Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Chat tué à l’acide par 3 adolescents : un jugement aberrant !

Justice06.01.2017

Chat tué à l’acide par 3 adolescents : un jugement aberrant !

Le supplice enduré par un chat torturé dans le Tarn-et-Garonne n’a pas été reconnu par la justice, qui a rendu un jugement « aberrant » pour Maître Bacquet, avocat de la Fondation 30 Millions d’Amis.

Le calvaire vécu par le chat restera impuni... Visuel d'illustration : © Gelpi - Fotolia.com

Roué de coups, brûlé à l’acide chlorhydrique et des pétards qui explosent dans ses orifices… C’est le calvaire subit par un chat qui a eu le malheur de croiser la route de trois adolescents âgés de 14 à 17 ans, en janvier 2014. Mais cette torture restera à jamais impunie. Le Tribunal pour enfants de Montauban (82) a en effet décidé la relaxe pour deux des adolescents et deux mois de prison avec sursis pour le dernier du trio (05/01/2016).

Cruauté et perversion

La Fondation 30 Millions d’Amis et 8 autres associations de protection animale étaient partie civile ; durant tout le procès elles n’ont cessé de démontrer l’extrême cruauté et la perversion des actes perpétrés. Malheureusement, les juges ont été plus sensibles aux arguments de la défense pour qui la qualification d’« acte de cruauté » n’était pas justifiée, puisque selon eux le chat était déjà mort sous les coups des assaillants au moment où l'acide a été projeté et les pétards introduits dans l'animal.

 

Cette décision est une porte ouverte à une récidive." Me X. Bacquet

« Cette décision est aberrante » dénonce Maître Xavier Bacquet, avocat de la Fondation 30 Millions d’Amis. « De tels faits se devaient d'être sanctionnés fermement : cette décision est une porte ouverte à une récidive voire, pire, à des actes encore plus cruels. » avance-t-il.

La Fondation 30 Millions d’Amis s’insurge contre cette décision et rappelle « que le chat est un animal sensible, comme tous les animaux ».

Rappel des faits

En janvier 2014, trois adolescents avaient commis des actes de barbarie sur un chat dans la commune de Lamagistère (82). C’est un promeneur qui avait découvert le cadavre du chat, atrocement mutilé. La Fondation 30 Millions d’Amis s’était immédiatement constituée partie civile dans ce dossier.

Commenter

  1. pumuckl556 16/01/2017 à 15:26:11

    "Il était mort sous leurs coups "  les actes de cruauté ensuite sont considérés comme..... ? 30 Millions d'amis n'a donc plus aucun recourt ???     APPEL ?   alourdir la peine pour les coups endurés ?  et à cette peine ajouter le devoir d'aider aux centres d'aide aux animaux et ne pas pouvoir en posséder un à jamais . 

  2. diogène 16/01/2017 à 11:03:45

    L'actualité récente sur les décisions de justice et les préoccupations des "politiques", ne suscite que du dégoût pour ces gens qui ne s'occupent que de leur carrière au mépris de la "morale"; cette décisions en est encore une illustration.

  3. against 13/01/2017 à 15:10:15

    Comment la défense a -t-elle pu nier un acte de cruauté. Même si l'animal était déjà mort, ce qui reste à prouver,  ce n'est pas une baudruche. 

    Ce sont des actes contre nature et ça suffit pour qu'ils soient condamnés sévèrement.

    Ce qui est inquiétant: quels individus deviendront ces pauvrs bougres?

  4. Potironne 12/01/2017 à 19:19:32

    Pauvre chat ! Quel martyr il a dû subir avant de mourir !! 

    Le pire c'est que le genre d'individu qui commence comme ça dans la vie deviendra un être violent et dangereux.
    Tous les tueurs ont commencé par maltraiter des animaux avant de s'en prendre à des humains, c'est une chose connue ! 

    Et le fait qu'ils ne soient pas punis de façon ferme les encourage à la récidive !!

  5. catsfriend 12/01/2017 à 18:08:14

    Aberrant? Mais c'est un euphémisme! C'est atterrant, honteux, scandaleux, lamentable! Ce pauvre chat était déjà mort quand les pétards ont été introduits dans ses orifices... Mais le calvaire qu'il a enduré avant cela, ce n'était rien sans doute? Une vraie partie de plaisir pour lui! Pauvre minou.

    Et si on avait fait subir ce supplice à ces 3 a*****, croyez-vous qu'ils auraient pensé que c'était amusant? Non mais franchement, quelle justice pitoyable rendue par des gens sans coeur et sans cervelle.

    J'ai envie de vomir quand je lis des atrocités et des stupidités pareilles. Nos pauvres animaux n'ont pas fini de servir de défouloirs à des t****.

    Pfff...

  6. d.gravejat@orange.fr 12/01/2017 à 15:47:30

    quel horreur .....des parents iresponsables encore  et encore  incapable d elever des enfants mais encaisser oui comment peux t on faire souffrir autant ...bande de malade....

  7. cocogirl 11/01/2017 à 19:52:08

    C'est horrible ! Comment des jeunes peuvent çetre aussi pervers et cruels envers un animal qui ne leur avait rien fait. C'est du sadisme pur. SI on a relaxé les salauds qui ont fait ça, que l'on inflige une forte amende à leurs parents qui n'ont pas su les éduquer.

  8. francesca_dev@yahoo.fr 11/01/2017 à 18:06:59

    Ce jugement est vraiment n'importe quoi. Comment voulez-vous que ces trois adolescents puissent prendre conscience de l'horreur de leurs actes dans ces conditions. 

    Mais peut-être que ce juge n'apporte que peu d'importance à un animal comme beaucoup de fans des corridas (barbarie totalement autorisée et appréciée de nombreuses personnalités politiques et autres).

    Je pense que malheureusement le chemin est encore bien long avant que les animaux puissent vivre en paix et avoir un vrai statut. Cependant ce sont eux qui nous offrent leur fidélité, leur amour et qui ne remettent jamais en question leurs engagements.

    La justice des hommes peut être totalement odieuse et inadaptée. C'est une honte et une méconnaissance totale de la psychologie d'un adolescent, il aurait été bon de les mettre face à leurs actes avec beaucoup plus de fermeté plutôt que de les minimiser par ce jugement empreint de lâcheté! 

  9. VIOLINE3 11/01/2017 à 18:06:32

    Mais que se passe-t-il dans la tête de ces garnements, comment peut - on arriver à de telles atrocités, et en plus, ils ne sont pas punis sévèrement, donc ils recommenceront et peut-être sur un gamin ou un autre animal. Le mot "justice" perd ici toute sa valeur morale.

  10. fauve37 11/01/2017 à 17:16:07

    suite: quand l'humain finira t'il donc enfin par comprendre que les animaux ne sont pas des choses, des larbins, des souffres douleurs? Ils sont comme nous des êtres vivants, dans le même bateau, avec les mêmes besoins et souffrances. Pourquoi en rajouter encore? [propos modérés] Plus j'avance, plus je me sens heureux au contact des animaux, et plus l'humain n'évoque pour moi qu'une immense envie de "dégueler"(pardonnez-moi l'expression). Ah ça non, nous ne sommes pas une race à laquelle je suis fier d'appartenir! Et je me dois de l'avouer, les animaux, TOUS LES ANIMAUX, resteront une des seule chose vraiment positive que je retiendrais de mon sinistre passage sur cette planète. Et je regrette, mais comme SAM21 "i have a dream...."