Fondation 30 Millions d'Amis
Fondation 30 Millions d'Amis
Faites un donFaire un don

 €

Votre don ne vous coûte que
XXX après réduction fiscale

Retourner à l'accueil > Actualités > Chasse à courre : La Fondation choquée par l’abattage d’un cerf dans un jardin privé

Maltraitance24.10.2017

Chasse à courre : La Fondation choquée par l’abattage d’un cerf dans un jardin privé

Alors qu’il était venu se réfugier dans un jardin privé à La Croix Saint-Ouen, dans l'Oise, un cerf a été abattu par des chasseurs à courre devant des riverains. La Fondation 30 Millions d’Amis est scandalisée par cette histoire !

© Archives de l'émission 30 Millions d'Amis

L’histoire a choqué de nombreux riverains de La Croix Saint-Ouen (60) : ce samedi 21 octobre 2017, un cerf a dû se réfugier dans le jardin privé d’une maison pour échapper à des chasseurs à courre. Ces derniers l’ont poursuivi et ont d’abord tenté de le faire sortir à coup de fouet avant que l’un d’entre eux escalade finalement le portail pour abattre l’animal à coup de fusil.

Une scène absolument horrible que la Fondation 30 Millions d’Amis condamne. Pourtant, cette situation serait légale pour la gendarmerie de Compiègne interrogée par Le Courrier Picard. « Les propriétaires doivent être contactés, ils l’ont été, mais ils ne décident pas. Les chasseurs qui sont responsables des agissements du cerf chassé doivent finir la chasse » explique-t-elle.

L’accord des propriétaires : indispensable

S’il s’avère que les propriétaires de la maison, absents ce jour-là, ont réellement été informés, leur accord était indispensable pour tuer l’animal : en effet, l’article R428-1I du Code de l'environnement - Article R428-1I précise « Nul n'a la faculté de chasser sur la propriété d'autrui sans le consentement du propriétaire ou de ses ayants droit. ».

De plus, dans le cadre du « droit de suite » qui permet à un chasseur de continuer sa chasse même lorsque l’animal entre dans une habitation privée, le chasseur doit d’abord prouver que l’animal était mortellement blessé ou épuisé. Ce qui ne semble pas être le cas ici. Les chiens qui le poursuivaient étant partis, le cerf n’était plus aux abois et ne paraissait pas blessé.

Une mise à mort pas réglementaire

De plus, les chasseurs ont négligé la sécurité d’autrui. Ils auraient dû réagir avant que le cerf ne se dirige vers la ville où il aurait pu provoquer des accidents.

Quant à l’utilisation d’un fusil pour achever l’animal devant les voisins, c’est là encore une mise en danger d’autrui !

Dans l'Oise, le cerf est venu se réfugier dans un jardin privé pour échapper à des chasseurs. © Pixabay.com

Un arrêté en vigueur

Du côté de la mairie de La Croix Saint-Ouen, on se dit indigné. Le maire avait justement pris des dispositions pour parer aux évènements de ce type, réguliers sur la commune. Depuis 2006, un arrêté interdit la chasse à courre dans la ville. Un arrêté qui s’appliquait et qui a été bafoué allégrement.

De précédents cas

Il y a quelques années, l’émission 30 Millions d’Amis avait consacré un reportage sur un fait similaire dans le Tarn. En novembre 2008, un cerf avait été poursuivi jusque dans le salon d’une famille à Larroque et abattu en sa présence. Une chasse condamnée par le Tribunal Correctionnel de Gaillac dont la Cour d’Appel de Toulouse avait confirmé le jugement pour « chasse sur le territoire d’autrui », par un retrait du permis de chasse des contrevenants et 1000 euros d’indemnités pour les propriétaires de la maison (octobre 2009).

>> N'hésitez pas à partager l'actu sur Twitter, Facebook et Google+.

Commenter

  1. diogène 10/11/2017 à 21:37:03

    Quel plaisir ignoble et imbécile peuvent éprouver ces chasseurs ! Mais, voilà, ils sont puissants et influents...

