Fondation 30 Millions d'Amis > Actualités
Imprimer

Protection - L'Afrique du Sud durcit la réglementation sur la chasse légale au rhinocéros

 

JOHANNESBURG, 5 avr 2012 (AFP) - L'Afrique du Sud a décidé de durcir la réglementation de la chasse dès lors qu'elle implique un rhinocéros, imposant la présence obligatoire d'un inspecteur de l'environnement "du début jusqu'à la fin" de la chasse, a-t-on appris jeudi auprès du ministère de l'Environnement.

Cette mesure, signée le 30 mars par la ministre Edna Molewa, sera promulguée "en avril", a précisé à l'AFP Albi Modise, porte-parole du ministère. L'objectif des autorités est de crédibiliser un secteur important pour l'économie et le tourisme en Afrique du Sud mais source d'abus, alors que l'Afrique du Sud connaît une inquiétante progression du braconnage. Plusieurs affaires ont terni l'image de la chasse légale, des trafiquants détournant les permis obtenus sous des prête-noms pour monter des trafic de cornes à destination de l'Asie sous couvert d'exportation de trophées de chasse. Désormais "les chasses au rhinocéros ne pourront avoir lieu que sous la supervision d'un agent de la protection de la nature, de préférence un inspecteur en gestion environnementale de la province concernée", selon le ministère. Interrogé pour savoir si l'inspecteur fera uniquement un contrôle avant la chasse, notamment pour vérifier que l'identité du chasseur correspond bien au nom figurant sur le permis, M. Modise a précisé que "non, l'inspecteur sera présent du début jusqu'à la fin". "Le but est de protéger les rhinocéros et d'éviter tout litige autour du système" de chasse légale, "nous voulons crédibiliser le système" a-t-il ajouté. La nouvelle réglementation impose aussi le prélèvement d'un échantillon ADN sur toute corne de rhinocéros obtenue à titre de trophée et la pose d'une puce électronique. "En outre, lors de l'examen de la demande de permis de chasse, les autorités devront vérifier si le pays de résidence habituelle du client chasseur, où les cornes et trophées de chasse seront ensuite exportés, a une législation garantissant que les cornes et les trophées auront une utilisation conforme aux permis CITES", selon le ministère. La Cites (Convention sur le commerce international des espèces menacées d'extinction) interdit le commerce des cornes de rhinocéros ou de tout autre attribut d'un animal protégé, même si le chasseur s'est procuré ce trophée au cours d'une chasse légale. En Afrique du Sud, les permis de chasse sont délivrés au niveau des autorités provinciales.

Article publié le : 05-04-12
Postez votre commentaire
 
Vous souhaitez déposer un commentaire dans cette liste de discussion ?
Pour ce faire, il faut vous créer un compte.
La création de compte est GRATUITE!
Créez votre compte ou bien identifiez-vous

 

Créer mon espace ?

Oublié ?

  • Adoption chien, adoption chat, consultez toutes nos fiches d'adoption animaux
  • Faire un don à la fondation, c'est soutenir son action pour la protection animale
  • Contre la fourrure, l'expérimentation animale, les animaux sauvages dans les cirques ? Signez la pétition
 
Accueil | Contact | Plan du site | Mentions légales © Fondation 30 millions d'Amis 2014 | Tous droits réservés