Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Inde : Le Premier ministre annule une décision interdisant un rodéo traditionnel

Maltraitance21.01.2017

Inde : Le Premier ministre annule une décision interdisant un rodéo traditionnel

New Delhi, 21 jan 2017 (AFP) - Le Premier ministre indien Narendra Modi a annulé une décision de la Cour suprême interdisant un rodéo traditionnel de taureaux, qui avait provoqué des manifestations massives dans l'Etat du Tamil Nadu (sud).

La Cour suprême avait interdit l'an dernier le Jallikattu, un rodéo traditionnel, à la suite d'une plainte de groupes de défense des animaux qui accusent les participants au festival de cruauté envers les taureaux.

Des milliers de personnes avaient manifesté au cours des derniers jours à Chennai, capitale du Tamil Nadu, et dans d'autres villes, poussant le chef de l'exécutif de cet Etat à se rendre à New Delhi pour demander au Premier ministre d'annuler la décision de la Cour suprême, ce qu'il a fait vendredi. "Nous sommes très fiers de la riche culture du Tamil Nadu. Tous les efforts sont déployés pour répondre aux aspirations culturelles des tamouls", a affirmé le Premier ministre samedi sur Twitter. Le gouverneur du Tamil Nadu a promulgué l'ordre exécutif samedi soir, permettant ainsi la reprise du festival dès dimanche.

Les images de la télévision ont montré la foule à Chennai manifestant sa joie. Tradition tamoule, le jallikattu voit des jeunes hommes essayer de dompter à mains nues un taureau lâché en plein air. Mais les organisation de défense des animaux soutiennent que les bestiaux sont maltraités, accusant leurs éleveurs de leur faire boire de l'alcool pour les rendre moins stables ou de leur lancer de la poudre de piment au visage juste avant de les lâcher pour les énerver. Les organisateurs de ce festival assurent qu'il n'est fait aucun mal aux animaux et défendent cette coutume comme étant partie intégrante du patrimoine de la région. Plusieurs célébrités du cinéma tamoul, traditionnellement très influent dans le sud de l'Inde, ainsi qu'une star de cricket indien avaient exprimé leur soutien aux manifestants.

Des centaines de personnes ont été arrêtées la semaine dernière par la police et accusées d'avoir organisé illégalement des rodéos locaux, malgré la décision de la Cour suprême.

Commenter

  1. respectanimal78 24/01/2017 à 10:31:49

    L'inde est en train de perdre son âme avec l'arrivée de sa modernisation qui ne profite guère qu'à l'espèce humaine. De plus en plus de taureaux et de vaches sont désormais maltraités, sacrififés pour l'industrie du cuir. Et cette annulation atteste du peu d'égard des dirigeants envers ces créatures inoffensives.