Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Syrie : il défie les bombes pour sauver les chats d'Alep

Sauvetage18.11.2016

Syrie : il défie les bombes pour sauver les chats d'Alep

Dans la ville d'Alep, au cœur du conflit syrien, Mohammad Alaa Jaleel sauve les chats errants et abandonnés, au péril de sa vie. A l'occasion de la Journée Mondiale des Animaux, 30millionsdamis.fr a choisi de vous raconter l'histoire de cet amoureux des animaux.

Mohammad est ambulancier pour Syria Charity, une ONG qui apporte une aide humanitaire et médicale en Syrie, il sillonne la deuxième ville de Syrie pour porter secours aux nombreuses victimes humaines des bombardements des raids aériens. Mais c’est pour l’attention qu’il porte aux chats de cette cité ravagée par la guerre que son histoire a ému et traversé les frontières...

Quand la guerre a commencé en 2011, Mohammad Alaa Jaleel et sa famille ont pris la décision de venir en aide aux plus démunis. Pour Mohammad, l’aide aux plus malheureux inclut aussi celle que l’on apporte aux animaux : « je considère les animaux et les humains de la même façon. Chacun ressent de la souffrance et chacun mérite de la compassion. »

De la compassion pour les hommes... et pour les animaux

Alors qu’il nourrissait une vingtaine de chats après les premiers bombardements, le nombre de félins s’est vite multiplié, entre les propriétaires morts et les animaux laissés par ceux qui fuyaient. « Une fois, une petite fille m'a amené son chat, elle a pleuré en me le donnant. Je lui envoie des photos de lui. Elle vit aujourd'hui en Turquie. Elle me demande d'autres photos, me dit qu'il lui manque et m'a demandé de promettre de le lui rendre quand ils reviendront », raconte cet homme au grand cœur. 

Un an plus tard, ils étaient près d’une centaine. Ce bienfaiteur a donc récemment ouvert son sanctuaire : Il gattaro d’Aleppo (« les chats d’Alep » en italien, NDLR). Aujourd’hui, il y a 170 chats dans son refuge.

Seul, avec ses chats !

Mohammad, lui, ne veut pas quitter Alep : « Je vais rester avec eux, peu importe ce qu’il se passe » a-t-il confié aux caméras de la BBC. Tous ses amis ont quitté la ville et les chats sont devenus ses nouveaux compagnons... Les pertes sont de plus en plus lourdes : fin septembre 2016, la ville d’Alep a perdu 350 de ses habitants en une semaine. Mohammad espère que le conflit sera bientôt fini : « Chaque jour, quand je pars de la maison, je me dis que je pourrais ne pas y revenir... »

Le refuge, cible des bombes

Comme en témoigne la vidéo, le refuge a été touché par un obus le 16/11/2016.

  • Voir le documentaire de la BBC (en anglais) consacré à Mohammad Alaa Jaleel
  • Deux pages Facebook ont été créées : l'une pour le soutenir financièrement, l'autre pour promouvoir sa candidature au prix Nobel de la paix de 2017. C’est la petite ville italienne de Segrate qui a inscrit la candidature de Mohammad Alaa Jaleel en août 2016.
  • ONG humanitaire Syria Charity

Commenter

  1. Pelipahorse 30/11/2016 à 21:21:37

    Pauvres chats et chien !

  2. Pelipahorse 24/11/2016 à 21:13:35

    Cet homme est vraiment formidable !! Ces pauvres chats qui n ont rien demander que du bonheur en sont privés parce que des humains se battent entre eux pour pas grand chose au final .... J espere que la petite fille retrouvera son chat ! 

  3. Justy 63 22/11/2016 à 19:18:02

    Quel courage ! Et honte aux personnes ayant bombarder le refuge.

  4. caro9244 31/10/2016 à 00:52:59

    Quel homme merveilleux et au gd Coeur ! Malgré la guerre IL PENSE aux chats ! Bravo monsieur

  5. brigitte9 27/10/2016 à 14:07:16

    Bravo ! Bravo ! C'est tout simplement un vrai "être humain", altruiste, comme nous devrions tous l'être. Cela devrait passer inaperçu, être banal car cela devrait être le cas pour chacun d'entre nous, mais cela devient si rare d'agir avec tant de compassion que cela en devient exceptionnel et extraordinaire ! Quel dommage !

    Je me permets de répondre à Corinne FOUCHET qui déclare "si j'avais les moyens, je pense...". Pensez-vous vraiment que cet homme ait les moyens ? Il suffit de mettre une énergie en route pour qu'aussiôt des aides apparaissent... On ne peut pas toujours attendre d'avoir "les moyens".

    Je ne sais pas, comme bon nombre d'entre vous j'imagine, comment aider cet homme admirable de façon concrète. J'aimerais lui envoyer personnellement de l'argent mais comment être sure que cela lui arrive réellement ? Ce que l'on peut faire tous ensemble, vous et moi, c'est de penser très fort à lui et ses chats, et leur envoyer des pensées d'amour, d'altruisme et de compassion. Cette énergie groupée peut avoir une puissance inimaginable. Alors, plutôt que des mots, AGISSONS !

  6. Mollea 20/10/2016 à 12:54:46

    C\'est genial se que vous avez fait meme remarquable mais essayer de faire en sorte de pas les sauver tout simplement quil ne souffre pas.... 

  7. wiwige 14/10/2016 à 22:01:55

    là je dis respect et un grand merci à ce grand homme de coeur! 

  8. bruno.traiteur13@hotmail.fr 13/10/2016 à 18:33:00

    cette est un altruiste un mot me viens au levre respect pour ce grand monseuir pensaient aux chats au risque de sa vie et quand on voit que chez nous les gens peuvent se faire agresser et que personnes bouge je souhait que la guerre s arrete et qu on le recompense par le prix nobel il le merite et que la bonne mere a marseille le protege lui et tous ces chats .

  9. diogène 13/10/2016 à 09:17:04

    Ils y a ceux qui s'entretuent pour des questions de religions, d'idéologie et surtout d'avidité de pouvoir; et il y Mohammad Alaa Jaleel, cet homme est un véritable humain, c'est un héros.

  10. lydie.largeau@gmail.com 12/10/2016 à 13:32:13

    Il faudrait créer un prix nobel pour des personnes comme lui ou pour des associations telles que la vôtre