Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Fin de la captivité des cétacés : l’arrêté menacé ?

Débat12.07.2017

Fin de la captivité des cétacés : l’arrêté menacé ?

Les delphinariums ont déposé un référé contre l'arrêté mettant un terme à la captivité des cétacés. La Fondation 30 Millions d’Amis s’inquiète de la mise en danger de cette décision politique historique !

Les parcs aquatiques mettent en danger l'arrêté sur la fin de la captivité des cétacés. © Pixabay.com

Les organismes de protection animale - qui avaient contribué à sa rédaction - s'en félicitaient, mais l’arrêté sur les conditions de détention des cétacés a attisé la colère des delphinariums français. Signé par l’ex-ministre de l’environnement Ségolène Royal et publié en mai 2017, l'arrêté prévoit en effet une vraie petite révolution : l'interdiction de la reproduction des orques et des dauphins détenus en France. Cela signifie, à terme, l’arrêt de la captivité des cétacés.

Le Conseil d'état saisi

Mais cette décision, reflet d'une véritable volonté politique, est contesté depuis l'origine par les delphinariums. Après avoir lancé une pétition, Marineland, l’un des plus grands parcs animaliers, et Planète Sauvage ont décidé de déposer deux référés- suspension devant le Conseil d’Etat (10/07/2017).
 
Cette procédure est utilisée lorsqu’il y a une urgence à suspendre un arrêté et qu'il faut juger de sa légalité. Selon le parc antibois, l’arrêté tel qu'il a été pris conduirait à « une altération des comportements naturels des animaux, des risques pour leur santé et, à long terme, une moindre protection des espèces concernées ». Précisément ce qu'engendre... la captivité elle-même, que tente de justifier le Marineland !

Des opposants à la captivité des cétacés

La Fondation 30 Millions d’Amis déplore cette remise en cause alors que la publication de l’arrêté avait nécessité plus d’un an de négociations entre le ministère et les associations. Elle espère que cet arrêté révolutionnaire ne sera pas remis en cause.
 
L’association C’est Assez ! rappelle que si « Marineland se targue d’avoir 3500 signataires à sa pétition, ses opposants ont recueilli près de 70 000 signatures (soit 20 fois plus, NDLR) demandant la fin de la captivité des cétacés en France : ce qui montre clairement que les anti-captivité sont plus nombreux ».
 
La Fondation 30 Millions d'Amis pèsera de tout son poids et sera aux côtés des pouvoirs publics pour maintenir cette avancée, coûte que coûte.

Commenter

  1. sva 18/07/2017 à 09:02:14

    Encore une fois, le combat du bien-être animal s\'oppose à celui du profit financier. Stop! La société doit ouvrir les yeux - il n\'y a rien de bon pour ces cétacés à vivre en aquariums, ce sont des animaux sauvages faits pour de grands périples dans l\'océan. Les réduire ainsi revient à les tuer à petits feu.

  2. Grammont 1850 17/07/2017 à 15:55:33

    si plus personne n\'y va il fermeront mais qui est prêt a les boycotter sûrement pas tous ceux qui croient que c\'est naturel tous ces animaux qui font des tours alors qu\'ils seraient mieux dans leur habitat naturel

  3. mayarex 17/07/2017 à 10:07:09

    Franchement ces animaux sont plus beau à voir à leur état sauvage plutôt que enfermé dans leur petit bassin à faire des numéros ridicules

  4. wiwige 16/07/2017 à 16:45:11

    il faut arrêter ces usines à frics sur le dos d animaux qui seraient mieux dans leurs milieux d origine! je ne vois pas l intérêt de telles activités qui ne servent à rien! leurs 3500 signatures sont insignifiantes comparées aux 70000 opposants!!!! alors un peu de logique bon sang! fermer ces prisons!!!!!\n\n

  5. miminette 16/07/2017 à 10:19:23

    3500 signatures de personnes favorables à la captivité de ces animaux, c est encore beaucoup trop! À Quand la prise de conscience des conditions de vie de ces animaux qui rappelons le sont des animaux sauvages ? À Quand la fin du braconnage et l enrichissement sur le dos des animaux ? N arrêtons jamais le combat.

  6. lotus2003 13/07/2017 à 10:45:44

    honte aux delphinariums, ils sont de vrais c****** pour eux, les cétacés sont des machines à fric rien à f***** de leurs souffrances. Marineland, il faut le fermer, moi qui habite sur la Côte d\'Azur je ne supporte plus de voir ces b***** d\'estivants payer pour aller voir ces pauvres cétacés faire les clowns est-ce qu\'ils pensent que chaques jours qui passsent ces cétacés souffrent de ne pas être libre. je continurais à me battre pour que tout les cétacés soient libres j\'espère que notre gouvernement a une conscience pour la cause animale