Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Le Sri Lanka interdit le travail de jeunes éléphants

Protection23.11.2016

Le Sri Lanka interdit le travail de jeunes éléphants

Colombo, 23 nov 2016 (AFP) - Le Sri Lanka a dévoilé mercredi des règles strictes, parmi lesquelles l'interdiction d'utiliser de jeunes éléphants pour des travaux forestiers, dans le but de réprimer la cruauté envers les animaux sauvages.

Le ministre de la vie sauvage, Gamini Jayawickrama Perera, a annoncé que le gouvernement avait approuvé de nouveaux règlements imposant de dures conditions aux propriétaires d'éléphants, animaux sacrés pour les bouddhistes au Sri Lanka.

Bien que déjà protégés par la loi, ces animaux sont l'objet de traitements cruels de la part de certains propriétaires. Selon les nouveaux règlements, consultés par l'AFP, les propriétaires ne sont plus autorisés à utiliser des éléphants pour travailler en-dessous de l'âge de dix ans, et ceux de moins de cinq ans ne peuvent plus être utilisés dans des défilés, même religieux. 41 nouvelles conditions sont prévues, dans le but d'assurer des normes de soin minimum, parmi lesquelles un régime alimentaire incluant chaque jour des fruits frais en plus de feuilles et de légumes. Les propriétaires devront aussi assurer une promenade quotidienne d'au moins cinq kilomètres pour leurs éléphanteaux, qui doivent pouvoir se baigner deux heures et demie par jour.

Le ministre cherche aussi à règlementer l'utilisation d'éléphants dans la production de films. Les pachydermes ne pourraient plus être amenés à se battre en face d'une caméra. Ils ne doivent plus être recouverts de lumières et l'explosion de pétards près d'eux est bannie. Ceux qui enfreindraient ces nouvelles règles pourraient perdre leur droit de propriété et risquer jusqu'à trois ans de prison.

Un expert des éléphants, Jayantha Jayewardene, a qualifié ces nouvelles règles de "pas dans la bonne direction", tout en soulignant qu'il sera "difficile d'en faire respecter certaines comme la qualité et la quantité de nourriture à donner à chaque animal". Certains habitants fortunés du Sri Lanka gardent des éléphants comme animaux domestiques afin de montrer leur richesse, et de nombreuses plaintes pour mauvais traitements et cruauté ont été enregistrées.

Selon des chiffres officiels, le pays compte environ 200 éléphants domestiques, pour un total d'environ 7.500 y vivant à l'état sauvage.