Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Poulets : 35 jours de calvaire !

Maltraitance07.09.2017

Poulets : 35 jours de calvaire !

Une nouvelle vidéo de l’association L214 révèle – une fois de plus – les dérives de l’élevage industriel. 30millionsdamis.fr revient sur cette triste réalité.

Le calvaire des poulets dans l'élevage intensif. © Vidéo de l'association L214.

Les images – filmées en caméra cachée – ont été tournées en mai 2017. Elles témoignent du calvaire subit durant 35 jours par 35 200 poussins entassés dans un bâtiment de 1 200 m2, destinés à la filière export du groupe Doux, connu en France par sa marque Père Dodu. En moins d’un mois, les poulets doivent atteindre le poids d’1,4 kg. Tout est fait – et surtout le pire – pour y arriver : sélection génétique, nourriture hyperprotéinée, accélérateur de croissance et conditions d’élevage intensives.

Une croissance record en un minimum de temps

Forcés de grossir un maximum… en un minimum de temps, les poulets développent des troubles cardiaques et respiratoires. La vidéo montre aussi de nombreux poulets boiteux et partiellement déplumés qui s’efforcent tant bien que mal de rester debout : « Certains, n’arrivant plus à porter le poids de leur corps pour se déplacer vers les mangeoires, meurent de faim et de soif et les cadavres, quand ils ne sont pas ramassés, se décomposent au sol », rapporte l’association dans un communiqué.

Entassés les uns sur les autres sur une litière de paille, jamais changée en 35 jours, ils marchent sur leurs excréments et les dépouilles de leurs congénères morts. En conséquence, ils évoluent sur un sol souillé avec une teneur élevée en ammoniac, ce qui est source d’inconfort et peut aussi favoriser l’apparition de certains troubles. Enfin, ce support ne leur donne pas la possibilité de fouiller le sol, de piquer, de gratter… des besoins essentiels pour ces gallinacés.

240 spécimens abattus à la minute

Ils finiront leur vie à l’abattoir de Chantonnay en Vendée, où sont tués 200 000 poulets par jour. L’association a aussi filmé cet abattoir où les poulets sont suspendus par les pattes, vivants et conscients, à la cadence de 240 spécimens abattus à la minute. Selon l’association, « des carcasses de poulets, tombées par terre, sont parfois ramassées et suspendues de nouveau à la chaîne ».

Malheureusement, le sort de ces poulets n’est pas isolé. Ce mode d’élevage concerne environ 75 % des 800 millions de poulets produits en France chaque année. L214 considère que les poulets sont, de loin, les animaux terrestres les plus exploités en nombre.

Commenter

  1. -Liberty 24/10/2017 à 14:33:34

    Horrible... Cela vient de m\'ouvrir les yeux et je pense à devenir totalement vegan pour ma conscience personelle. Comment peut-on faire vivre ça à des êtres dôté eux aussi de conscience et de sentiments ? Le crime est donc légal, on peux tuer exécecivement et sans aucun préjudice ? \nBravo ! Voiçi ce qu\'est réelement l\'Homme et sa justice ! Un amas de p****** ni plus ni moins.

  2. charlene_vln 19/09/2017 à 06:50:05

    l\'humanité me degoute j\'en ai marre qu\'on fasse autant de mal aux animaux 

  3. doudoune animaux 17/09/2017 à 11:51:36

    Je crois que sa me dégoûte encore plus se sont des monstre se qui leur font s\'offrir sa c\'est vraiment d******** pour eu franchement 

  4. Caroline974 15/09/2017 à 16:28:22

    Voilà pourquoi je ne mange plus de viande depuis quelques années déjà. Les conditions d'élevage inadmissibles et les conditions d'abattage cruelles révélées par la presse, les fondations de protection animale et les vidéos de L214 m'ont définitivement convaincue de ne plus consommer de viande. On ne peut pas dire que l'on aime et protège les animaux, que l'on défend la cause animale tout en continuant à manger de la viande d'animaux qui ont été torturés lors de leur vivant et lors de leur mise à mort. Personnellement, lorsque j'apperçois un morceau de viande dans une assiette, c'est le cadavre d'un animal que je vois. A présent, même l'odeur de la viande qui cuit me lève le coeur. Ma fille et ma mère ont suivi mes traces, pour la cause animale. Cela peut paraître extrémiste, mais n'est-ce pas plutôt les façons de faire des élevages industriels qui sont extrémistes ?

  5. nanou2017 12/09/2017 à 19:36:38

    L'animal n'est pas un bien meuble SAUF pour la planche à billets de certains

    HONTEUX!!

  6. animauxdefense 10/09/2017 à 22:01:50

    POURQUOI????????

  7. Manon Lcr 10/09/2017 à 09:33:24

    La seule solution est le végétarisme(et veganisme). Si l'on sauve un chien, on est un héros, mais si on veut arrêter ce massacre qu'est l'industrie, nous sommes extrémistes. Posez vous les bonnes questions, si un chien ou chat ne doit pas souffrir, est  ce qu'un veau, un cochon ou bien un canard le mériterait ? 

  8. Iulia 09/09/2017 à 15:30:51

    C'est horrible juste parce que les gens mangent de la viande ce n'est pour ça qu'il faut en tuer autant 

  9. arche de Chris 09/09/2017 à 01:24:55

    horrible !!! l'élevage industriel ça ne vaut rien!

  10. tsuki06 08/09/2017 à 16:36:00

    C'est horrible ..