Faites un don

Retourner à l'accueil > Actualités > Les dissections d’animaux définitivement interdites : une victoire !

Politique27.07.2016

Les dissections d’animaux définitivement interdites : une victoire !

Le ministère de l’Éducation nationale a tranché : les dissections d’animaux dans les collèges et lycées sont bien supprimées. La Fondation 30 Millions d’Amis salue cette victoire pour les amis des animaux !

© Kirill Kurashov - Fotolia.com

Autorisées jusqu’en 2014, puis interdites. Puis de nouveau permises jusqu’en 2016… et enfin bannies ! Les dissections dans les classes auront connu un destin mouvementé. Alors qu’une précédente circulaire du gouvernement annulant l’interdiction des dissections en classe avait été abrogée par le Conseil d’État (12/04/2016), le ministère de l’Éducation nationale vient de publier une nouvelle circulaire stipulant que les dissections de vertébrés durant les cours de Sciences et Vie de la Terre dans les collèges et lycées sont bel et bien supprimées. La circulaire du gouvernement précise toutefois que les dissections d’animaux destinés à l’alimentation ainsi que celles réalisées sur des invertébrés (sauf les céphalopodes : pieuvres, calamars, seiches…) restent autorisées (25/07/2016).

Respecter le vivant

La Fondation 30 Millions d’Amis se réjouit de cette décision qui épargnera de nombreux animaux et encourage les professeurs à utiliser des méthodes alternatives efficaces : plastification, vidéo numérique… « Notre association dispose de preuves qui montrent l’équivalence voire la supériorité des résultats d’apprentissage grâce aux méthodes alternatives à la dissection. » ajoute André Ménache, directeur d’Antidote Europe.

La Fondation 30 Millions d’Amis espère que cette interdiction marque aussi la prise en compte du respect de l’animal comme le laisse entendre Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche : « Les enseignants de Sciences de la vie et de la Terre, dans le cadre de leur liberté pédagogique, jugeront de la meilleure manière de travailler les compétences scientifiques du programme avec leurs élèves, dans le souci à la fois d’enrichir la connaissance qu’ont les élèves du vivant mais aussi de les sensibiliser au respect du vivant ».

Commenter

  1. AdélieCadiou 04/09/2016 à 14:07:39

    je ne comprends pas, on m\'a dit qu\'avec la réforme du collège la dissection était justement de nouveau autorisée 

  2. Dahliae 29/07/2016 à 00:33:19

    Bonjour,

    Hm... Je ne vois pas trop l'intérêt de cette interdiction personnellement. J'ai disséqué une souris au lycée et pour moi, aucune manipulation numérique ne peut remplacer une dissection. Voir quelque chose sur un ordinateur, ce n'est pas la même chose que de faire des travaux pratiques. La dissection demande d'être méticuleux, précis et concentré, je trouvais que c'était un bon exercice. On retient beaucoup mieux la place des organes, etc.  

    La plupart des professeurs de bio sont sensibles à la vie animal. J'ai disséqué une souris au lycée, et mon professeur a précisé que les souris n'avaient pas été tués pour nous permettre de disséquer. A mon avis, c'était des souris surgelées destinées à la consommation des serpents. 

    Je trouverais ça plus interessant pour la cause animal, d'ajouter une problèmatique de sensibilisation des élèves à la cause animal dans les programmes, et ce dès le plus jeune age. Ce n'est pas disséquer un animal au lycée qui va entraîner ensuite de la maltraitance d'animaux plus tard.

    Donc finalement, les souris sont déjà mortes même sans dissection, on ne sauve pas d'animal. On ne change rien au problème de maltraitance animal. Et on supprime un très bon travail pratique de biologie, un des seuls qui demande de la vrai manipulation. ça doit rester un exercice facultatif évidement !

    Après, pour la dissection des animaux à l'université.. Ce n'est pas quelque chose de gratuit. Il y a des gens qui vont avoir besoin de ces capacités plus tard dans leur boulot, les dissections sont la première approche. Je n'ai pas fait de fac de bio, mais je sors de prépa bio, où la dissection est obligatoire au concours. Là je vais rentrée en première année d'école vétérinaire, et je suis sûr que ce que j'ai appris en dissection me sera utile.

  3. iwanjoy 28/07/2016 à 18:38:21

    Enfin une bonne nouvelle milles merci

  4. talou.78@free.fr 28/07/2016 à 11:40:55

    Mis Mon commentaire sur cette victoire ........copié ici également 

    yessssssss enfin on a réussi depuis le temps victoire victoire merci merci à toutes les assos les petites les grandes tous ceux qui se battent pour défendre la cause animale en tout genre et nous les amoureux des animaux en tout genre également, nous en faisons partis mes amis protecteurs en votant sur toutes les pétitions qui sont faites avec notre coeur pour eux merci merci on continue car on arrive à changer et mettre des nouvelles lois pour nos amis amours des animaux alors continuons à signer les pétitions c'est juste un petit formulaire à remplir en quelques secondes et c'est une meilleure vie qui commence et qui change tout pour eux ........ On met peut être du temps mais la persévérance paye la preuve en est c'est une grande victoire amis des animaux ........

  5. Amélie54450 28/07/2016 à 10:03:23

    il était temps je ne comprends pas pourquoi avec les technologies que nous avons aujourd\'hui il était encore nécessaire de disséquer des animaux pour apprendre la science aux jeunes ! je me souviens avoir été forcée a le faire a l\'école ca me dégoûte encore aujourdhui..

  6. frimousse 27/07/2016 à 17:32:29

    D'accord avec vous Wistitichinois !! C'est une victoire, mais elle n'est pas entière ! On va garder espoir !

  7. wistitichinois@yahoo.fr 27/07/2016 à 17:20:38

    Qu'en est-il desi dissections effectuées à l'université de biologie où des grenouilles sont décérébrées, des rats disséqués alors qu'ils sont endormis mais bien vivant, ou encore des lapins endormis puis égorgés et jetés aux oubliettes ? Avec les outils à notre disposition aujourd'hui, toute dissection pourrait s'effectuer sur un support virtuel et nettement plus instructif et complet où même l'erreur est permise sans faire souffrir l'animal ou avoir le malheur qu'il se réveille en pleine opération. Merci.