrling, également conseiller de Paris d'opposition, a indiqué qu'il demanderait cette interdiction à la Ville de Paris.

Nicolas Hulot a indiqué dans l'Obs jeudi que l'utilisation des animaux sauvages dans les cirques, "évidemment, ça ne me plaît pas. Mais je préfère mener une réflexion globale plutôt que de l'interdire d'un coup".

Vendredi dernier, un tigre de 200 kg s'était échappé d'un cirque dans le sud-ouest de Paris, avant d'être abattu par son propriétaire, ce qui avait relancé le débat sur leur place dans les cirques.