Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > La justice européenne confirme l’interdiction des produits cosmétiques testés sur les animaux

Justice26.09.2016

La justice européenne confirme l’interdiction des produits cosmétiques testés sur les animaux

L’UE avait déjà banni l’utilisation de l’expérimentation animale pour les produits cosmétiques sur son territoire il y a plus de dix ans. Aujourd’hui, un arrêt de la justice européenne – saisie sur un cas précis – réitère cette interdiction. Les explications de 30millionsdamis.fr.

L'expérimentation animale utilisée pour les cosmétiques, c'est non ! © Sebastian Duda

Depuis 2013, les produits cosmétiques testés sur les animaux sont définitivement interdits en Europe, en vertu de la directive 2003/15/CE qui bannit la vente des produits cosmétiques testés hors des frontières européennes sur des animaux.

Un cas particulier examiné

Un nouvel arrêt de la Cour de justice de l'UE (21/09/2016) réaffirme cette interdiction. Cette juridiction était sollicitée par la Haute Cour de Justice d'Angleterre et du Pays de Galles, confrontée à un cas particulier : « l'Association européenne des fabricants d'ingrédients utilisés dans les produits cosmétiques voulait savoir si trois de ses membres pouvaient commercialiser des produits pour lesquels des expérimentations animales avaient été effectuées hors de l'Union » résume l’Agence France Presse (Afp). En effet, la Chine et le Japon avaient imposé ces expérimentations à certaines marques pour que leurs produits puissent être vendus sur leurs territoires respectifs. Elles souhaitaient ensuite mettre en vente ces produits au sein de l'Union Européenne en dépit de l’interdiction, arguant que l’expérimentation sur des animaux avait été demandée par un pays tiers.

Aucune exception

La justice européenne a donc rappelé en toute logique que « l'accès au marché de l'Union est conditionné au respect de l'interdiction de recourir à l'expérimentation animale ». « Il est sans incidence que les expérimentations animales aient été requises afin de permettre la commercialisation du produit dans des pays tiers », conclue-t-elle.

Commenter

  1. cathye 06/10/2016 à 14:25:17

    ce sont les tests sur les animaux vivants qui doivent etre interdits en europe et partout dans le monde!!!il faut savoir qu"avant d'elaborer un produit des dizaines de tests sont faits sur des animaux vivants!!!!, alors qu'il suffirait juste de prelever des cellules vivantes sur des animaux morts de façon natuelle bien sur!!!!!!,  pour avoir le mm résultat!

  2. MarionMichoko 04/10/2016 à 13:37:46

    S'agit-il des tests pour les ingrédients ou uniquement pour les produits finis ? Car s'il s'agit uniquement des tests des produits finis, cela ne change en rien le problème.

    Il faut que soient interdits les tests des produits finis ET ... des ingrédients pour pouvoir se réjouir.

  3. malotruf 04/10/2016 à 11:03:58

    Heureusement que pour une fois la justice n'a pas cédé aux lobbies du commerce qui sont prêts à toutes les avanies pour gagner de l'argent et détourner les lois.

  4. Greyhound0g 27/09/2016 à 22:16:20

    tout ta fait daccord avec toi lotus2003 mm si il ne faut pas generaliser 

  5. lotus2003 26/09/2016 à 21:39:38

    la chine et le Japon, on aucune pitié pour les animaux, c est des monstres. quand vont ils comprendre que les animaux souffres. il faut vraiment que ces deux pays respectent les animaux. mais je crois que celà se fera jamais, ils ont aucune âme