  2. mandrin08@gmail.com 09/11/2017 à 19:15:22

    un tel acte les chasseurs auraient étés traduit en justice pour violation de propriété , et pour bafouage de l'arréter municipale d'interdiction de chasse en ville se qui est normal , d'ailleurs pour ma part je déteste les chasseurs ,se ne sont pas des gens fréquentable

  3. le militant 05/11/2017 à 17:25:46

    Pour moi c est une violation et une effraction pur et simple du domicile ,ils outrage des droits et devrait être punis

  4. Khamy 04/11/2017 à 18:14:09

    Ces personnes sont tout simplement écoeurante! Comment peut-on faire cela à un animal sans défence!? Est ce que cela leur plairai d\'être poursuivi par une meute de loups sans jamais avoir d\'endroit ou se cacher. Est ce que cela leur plairer qu\'on les traquent sans répit? Je ne pense pas. \nAlors pourquoi le faire?\nEt savoir que les forces de l\'ordre qui étaient là n\'ont rien fait, et ont juste nettoyés la trace de sang à l\'abri des caméras est d\'autant plus écoeurant.

  5. pumuckl556 03/11/2017 à 11:00:11

    1000 euros d'indemnité ça ne rend pas la vie l'argent ne compense pas les traumatismes

  6. pumuckl556 03/11/2017 à 10:55:26

    une histoire immonde , insupportable . Il faut penser à ce qu'on peut faire pour empêcher ça si on se trouve devant cette situation , il ne faut pas se laisser surprendre ou sidérer , avoir les bons réflexes se prépare , avoir les numéros faune sauvage sur soi , savoir ce qu'on peut  faire de plus que s'offusquer , pleurer , ne pas craindre les fusils et pourquoi , savoir faire la différence entre un acte de coeur et de bravoure avec un acte hors la loi . C'est une leçon . Il y a aussi une vidéo à voir d'une dame anglaise qui a sauvé un renard d'une chasse à courre ... en tous cas ceux qui prétendent qu'il y a "de bons chasseurs" et bien vous êtes servis ! la chasse au grand jour c'est cette mentalité .

     

  7. gavroche69 31/10/2017 à 17:00:38

    L'argument du mec est sidérant :

    "Un cerf aux abois est dangereux donc il faut le tuer"...

    Et qui l'a mis aux abois ?

    C'est du style :

    "Pourquoi vous battez votre enfant ?"

    "Parce qu'il n'arrête pas de pleurer"

    "Et pouquoi il n'arrête pas de pleurer ?"

    "Parce que je l'ai battu..."

    Ça montre bien le niveau de ces pauvres types.

    Pour info il faut savoir que le type en question n'est autre qu'un descendant de la famille Rotschild, inutile de dire qu'une éventuelle forte amende serait juste une formalité pour ce minable.

     

  8. marc Hanssiel 29/10/2017 à 16:17:01

    Il est un peu rassurant de constater que la manifestation organisée sur les lieux a été relayée par nombres de chaînes TV, radios et médias divers. Le « chasseur visé » aurait perdu son permis pour l’année, c’est déjà ça. On peut penser que ses copains solidaires se seront cotisés pour lui rembourser permis et droits de chasse à courre qui, je l’espère, sont très élevés. Mais sûrement pas assez. À un moment où l’état recherche désespérément des fonds, on pourrait creuser la piste des hobbies lamentables tels que celui-ci, ou la corrida, afin de taxer les aficionados. Mais entre Hobbies et lobbys, il y a un monde intouchable.

  9. gavroche69 29/10/2017 à 11:12:23

    Je suppose que la tête de ce pauvre animal va finir accrochée au mur du salon du tueur, quel magnifique trophée n'est-ce pas ?

    Peut-être pour accompagner la main d'un gorille qui sert de cendrier, il paraît que c'est pas mal "tendance" chez ces gens là...

    Quelle misère d'appartenir à une espèce qui peut se montrer aussi stupide et cruelle, pas vraiment de quoi être fier... 

  10. invariant 27/10/2017 à 11:40:45

    Les chasseurs ont l'audace de se prendre pour les défenseurs de la nature " tu parles ! " ils en sont réduits à importer du gibier d'élevage à force d'avoir décimé la faune et pour tuer plus facilement ils vont nourrir le gibier qui devient moins sauvage : et oui quoi ! de peur que le gibier soit mort de faim et qu'ils n'aient pas le " plaisir" d'infliger la mort!